COdeMAKER : un espace de co-conception pour les entreprises


Pour aider les entreprises à mener à bien leurs projets d’innovation, la Fondation Partenariale de l’Université de Limoges  dote l’AVRUL d’un centre de co-conception : COdeMAKER.

Un espace COdeMAKER = deux objectifs convergents :

  • Professionnaliser les étudiants en les immergeant dans des projets réels d’innovation portés par des entreprises existantes ou en devenir, les former à la créativité,  à la co-élaboration, ouvrir les échanges avec d’autres métiers…
  • Faciliter le développement économique territorial en partageant des compétences avec les entreprises qui souhaitent innover.

Rencontre avec Chantal Colas – Chargée de mission du centre de co-conception

 COdeMAKER : c’est quoi ?

COdeMAKER est un centre de co-conception , concrètement :

  • une méthodologie basée sur l’intelligence collective : réunir les compétences nécessaires au projet, enrichir le sujet avec une approche « usages – marchés », affiner le concept : test – maquettes – améliorations…
  • un savoir faire : animation et techniques de créativité,
  • un espace spécialement aménagé pour le travail collaboratif, espace commun aux entreprises et aux étudiants qui souhaitent collaborer sur des projets, rechercher des solutions innovantes… Le choix de la Technopole Ester le situe entre les écoles d’ingénieurs, les entreprises et les structures de soutien à l’innovation qui accompagnent les porteurs de projets…

C’est donc un service proposé  aux entreprises et à tout porteur de projet – qui a besoin de conforter son idée en faisant appel à d’autres compétences que celles dont ils disposent : usagers, juriste, designer, information, web, marketeur, ingénieurs dans des domaines connexes à leur activité, …  Cela concerne tout type d’innovation : quelle soit technologique, organisationnelle, d’usage ou encore de service. Le sujet  doit nécessiter des compétences multiples pour que la co-conception apporte une véritable plus-value.

COdeMAKER est donc bien adapté  aux PME qui – contrairement aux grandes entreprises – n’ont pas toujours toutes les ressources en internes Une entreprise existante ou à venir, un porteur de projet qui souhaite lancer son activité, un étudiant entrepreneur ou dans le cadre des dispositifs Pépite et Campus Entrepreneur – tous peuvent en bénéficier. Les demandes sont validées au cas par cas. Le vrai sésame est d’avoir un projet qui nécessite des solutions innovantes.

Comment cela fonctionne ?

Première chose : nous rencontrons le porteur de projet et nous nous assurons  d’abord que la co-conception est pertinente pour le projet. Nous établissons ensuite un devis car c’est une prestation payante pour les entreprises, qui peuvent bénéficier d’une subvention régionale à hauteur de 50% dans le cadre de l’Aide régionale au conseil. Une fois le projet validé, l’animateur et le chef du projet définissent une équipe transdisciplinaire d’étudiants plutôt en fin de  cursus et par voie de conséquence d’enseignants ou enseignants-chercheurs à titre consultatif. Cette équipe  sera composée d’usagers, d’étudiants informaticiens, ingénieurs, juristes, designers, marketeurs… en fonction des besoins exprimés par l’entreprise. L’animateur établit ensuite un rythme de séances de travail où équipe et porteur se retrouvent physiquement. L’agglomération de Limoges nous a apporté son soutien en mettant des espaces de co-working à disposition. A terme, le porteur se verra remettre une synthèse lui apportant une solution optimisée. Notre objectif est vraiment d’ aider à fiabiliser techniquement et économiquement les projets.

Avez-vous des partenaires ?

Nous avons noué des partenariats avec  presque tous les établissements de la sphère académique Limousine et les structures de soutien à l’innovation de la région : chambres consulaires, pôles de compétitivité, associations interprofessionnelles…

Avez-vous du recul sur ce dispositif ?

Nous nous sommes beaucoup inspirés du centre de co-design de Lille car il a le plus d’antériorité et d’expérience. Lancé en 2009, leur centre ADICODE a reçu le Label IDEFI en 2014 et a traité 87 projets sur les 2 dernières années, qui ont mobilisé 500 étudiants au bénéfice de 65 entreprises. Ce qui signifie que certaines entreprises sont revenues avec d’autres projets ! Depuis peu, les étudiants de l’Université Catholique de Lille – dont 3 écoles d’ingénieurs HEI-ISA-ISEN –  sont mobilisés à plein temps durant  5 à 11 semaines pour travailler sur ces projets en co-élaboration. Ce dispositif est désormais pleinement intégré dans leur parcours universitaire et multiplie les liens entre enseignement supérieur et entreprises.

Quels sont les premiers retours en Limousin ?

Nous avons lancé un appel à manifestation d’intérêt. Nous avons eu 15 réponses avec une grande diversité de secteurs d’activité, de taille d’entreprises et de profils de porteurs. Nous avons même eu le cas d’entreprises qui se sont solidarisées pour s’engager dans cette démarche.

Pourquoi la création d’un tel centre ?

Pour développer les échanges d’informations, de connaissances entre le monde académique et le monde économique. Il y a 3 ans, les pôles de compétitivité ont mené une étude pour mieux connaître les freins à l’innovation auprès d’industries et d’entreprises régionales. Pour les PME, 3 principaux freins ont émergé. Une PME maîtrise parfaitement son cœur de métier mais ne dispose pas toujours en interne des compétences connexes  pour innover : design, droit, ergonomie, informaticien web… Il leur est aussi difficile de trouver du temps pour mener à bien de nouveaux projets, car leurs plans de charge sont lourds. Enfin, les PME ne prennent le risque financier d’innover que si elles disposent de visibilité sur les marchés et qu’elles ont confiance quant aux débouchés commerciaux d’une innovation, d’où notre approche « Usages et Marchés » lors des sessions de co-élaboration.

A partir de cette étude, la Fondation Partenariale a vu une possibilité d’agir en termes de développement économique territorial en facilitant l’innovation mais aussi l’opportunité de professionnaliser des étudiants en multipliant les échanges avec les entreprises. Ils ont un regard neuf et sont acteurs  des tendances émergentes en matière d’innovation d’usage. C’est l’occasion pour eux de se constituer un vrai réseau professionnel et pour les entreprises  de repérer de futurs talents.


Contact
Chantal Colas
Tél : +33 (0) 5 32 09 19 01
Mél
> Plus d’infos