L’université de Limoges s’implique dans une alliance européenne d’envergure.


Le 20 février à Bruxelles, l’Université de Limoges, par l’intermédiaire de son Président, Alain Célerier, s’engage dans la construction d’un projet d’Université Européenne.  L’Université s’associe à cinq universités européennes pour former l’Alliance CURE –Consortium d’Universités avec un engagement REgional.

Le consortium, coordonné par l’Université espagnole de Jaume I, est également composé de d’universités allemande, italienne, polonaise et portugaise. L’Alliance CURE vise à renforcer, grâce à la coopération européenne, les contributions des universités partenaires dans le développement régional par l’intermédiaire de la connaissance et de l’innovation.

La constitution de l’Alliance est un pas décisif dans la construction du projet d’Université Européenne avec ces mêmes partenaires.

Le consortium, coordonné par l’Université de Jaume I de Castellón, est également composé de l’Université Polytechnique des Marches (Italie), de l’Université de Trás-os-Montes e Alto Douro (Portugal), de l’Université de Technologie de Gdansk (Pologne) et de l’Université pour les Sciences Appliquées d’Heilbronn (Allemagne).

L’Alliance CURE a pour objectif de renforcer les universités partenaires dans leurs rôles d’acteurs principaux du développement local et de maximiser, grâce à la coopération internationale, leurs contributions respectives à la transformation socioéconomique des territoires ; chacune des universités partenaires étant fortement ancrée à des espaces régionaux qui présentent des similitudes dans les défis de leur développement.

En ce sens, cinq défis sociétaux communs ont été mis en avant et feront l’objet de coopération entre les membres du consortium : transformation numérique ; croissance durable ; multilinguisme et interculturallité ; inclusion sociale et équilibre entre globalisation et identité locale. Ces collaborations pourront prendre la forme d’activités de formation ou de recherche comme la mise en place d’universités d’été thématiques sur les questions de l’intelligence artificielle, de e-santé, ou l’élaboration de programmes de formation joints ou niveau du Master.

Cette collaboration renforcée devrait donner lieu à un projet d’Université Européenne qui facilitera à terme les mobilités, le développement d’activités pilotes et complémentaires en matière de génération et de transfert des connaissances, ainsi que de promotion de l’innovation et de l’entrepreneuriat.

L’Alliance CURE permet aux différents partenaires d’approfondir leurs connaissances mutuelles et leurs coopérations respectives. L’échange de bonnes pratiques prépare la voie pour des collaborations ambitieuses et structurées.

En ce sens, le développement de programmes communs de formation et d’activités conjointes de recherche renforceront les liens préexistants entre les partenaires et permettra d’en initier de nouveaux avec les membres de l’Alliance avec lesquels jusqu’alors, notre établissement n’avait pas de partenariat comme par exemple avec l’Université de Trás-os-Montes e Alto Douro au Portugal, l’Université de Technologie de Gdansk en Pologne ou l’Université pour les Sciences Appliquées d’Heilbronn en Allemagne. L’Alliance encouragera des mobilités d’étudiants, d’enseignants-chercheurs et de personnels.

L’Université de Limoges se verra enrichie des complémentarités avec les partenaires de l’Alliance, ainsi que de leurs des expertises respectives. Ses étudiants pourront bénéficier de nouvelles opportunités de mobilité permettant ainsi d’accroître leur exposition internationale.

L’approche par défis sociétaux permettra en outre de favoriser les démarches transversales et transdisciplinaires sur des thématiques fortes de l’Université de Limoges et de renforcer son impact dans les problématiques de développement régional.