Historique

Créé en 1990 et reconnu depuis comme Unité Propre de Recherche et d’Enseignement Supérieur – Equipe d’Accueil (UPRES EA 1069), le Laboratoire de Chimie des Substances Naturelles (LCSN) de l’Université de Limoges était, à l’origine, voué uniquement à la Chimie organique avec une référence particulière à la Chimie des glucides (nucléosides, utilisation des polysaccharides de la biomasse à des fins non alimentaire) et des macrocycles tétrapyrroliques (porphyrines, phtalocyanines), ces derniers constituant à l’heure actuelle des substrats de choix pour la photothérapie dynamique anticancéreuse et antimicrobienne.

 Tout en conservant les deux mots clefs « glucides » et « porphyrines », les activités du Laboratoire se sont progressivement élargies vers des préoccupations biochimiques et biologiques. La proximité thématique, tout comme la complémentarité des activités scientifiques du LCSN et du Laboratoire Biomolécules et Thérapies anti-tumorales (EA 4021), a conduit à la fusion des laboratoires le 1er janvier 2012.

Tout en s’appuyant sur ses compétences reconnues en Chimie organique, le LCSN a su s’ouvrir à des  compétences supplémentaires qui lui ont permis de compléter les synthèses et les caractérisations structurales par l’évaluation des propriétés biologiques et l’étude des modes d’actions des biomolécules d’intérêt ainsi que par la valorisation de ses résultats en interaction avec la sphère socioéconomique.

Le LCSN est aujourd’hui une structure pluridisciplinaire qui, en promouvant le développement d’une Chimie organique contemporaine, souhaite répondre aux enjeux sociétaux liés au développement durable tant dans le registre de l’exploitation des propriétés pharmacodynamiques des molécules naturelles ou de leurs analogues de synthèse, que des l’exploitation et de la valorisation des agro-ressources en générale, forestières en particulier.

Haut de page