Axe 1 : Cultures et Constructions contre-hégémoniques


Tandis que les chercheuses et chercheurs regroupés autour de l’axe 1 lors de la période 2013-2017 ont consacré une partie de leur activité scientifique au thème de la « gestion du conflit et de l’après-conflit », ils animent désormais une recherche articulée autour de la théorie littéraire et, plus particulièrement, autour des constructions contre-hégémoniques agissant au sein de différentes sphères culturelles.

Cette activité prend en compte une perspective diachronique, mais donne la priorité à l’extrême contemporain et s’intéresse à l’échelle globale. Cette activité de recherche, qui se veut ambitieuse en cela qu’elle propose une lecture ample du cadre théorique occidental et extra-occidental actuel, est entreprise dans une optique transversale. De toute évidence, elle permet aux membres d’EHIC d’exprimer quelques-uns des « fondamentaux » de leur activité scientifique. On y retrouve la géocritique, le postcolonial et le décolonial, les études de genre, la francophonie, la pensée existentielle et les études politiques et géopolitiques animant la recherche civilisationniste.      

Sous-axes : 

1.A Théorie et contre-hégémonie

1.B Texte et image : reprises et récritures contre-hégémoniques  

1.C Politiques et rhétoriques contre-hégémoniques dans le monde anglophone