Dian YUAN : une expérience réussie à Limoges.


  1. Pouvez-vous vous présenter, ainsi que votre parcours académique ?

Mon nom est Dian, j’ai 30 ans. Je suis Chinoise et je viens de la ville de Hunan. J’ai étudié à Nanjing et à Guangzhou.

  1. Quels sont vos objectifs professionnels, maintenant que vous avez soutenu votre thèse ?

J’aimerais travailler au sein d’une université, d’un institut de recherche ou encore, au sein d’une institution financière. Je n’ai pas vraiment de préférence, entre la France ou un autre pays dans le monde.

  1. Pourquoi avez-vous choisi l’Université de Limoges ? Quand êtes-vous arrivée en France ?

Je suis arrivée à Limoges en 2014. J’avais déjà visité la France par le passé.

Un jour, j’ai vu en ligne que le laboratoire LAPE recrutait des doctorants, j’ai alors déposé ma candidature et j’ai été sélectionnée.

  1. Comment vous êtes-vous familiarisée avec Limoges et la culture française ?

Limoges est l’endroit idéal pour étudier je me suis fait des amis et j’ai rencontré des collègues du monde entier.

J’ai eu l’opportunité de voyager en France et en Europe et d’apprécier la culture française au mieux.

  1. Comment se sont passés vos travaux de recherche? Quel type de relations avez-vous entretenues avec vos superviseurs?

Superviseurs : Céline Meslier et Alain Sauviat

Ma thèse s’est déroulée dans d’excellentes conditions et je n’ai pas eu à faire face à des difficultés majeures.

Sujet de la thèse : The impact of local banking market structure on SME’s financial constraints,

economic activity and bank efficiency / Impact de la structure du marché local sur les contraintes financières des PME, l’activité économique et l’efficacité bancaire.

  1. Quel est le meilleur souvenir que vous allez garder de Limoges ?

J’ai passé 5 belles années à Limoges. Je ne retiens que du positif. J’ai pu aller à l’Opéra, découvrir la gastronomie locale. « La vie est belle à Limoges ».

  1. Pensez-vous que le fait d’avoir réalisé une partie de vos études en France représente un plus pour votre carrière professionnelle ?

Je pense en effet que c’est un plus. Le domaine de la banque et de la finance varie beaucoup en fonction des pays. Dans ma thèse, j’ai écrit deux chapitres à propos de la finance en France et le fait d’être ici m’a vraiment aidé.

De plus, j’ai eu la chance de travailler avec des étudiants de pays différents au sein du laboratoire, ce qui fût une vraie richesse.

  1. Quel conseil donneriez-vous aux étudiants qui hésitent encore à venir étudier à l’Université de Limoges ?

Limoges représente l’environnement idéal pour étudier. Le coût de la vie est peu élevé (logement…)

L’enseignement est aussi de grande qualité.