L’âme exotique : Voyageurs français et religions à l’époque moderne (XVIIe-XVIIIe siècles)


Environnement, Territoires, Circulations

 

Doctorat préparé par Jean-François Morin sous la codirection d’Albrecht Burkardt (CRIHAM – Université de Limoges) et Dominique Deslandres (Université de Montréal)

 

Selon l’étude devenue classique de Paul Hazard, la période comprise entre 1680 et 1715 correspond à une crise de la conscience européenne en partie imputable à l’expérience des voyages et au relativisme culturel qui en découle. L’étude de la littérature de voyage de cette période permet en effet d’observer à la fois la présence d’une telle crise chez les voyageurs et l’influence de cette littérature sur les travaux philosophiques de l’époque. Or, la causalité entre voyage et religion suggérée par Hazard ne prend son sens que lorsque le phénomène des voyages à l’époque moderne est observé à l’échelle élargie que proposent les praticiens de l’histoire globale et des histoires connectées.

En s’intéressant au cas français, il s’agit d’analyser les représentations des religions des Autres que produisent les voyageurs afin de voir comment s’articulent altérité et identité dans un corpus incluant des voyageurs ayant visité des destinations différentes. Ce cadre d’analyse met en lumière les moyens employés pour exprimer la tolérance religieuse et le relativisme, ou encore la critique de soi par l’entremise de l’Autre. Le rôle des voyageurs dans l’histoire des idées à l’époque moderne et dans la construction identitaire française constitue ainsi l’axe principal de cette recherche où le carrefour entre voyage, religion et philosophie sera exploité à son plein potentiel.

 

 

According to Paul Hazard’s renowned study, the period between 1680 and 1715 corresponds to a crisis of European consciousness partly due to the experience of travel and the cultural relativism that ensues. The study of travel literature from this period makes it possible to observe the presence of such a crisis among travellers as well as the influence of this literature on the philosophical works of the time. However, the causality between travelling and religion as suggested by Hazard only becomes meaningful once the phenomenon of modern voyages is observed at the broader scale proposed by advocates of global and connected histories.

Focusing on the French “voyageurs”, significance can be shown through an analysis of the representations of the religion of ‘Others’ to see how ‘Otherness’, as well as identity, were expressed in the works of travellers returning from various destinations. This analytical framework highlights the means used to express religious tolerance and relativism, or self-criticism, through representations of the ‘Other’. The role of travellers in the history of ideas in modern times and in the construction of French identity is the main focus of this research, where the crossroads between travel, religion and philosophy will be examined to its full potential.

Faculté des Lettres et des Sciences Humaines
39E rue Camille Guérin
87036 LIMOGES Cedex
Tél. +33 (5) 05 55 43 56 00
université ouverte 
source de réussites