Mission en Colombie et en Argentine : L’IUT du Limousin renforce ses liens internationaux


Sabrina Barrière, chef du département Techniques de Commercialisation (TC) et chargée de mission relations internationales Espagne – Amérique latine pour l’IUT du Limousin, s’est rendue durant le mois de mars 2018 dans deux universités sud-américaines en vue de renforcer les liens existants et de développer des accords pour l’ensemble de l’IUT.

 

Dans un premier temps, Sabrina Barrière a visité la Universidad Simón Bolívar. Située en Colombie à Barranquilla, cette université bénéficie de l’accréditation haute qualité du ministère de l’éducation et est engagée dans une perspective partenariale par un accord cadre avec l’Assemblée des Chefs de Département TC des IUT de France, ainsi qu’un accord bilatéral avec l’IUT de Sénart Fontainebleau. Parmi les formations proposées, de nombreuses sont en lien avec celles de l’IUT du Limousin. La perspective d’un rapprochement entre les deux établissements génère un vif intérêt de la part du corps universitaire de la Universidad Simón Bolívar, disposé à accueillir et à accompagner des étudiants français en semestre d’études. En outre, la communauté enseignante propose de favoriser les échanges à distance. Ainsi, pour l’année 2018-2019, le département TC initiera des « cours miroirs » en marketing, favorisant le travail commun entre étudiants colombiens et français. Cette pédagogie innovante pourrait ensuite être élargie à d’autres départements de l’IUT, ainsi qu’à d’autres composantes de l’Université de Limoges.

 

Dans un second temps, afin de diversifier l’origine des étudiants étrangers accueillis en DU Business Management, Sabrina Barrière s’est rendue à l’Instituto Tecnológico Universitario (ITU), à Mendoza en Argentine, avec lequel une stratégie partenariale est déjà en place depuis 2006. Afin de re-dynamiser les échanges, Sabrina Barrière a présenté devant une soixantaine d’étudiants argentins les possibilités de mobilité à Limoges. Bien que l’obtention d’une bourse soit un élément déterminant pour leur intégration en DU Business Management, Sabrina Barrière note leur motivation significative. D’autre part, l’enthousiasme de l’ITU pour recevoir les étudiants et les enseignants français ainsi que pour favoriser les échanges communs à distance révèle le potentiel riche et pérenne de ce partenariat. Enfin, en vue de valoriser la qualité des échanges et de souligner la concordance des enseignements de l’ITU avec le modèle français, la mise en place de la co-diplomation méritera d’être discutée rapidement.

Soucieux de développer son réseau international, l’IUT du Limousin peut donc tirer parti de cette mission très productive en termes de mobilité étudiante, d’innovation pédagogique et de valorisation de ses formations.