Isobel Coleman; une expérience inoubliable en Australie!


Isobel Coleman, étudiante à la faculté des lettres et sciences humaines,  partage avec nous ses impressions sur son année d’étude à Federation Univesity, en Australie.

  1. Pouvez-vous présenter votre parcours universitaire?

Je suis en troisième année de LLCER Anglais à la Faculté de Lettres et Sciences Humaines de Limoges.

  1. Quelle carrière envisagez-vous ?

J’envisage de poursuivre mes études dans une école de traduction pour devenir Interprète-traductrice.

  1. Vous revenez d’un séjour d’études en Australie, pouvez-vous nous dire pourquoi vous aviez ce projet ?

L’Australie me fascinait depuis mon plus jeune âge. J’ai de la famille à Perth et ma grand-mère y allait souvent. Ses aventures m’ont, du coup, toujours donné envie d’y aller. Je voulais depuis le BAC partir en séjour à l’étranger. Le jour où j’ai reçu le mail concernant les séjours d’études aux Etats-Unis et en Australie, j’en ai parlé à mes parents, qui m’ont encouragé dans mes projets, et j’ai commencé à faire mon dossier. Je me suis dit que j’allais le regretter si je ne tentais pas de partir en Australie.

4.Quid de votre intégration dans votre université d’accueil, de la vie étudiante, du campus, des relations aux enseignant.e.s et aux autres étudiant.e.s ?

L’intégration des premières années et internationaux dans les résidences a eu lieu le premier weekend. Les activités organisées et repas nous ont réunis au sein du campus avec les gens avec qui nous vivions. J’ai eu la chance d’avoir été placée dans un bâtiment avec des personnes qui sont devenues de très bons amis. Non seulement ont-ils été accueillants, nous avions le soutien des uns et des autres. Beaucoup d’événements au sein des résidences et sur le campus ont été organisés tout au long de l’année, que ce soit des soirées étudiantes, des après-midis révisions avant les examens ou des déjeuners gratuits le midi. Une intégration au sein de la faculté a aussi eu lieu, ce qui nous a permis de nous familiariser avec la culture australienne (le sport, les aliments, la langue, mais aussi une sensibilisation  de la Country Fire Authority pour prévenir les incendies et feu de brousse, etc…). J’ai pu faire la connaissance non seulement d’Australiens mais de personnes du monde entier et leurs cultures : Etats-Unis, Finlande, Allemagne, Inde, Chine, Lituanie, Pays-Bas… Au niveau des cours, les CM et groupes de TD étaient de taille moyenne. Les enseignants répondaient aux éventuelles questions en classe ou rapidement par mail et encourageaient notre réussite personnelle et individuelle au sein de la faculté. Tout ceci donnait une bonne ambiance pendant les cours.

  1. Quelle expérience tirez-vous de ce séjour au point de vue académique ?

J’ai pris un cours sur l’histoire aborigène ce qui m’a beaucoup appris sur l’histoire de l’Australie ! De plus, j’ai pu davantage enrichir mes connaissances concernant des domaines que j’adore comme les relations internationales, l’écriture (prose et poésie) et la littérature britannique.

  1. Les enseignements suivis sur place correspondaient ils à ceux que vous auriez suivis à Limoges?

Je n’ai pas pu suivre de cours de linguistique anglaise ou traduction comme je le fais à Limoges, mais les cours d’écriture comprenaient tout de même des notions linguistiques. Cependant, mes cours avaient une certaine correspondance avec la civilisation et la littérature anglophone que j’étudiais déjà à Limoges, et m’ont permis d’aller plus loin dans ces matières.

  1. Que retenez-vous principalement de votre séjour ?

Je retiens essentiellement tous les moments passés avec mes amis là-bas. Nous avons ri, pleuré, chanté, regardé des dizaines de films, voyagé et j’en passe. Ce sont des expériences dont je me souviendrai toujours et des amitiés qui dureront longtemps.

8.Comment se sont passées les démarches pour partir en Australie et de quelle.s façon.s avez-vous été accompagné.e dans ce projet de mobilité par l’Université de Limoges ?

Le dossier de demande et le processus jusqu’à ma nomination auprès de Fed Uni par l’Université de Limoges a été accompagné et suivi par Emeline et Laurent au Pôle International, qui ont répondu à toutes sortes de questions que j’avais par mail ou en arrangeant un rendez-vous. Après l’acceptation de mon dossier, Fed Uni m’a envoyé tous les liens concernant mon visa, mon assurance maladie, l’hébergement sur le campus. Un membre du comité multiculturel de Fed Uni (une étudiante en échange elle aussi) m’a aussi contacté demandant si j’avais des questions par rapport à mon échange. Ceci m’a beaucoup aidé concernant des choses plus quotidiennes comme ouvrir un compte en banque, trouver un carte SIM pas chère et l’ambiance au sein des résidences. Le processus a été simple et sans problèmes, ce qui a enlevé beaucoup de stress.

  1. Selon vous, en quoi cette mobilité est déterminante pour la suite de votre cursus/parcours/carrière?

Cette mobilité m’a encore plus encouragée à voyager pour apprendre à connaître d’autres cultures. Je vais aussi essayer d’aller travailler une année en Australie après ma licence avant de partir en école de traduction.

  1. Quels sont les atouts spécifiques qu’a apporté cette mobilité dans votre parcours étudiant ?

Ayant pour but de devenir interprète-traductrice, me refamiliariser avec ma langue natale a été très important. De plus, apprendre à connaître une autre culture que la sienne est une expérience et un atout formidable, surtout dans le domaine où je veux travailler.

  1. Que conseilleriez-vous aux étudiant.e.s qui hésiteraient à partir à l’étranger et à celles et ceux qui souhaiteraient se rendre particulièrement en Australie ?

L’Australie est vraiment un pays à visiter. Les gens sont très sympas et accueillants. Les paysages sont magnifiques et vous verrez sûrement des kangourous et koalas sauvages. Melbourne est à 1hr15 de Ballarat et c’est franchement une très belle ville multiculturelle. Si vous ne tentez même pas de faire votre dossier, vous allez le regretter. Vous vivrez une expérience unique et formidable (que ce soit en Australie ou ailleurs). Vous allez rencontrer des gens et vous enrichir tant au niveau scolaire qu’au niveau personnel.  Il ne faut donc pas hésiter à se renseigner le plus possible ! Si, en plus, vous avez le soutien de vos amis et votre famille, tentez, vous n’avez rien à perdre !