Paroles d’étudiants !


Monsieur Zhe WANG, étudiant d’origine chinoise au sein du DU PFST à l’IUT du Limousin témoigne sur ses premières impressions en arrivant en France.

Ce qu’un étudiant chinois a vu et entendu en France

En septembre dernier, je suis arrivé à Limoges. Bien que je sois déjà venu en France une fois, il faut aussi un certain temps pour s’adapter à cette nouvelle ville et à ce nouvel environnement.

Il y a une grande différence entre la France et la Chine. Par exemple, lorsque je vais dans le centre-ville le week-end et que je veux prendre un bus, je constate que le bus français a un horaire. Et les bus arrivent généralement à l’heure. Quand je vais faire les courses, je trouve que la plupart des magasins français ne sont pas ouverts le dimanche. Mais cela n’est pas possible en Chine, car beaucoup de gens vont faire les magasins le week-end. Quand j’ai voulu aller dîner, j’ai trouvé que beaucoup de restaurants étaient pleins. Parce que les restaurants français exigent généralement que je réserve une table à l’avance.

 

En France, tout le monde doit avoir son propre compte bancaire. Quand je suis allé à la banque pour ouvrir un compte bancaire, le personnel m’a dit que je devais prendre rendez-vous à l’avance. Lorsque j’ai ouvert mon compte, j’ai dû attendre quinze jours pour obtenir ma carte bancaire. Après avoir reçu la carte bancaire, j’ai dû continuer à attendre que la lettre de mot de passe soit envoyée à mon domicile. L’ensemble du processus m’a pris environ un mois. Cependant, ce processus prend moins de dix minutes en Chine et on peut obtenir sa propre carte bancaire.

 

A Limoges, je constate que lorsque les gens nous voient, ils parlent de nous, et certaines personnes prennent l’initiative de me parler. Cela m’a beaucoup surpris. Dans ma résidence, chaque fois que je rencontre d’autres personnes, même étrangères, elles me saluent. Cependant, cela est également impossible en Chine.

 

Quand je mangeais au restaurant universitaire, j’ai découvert que chaque Français prenait un petit pain, mais je ne le prenais jamais car ce pain était vraiment dur. En semaine, j’ai constaté que les étudiants français ne faisaient généralement pas de sieste à midi, alors que la sieste est essentielle pour de nombreux Chinois. Pour l’école, le jeudi peut-être un jour spécial. Parce que ce jour-là à l’école, il y a des activités et moins de cours, comme des jeux sportifs, des échanges, etc.

 

J’ai également rencontré des problèmes en France avec par exemple, mon assurance médicale. Lorsque j’ai pris contact avec le personnel, il ne m’a pas dit comment régler le problème. Cela fait trois mois que cela dure. Lorsque mon document de la Caf est manquant, le personnel utilise toujours des lettres pour communiquer avec moi. Cela me surprend beaucoup car, à l’ère d’Internet, le courrier électronique est plus pratique que le courrier ordinaire. Je pense que c’est le problème que la France doit résoudre maintenant.

C’est ce que j’ai vu et entendu au cours des quatre derniers mois depuis mon arrivée en France. Il y a encore beaucoup de choses à découvrir qui m’attendent.

 

 Zhe WANG