Quel BEGES pour l’Université de Limoges ?


L’Université a réalisé son Bilan Gaz à Effet de Serre (BEGES)*

L’Université de Limoges avait réalisé un premier BEGES sur l’année de référence 2014. Ce premier reporting permet de comparer les émissions GES avec un deuxième reporting conduit, cette fois-ci, sur l’année de référence 2017.

Objectifs :

  • évaluer les émissions de gaz à effet de serre générées par son activité
  • hiérarchiser le poids de ces émissions en fonction des postes
  • mieux comprendre les impacts environnementaux associés à son activité
  • travailler à leur réduction

La conduite de ce deuxième bilan a été assurée par  Rafaël Solans-Ezquerra – agréé Bilan Carbone© ADEME depuis 2004, président de la société SOLANS CARBONE et intervenant/vacataire à l’ENSIL-ENSCI.

Résultats

L’Université de Limoges a augmenté ses émissions de gaz à effet de serre de 26% entre 2014 et 2017 :

  • 3.154 Teq COsur l’année de référence 2014
  • 3.979 Teq CO2 sur l’année de référence 2017

L’émission des gaz à effet de serre se répartit entre :

  • Emissions directes des sources fixes de combustions (chauffage au gaz) : 18.7%
  • Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique (véhicules UL uniquement) : 1.6%
  • Émissions indirectes liées à la consommation d’électricité : 24.5%
  • Émissions indirectes liées à la consommation de chaleur, vapeur et/ou froid (chauffage sur réseau de chaleur principalement) : 44.2%
  • Émissions indirectes mais liées proportionnellement à la consommation d’énergie : 11%

Entre les deux bilans, on peut noter :

  • une forte diminution des émissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • une diminution des émissions indirectes liées à la consommation d’électricité
  • une forte augmentation des émissions indirectes liées à la consommation de chaleur qui s’explique par des températures plus douces en 2014 qu’en 2017

Les pistes de réduction des émissions des GES proposées dans le plan d’action sont :

  • Réduire les consommations thermiques: adéquation besoins/usages ; mesures, équipements des bâtiments ; information/sensibilisation
  • Réduire les consommations électriques : équipement des salles informatiques ; détecteurs de présence ; suppression d’appareils de chauffage électriques ; production d’électricité par énergie renouvelable
  • Moderniser la flotte de véhicules de l’Université et diminuer les consommations : poursuivre le renouvellement de la flotte ;  suivre les consommations ; favoriser le covoiturage, les déplacements en train
  • Réduire les autres déplacements : transports en commun ; voyages partagés ; favoriser les déplacements en vélos (parkings abrités, douches, chargeurs) ; comptabiliser les émissions des déplacements professionnels (avion, train, voiture,..)
  • Faire un état des lieux de la situation énergétique des bâtiments
  • Sensibiliser tous les utilisateurs de l’Université

Ce document permet, à l’Université, de construire sa feuille de route pour agir dans la voie de la réduction de sa production de GES.

*Le BEGES est un diagnostic des émissions de gaz à effet de serre des acteurs publics et privés pour identifier et mobiliser les gisements de réduction de ces émissions. En tant que personne morale de droit public de plus de 250 salariés, il est obligatoire depuis fin 2013 et doit être renouvelé tous les trois ans.