Stratégie internationale


International

Pôle International

(0033) 555 14 90 96


Une stratégie internationale pour l'Université de Limoges


L’ouverture internationale de l’Université de Limoges n’est pas un phénomène récent mais s’inscrit au contraire dans une longue tradition de liens et d’échanges avec des partenaires universitaires étrangers. Université jeune, elle s’est rapidement située au cœur des mutations qui ont caractérisé l’enseignement supérieur du monde post-colonial : forte implication dans les pays émergents, participation à l’Europe de l’enseignement supérieur, constitutions de réseaux privilégiés dans le pourtour méditerranéen. Aujourd’hui, elle est l’une des universités françaises qui accueille le plus d’étudiants internationaux (près de 15%). Toutefois, l’internationalisation de notre université ne se limite pas à l’importance des mobilités estudiantines et est devenue au cours des dernières années un des axes forts de la politique de notre établissement.

Aussi, il s’agit maintenant non seulement de poursuivre la dynamique engagée, mais aussi de l’amplifier par la mise en œuvre d’une stratégie internationale fondée sur deux axes forts :

  • Renforcer l’attractivité et la visibilité de notre établissement sur la scène internationale ;
  • Diffuser en interne une culture internationale à tous les niveaux et pour tous les usagers.

Notre ambition est de faire en sorte que « l’international » ne forme pas une branche de l’action universitaire, mais infuse au contraire tous les projets de formation, de recherche ou de gouvernance pour leur donner plus d’envergure et pour renforcer l’attractivité et la visibilité de notre établissement sur la scène mondiale. Pour atteindre cet objectif, nous avons élaboré un plan d’action qui s’articule autour de trois volets essentiels.

  • Développer la « culture de projets internationaux », qu’ils relèvent de la recherche, de la formation ou de la gouvernance, en accompagnant et soutenant le dépôt de projets (de recherche ou de formation) internationaux labellisés (H2020, Erasmus +, ERC, Marie Curie, etc.), grâce à la mise en œuvre de mesures d’incitation au dépôt (décharges horaires), au renforcement de l’ingénierie de projets, au levier de l’AOI, au développement d’un lobbying institutionnel et d’une participation accrue aux comités d’expertise et aux réseaux internationaux.
  • Mettre en œuvre une stratégie de ciblage de partenariats internationaux structurants, tout en l’articulant aux dynamiques partenariales propres aux labos et composantes. Dispositif inédit et innovant, l’Observatoire des partenariats internationaux permettra à cet égard une visibilité complète et en temps réel de l’activité des partenariats. Un accent tout particulier sera porté sur les réseaux francophones qui forment une des spécificités du paysage partenarial de notre université.
  • Créer les conditions (institutionnelles, matérielles et financières) pour attirer et bien accueillir les talents internationaux du monde entier, que ce soit en favorisant leur accueil (grâce à l’efficacité du Bureau d’Accueil International) et intégration dans nos formations (multiplication des formations ou parcours en anglais dans des secteurs spécifiques destinés aux étudiants anglophones), ou en offrant les meilleures conditions d’installation des jeunes «talents», grâce à l’offre de bourses d’excellence masters pour les meilleurs étudiants internationaux qui souhaitent poursuivre leurs études en thèse. 

Notre ambition est aussi de diffuser une « culture internationale » forte, à toutes les échelles, dans toutes les facultés et instituts, dans tous les secteurs de recherche, pour tous les personnels, qu’ils soient étudiants, enseignants, enseignants-chercheurs ou personnels administratifs. Pour cela, nous avons souhaité :

  • Placer la mobilité étudiante au cœur de nos formations et de l’acquisition des compétences, tout en la valorisant (diffusion des retours d’expérience des étudiants en mobilité, création d’un réseau des alumni à l’international) ;
  • Promouvoir l’interculturalité au sein de la vie étudiante (système de parrainage entre étudiants internationaux et français, soutien aux manifestations festives interculturelles, etc.).
  • Initier une véritable politique des langues par le renforcement de l’offre de Français Langue Etrangère pour les étudiants internationaux, le soutien aux actions du Centre de Langues à destination des étudiants et de tous les personnels (stages d’anglais en immersion, cours de conversation, etc.) et une meilleure articulation entre ces deux dynamiques ;
  • Encourager une dimension internationale dans la politique de recrutement des personnels (compétences linguistiques ou expériences internationales mieux valorisées dans les fiches de poste) et dans les pratiques professionnelles (politique de formation linguistique, développement d’échanges internationaux de bonnes pratiques).

A l’heure de la mondialisation des mobilités et des échanges de personnes, de savoirs, de savoir-faire et d’informations, l’échelle internationale est devenue absolument incontournable, voire déterminante dans le développement de la formation et de la recherche universitaires, parce qu’elle constitue une indéniable plus-value dans la vie personnelle et le devenir professionnel des étudiants, parce qu’elle ouvre des pistes de collaborations scientifiques extrêmement riches et fécondes, parce qu’elle participe à la constitution d’une « communauté universitaire » multiculturelle, tolérante, humaniste et ouverte sur le monde.

Notre politique internationale a une ambition unique : faire de notre université, petite par la taille, une grande université internationale, active et visible sur la carte du monde.


Nathalie Bernardie Tahir

Vice-Présidente Stratégie Internationale