Soutien à notre collègue Ibrahim Kaboğlu

Soutien à notre collègue Ibrahim Kaboğlu


Le professeur Ibrahim Kaboğlu était attendu en France comme professeur invité à l’Université Paris III… Il vient de se voir confisquer son passeport, ce qui l’empêche de venir accomplir sa mission d’enseignement, en violation des libertés académiques et universitaires.

Cette confiscation survenue le 11 février fait suite au décret-loi du 7 février 2017 qui l’a licencié de son poste de la faculté de droit de l’Université de Marmara (Istanbul), comme 330 autres universitaires signataires de la « pétition pour la paix », pétition qui avait été publiée plusieurs mois avant la proclamation de l’état d’urgence.

L’Université de Limoges apporte son total soutien au Professeur Ibrahim Kaboğlu, qui a soutenu sa thèse de droit public dans notre Université en 1981, et qui y est revenu comme professeur invité pendant près de trente ans. Notre collègue est un brillant constitutionnaliste, auteur, entre autres, du Droit constitutionnel turc, entre coup d’Etat et démocratie (L’Harmattan, 2015).

Quand un universitaire, qui a toujours fait le choix de n’utiliser que des voies légales et pacifiques, est ainsi mis en cause, ce sont les libertés d’expression, de manifestation des idées, le pluralisme des courants de pensée qui sont bafoués.