Thématique transversale : Traces et usages du passé


Responsables

Vincent Cousseau

Maître de Conférences - Histoire moderne


Nathan RERA

Maître de conférences - Histoire de l’art contemporain - Université de Poitiers


Marie-Luce Pujalte-Fraysse

Maître de conférences - Histoire de l’art moderne- Université de Poitiers


L’axe « Traces et usages du passé est l’axe transversal du Criham. Il a pour objectif et vocation d’assurer les échanges entre les trois axes principaux et des partenaires extérieurs, d’explorer au sein de ces axes les dimensions historiographiques et mémorielles, et enfin de susciter des actions sur ses problématiques propres.

Il concerne autant l’histoire que l’histoire de l’art et la musicologie, et possède depuis l’origine une dimension intégratrice pour le laboratoire. De la sorte, il a permis d’engager des collaborations entre les différentes périodes, entre les chercheurs des pôles de Poitiers et de Limoges, et au-delà  avec d’autres équipes de recherche.

Sur le plan thématique, l’axe a permis d’engager une réflexion transversale par le repérage des traces et l’étude des usages. Ces deux modalités d’approche des témoignages matériels ou conceptuels du passé ont ouvert à  une troisième, et non des moindres : l’appropriation.

La durée initiale de l’axe était bisannuelle. La première phase de 2016-2017, coordonnée par Claire Barbillon et Vincent Cousseau a été reconduite en 2018-2019 avec le soutien de Marie-Luce Pujalte-Fraysse et Nathan Réra afin d’achever des projets lancé, de travailler sur des thèmes non exploités, et de laisser le temps à  l’équipe de faire émerger un nouvel axe transversal.

Tout au long de ces quatre années, l’axe a nourri une série d’actions, concrétisées par plusieurs publications :

1.    Tierce, 2016-1, dossier Lectures et relectures du passé ;

2.    Colloque Ruines politiques, 25-26 Février 2016 (en lien avec l’axe PIC) coord. par J. Grévy et A. Burkardt.

3.    Jeanne politique. La réception du mythe de Voltaire aux Femen, s. dir. V. Cousseau, F. Gabaude, A. Le Berre, Limoges, coll. Espaces-Humains, Pulim, 2017, 314 p. ;

4.    Journée d’études : Statuaire publique : objet d’histoire ou d’histoire de l’art ? 25 octobre 2017, Poitiers, coord. C. Barbillon ;

5.    Journée d’études : Le goût pour l’Egypte au XIXe siècle, 5 avril 2017, Poitiers, coord. C. Barbillon et P. Mainterot ;

6.    Colloque Le Dorat, ville de congrégations et mise en valeur du patrimoine religieux, 22-23 juin 2018, direction scientifique : D.-O. Hurel (EPHE), avec A. Fornerod et V. Cousseau ;

7.    La famille d’Argenson et les Arts, s. dir. V. Meyer et M.-L. Pujalte-Fraysse, Rennes, PUR, 2019 ;

8.    Tierce 2019-4 (parution début 2020). Dossier Batailles et sièges dans le monde méditerranéen du XVIe siècle à nos jours : de la médiatisation à  la mémoire, coord. G. Malandain ;

9.    Journée d’études conclusive : Interpréter les sources : les nouveaux usages aux époques modernes et contemporaines, transmission, valorisation, restitution et/ou manipulation, 26 mars 2020 à Poitiers.

 

Cette rencontre a pour objectif de réfléchir sur nos pratiques de chercheurs vis-à -vis du document d’archives. D’une part il s’agit de comprendre l’influence des nouveaux usages numériques sur l’exploitation du document, d’autre part de retracer les enjeux de la référence archivistique, du corpus documentaire dans le contexte du faux dans l’art, de la manipulation de l’image.