ANR : iRGENT
International Rural Gentrification

Frédéric RICHARD

Référent scientifique


            Le projet ambitionne de produire la première analyse approfondie et transnationale des géographies à la fois du concept et du phénomène de gentrification rurale, et ce, à travers une étude comparative de la théorie, des formes et des dynamiques de gentrification au sein des espaces ruraux, en France, au Royaume-Uni et aux USA. Le projet vise à examiner la pertinence et la portée de la gentrification rurale en tant que concept susceptible d’être mobilisé comme clef de lecture interprétative des mutations rurales en France, au Royaume-Uni et aux USA.

          Dans cette perspective, le projet s’appuiera sur le concept des « sociologies de la traduction » afin de déconstruire les sens et usages passés et actuels du terme de gentrification rurale tel qu’il apparaît dans les discours et sphères académiques, politiques et plus généralement publiques des trois pays considérés. Une analyse de la gentrification rurale fondée sur la théorie des actifs sera engagée dans le but de créer des indicateurs empiriques de la présence et de l’usage des actifs sociaux ou des différentes formes de capital (en particulier économique et culturel) mobilisés au travers des processus de gentrification rurale.

          En combinant ces indicateurs empiriques à des éléments de mesures comparables des espaces ruraux, urbains et périurbains, il sera alors possible de cartographier les séries de données, y compris des données censitaires. Il s’agira d’analyser à plusieurs échelles les géographies de la gentrification rurale en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, puis d’en produire une typologie. Cette typologie permettra de sélectionner une série de territoires ruraux fortement différenciés les uns des autres au sein de chacun des trois pays.

           Seront ensuite entreprises des études comparatives détaillées à la fois des formes et dynamiques de gentrification rurale. A cet effet, des appareillages méthodologiques communs seront mis en oeuvre pour conduire les enquêtes de terrain, notamment en ce qui concerne les entretiens, les questionnaires, les groupes de discussion ou les relevés paysagers .