Trouver un stage


Stage


Les options de mobilité internationale


Offres de stage à l'étranger


Plateforme Mobilité

(0033) 555 14 90 89

Comment procéder ?


Effectuer un stage à l’étranger implique nécessairement une démarche active de la part de l’étudiant : chercher une structure d’accueil, s’occuper des modalités pratiques comme le voyage, le logement et les transports sur place… D’où l’intérêt de commencer ses démarches plusieurs mois à l’avance.

En général, il faut trouver son lieu de stage par soi-même, à moins d’étudier au sein d’une structure disposant d’un « carnet d’adresses » :

> Des organismes privés peuvent vous aider à trouver un stage, voire prendre en charge voyage et installation sur place, mais attention à bien choisir : ces services sont le plus souvent payants et leur qualité n’est pas garantie.

Choisir sa destination


Selon le pays, le cadre administratif est plus ou moins rigoureux et le statut du stagiaire plus ou moins défini…et protégé. Trouver un stage pourra être plus facile dans les pays où le système est très flexible et plus fluide, mais ne garantira forcément une expérience répondant à toutes les attentes (notamment pédagogiques).

  • Dans certains pays, comme en France, le stagiaire est accueilli en qualité d’étudiant dans le cadre de sa formation universitaire. Non salarié, il garde le bénéfice de son statut d’étudiant et de la protection sociale qui s’y rattache (régime étudiant d’assurance-maladie, et couverture accident du travail) en vertu de la convention de stage. L’organisme d’accueil est libre de lui verser ou non une rémunération, une gratification, et/ou une indemnisation.
  • Ailleurs (notamment dans les pays anglo-saxons), la notion même de stage est inconnue, et l’entreprise ne peut recruter que dans le cadre d’un emploi occasionnel ou temporaire, avec toutes les obligations inhérentes au contrat de travail, notamment celle de verser un salaire. Le stagiaire, dès lors qu’il est salarié, est soumis à la législation du travail du pays d’accueil, notamment en ce qui concerne sa protection sociale (il doit dans ce cas se montrer vigilant sur les conditions de sa couverture en matière d’assurance-maladie et accident du travail).

La convention de stage


Le stage à l’étranger fait l’objet d’une convention spécifique, signée par l’Université, l’étudiant et l’entreprise avant le départ. Elle fixe les engagements de chacun : l’étudiant accepte le règlement de l’entreprise, qui elle même s’engage sur les conditions de travail de l’étudiant. L’université agrée l’entreprise et les conditions de stage qu’elle propose à l’étudiant ; elle couvre celui-ci en cas d’accident de travail (sous réserve qu’il ne soit pas salarié).

La convention est indispensable pour que l’étudiant reste sous la responsabilité de l’Université (statut étudiant, couverture sociale, accident du travail), elle est exigée dans tout dossier de demande d’aide financière. Il faudra établir ce document même si votre stage se déroule dans un pays où la notion de convention de stage est inconnue (Italie, Australie…).

Les aides


> Si vous effectuez votre stage en Europe, vous pourrez bénéficier des facilités administratives de l’Union Européenne et de l’appui du Programme Erasmus+.

> Hors Europe, vous pourrez solliciter le Dispositif d’aide à la mobilité de la Région Nouvelle-Aquitaine.

> Plus spécifiquement :

  • Vers le Québec, la bourse de l’OFQJ (Office franco-québécois pour la jeunesse) donne accès à des stages de trois mois indemnisés
  • En Allemagne, l’OFAJ (Office franco-allemand pour la jeunesse) propose des bourses pour stage pratique, auxquels s’ajoute une participation aux frais de voyage, cumulables avec d’autre aides

Plus d’informations : Financer mon stage