Mardi

Ma chère Blanchette,

Reçu ce matin ton mot du 17. Je crois évidemment avoir fait un lapsus en disant que je serai de retour pour noël. C'est certainement de pâques que je voulais parler. Et les événements confirment ma supposition. Jusqu'ici il n'y a encore rien pour les permissions, et j'espère toujours pouvoir partir bientôt, peut-être même avant la fin du mois. Catelain rentre samedi ou dimanche. Je compte donc partir le jour suivant. Mais attendons.... Si possible naturellement je passerai par Metz pour y rester une journée. Je ne pense pas avoir d'empêchement. En ce moment nous recevons 50 fantassins pour remplacer ceux qui partent.... Donc toujours et encore du boulot... Sans autre ma chère Blanchette embrasse bien les deux petites poupées et les tantes pour moi.Je t'embrasse ma chère femme, mille fois de tout coeur.

Ton mari qui t'aime.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Edenkoben
Note :
Je crois évidemment avoir fait un lapsus en disant que je serai de retour pour noël' : cf. carte n° 462, une semaine avant

Images

  • Edenkoben, Pfalz

  • Edenkoben, Pfalz

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Edenkoben, Pfalz [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/1018> (consulté le 13/11/2018)