Avant l'arrivée


Les étapes pour venir à Limoges


BAI

Bureau d’Accueil International

(0033) 555 14 92 74

Selon ma nationalité


Étudiants de l'Union Européenne

Si vous êtes étudiants originaires de l’Union européenne et de l’Espace économique européen, vous êtes dispensés de visa.

Si vous êtes étudiants résidant dans l’Union européenne mais n’ayant pas la citoyenneté européenne, vous devez demander un visa étudiant auprès du Consulat de France de votre pays de résidence.

Votre titre de séjour européen vous permet de rester en France légalement uniquement pour une période inférieure à 3 mois, ce qui est insuffisant pour une mobilité d’études.



Étudiants hors Union Européenne

> Si votre pays adhère à la procédure CEF (Centre pour les études en France) :

Vous êtes étudiant originaire d’un pays à procédure CEF (voir la liste des pays), votre demande de visa étudiant se fait alors automatiquement dans le cadre de la procédure d’inscription en ligne sur le site de Campus France.

> Si vous n’êtes pas étudiant Européen et que votre pays n’adhère pas à la procédure CEF :

Après réception de l’attestation de préinscription, vous devez impérativement demander un visa étudiant auprès du consulat de France dans votre pays d’origine. Ce visa est délivré sous condition de ressources suffisantes. Il vous permettra d’entrer légalement sur le territoire français pour y poursuivre vos études.

Attention : aucune régularisation ne pourra être faite en France.

Nous vous recommandons de vous renseigner rapidement auprès du Consulat de France dans votre pays de résidence pour connaître les pièces obligatoires pour l’obtention d’un visa étudiant.

A l’arrivée en France, le visa étudiant devra être validé par l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration).


Je suis doctorant ...

Le type de visa à demander aux autorités consulaires françaises dans votre pays d’origine dépendra de la durée de votre séjour en France.

POUR UN SEJOUR DE 3 A 6 MOIS

Le « visa long séjour temporaire » vaut autorisation temporaire de séjour en France. A expiration, il implique un retour dans le pays d’origine. Il dispense de la demande d’une « carte de séjour » pendant la durée de validité de celui-ci. A l’arrivée en France : vous devez prendre rendez-vous auprès de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) de votre lieu de résidence pour l’enregistrement de votre dossier et la visite médicale obligatoire. Attention, ce visa n’est pas renouvelable.

POUR UN LONG SEJOUR DE PLUS DE 3 MOIS

Deux types de visa sont envisageables :

1. Le VLS TS, Visa long séjour valant titre de séjour

Ce visa dispense d’une demande de « carte de séjour » la 1ère année de votre séjour en France. Lors de la réception du VLS TS dans le pays d’origine, les autorités consulaires françaises vous délivrent une demande d’attestation OFII.
Vous devrez dans un délai de 3 mois après votre arrivée en France, la renvoyer complétée à la direction territoriale de l’OFII de votre lieu de résidence (cf. les coordonnées de l’OFII au dos du document ou sur le site de l’OFII).

L’OFII vous adressera une convocation pour une visite médicale obligatoire et/ou une visite d’accueil afin d’enregistrer votre dossier (apposition du timbre OFII sur votre passeport). Le visa aura alors valeur de titre de séjour. Une fois ces démarches faites, le VLS TS vous permet de séjourner en France pendant la durée de sa validité.
A la fin de la 1ère année, si vous prolongez vos recherches doctorales, vous devrez engager une demande d’une carte de séjour temporaire auprès de la Préfecture de votre lieu de résidence 2 mois avant l’expiration du visa.

Attention :

  • Ces formalités OFII sont obligatoires sous 3 mois après votre arrivée en France. A défaut, vous seriez en situation irrégulière.
  • Ce dispositif n’est pas applicable aux ressortissants algériens qui doivent faire la demande d’un « certificat de résidence » d’1 an.

2. Le Visa Long Séjour

Ce visa permet de séjourner en France plus de 3 mois mais ne vaut pas titre de séjour.
Attention à la mention inscrite sur votre visa : « carte de séjour à solliciter dans les 2 mois suivant l’arrivée » implique des démarches de régularisation.

En conséquence, il vous faut faire une demande de titre de séjour temporaire à la préfecture ou sous-préfecture de votre lieu de résidence dans un délai de 2 mois.

Selon le type de financement de votre doctorat ...

Selon le type de financement de votre doctorat, votre visa pourra porter une des deux mentions suivantes :

Statut scientifique-chercheur

Ce type de visa est lié à la délivrance par l’Université de Limoges d’une convention d’accueil et d’un contrat de travail pour financement de la thèse.

La qualité de « scientifique » au sens de la réglementation sur le séjour des étrangers « découle de la détention à la fois d’un diplôme d’enseignement supérieur donnant accès aux programmes de doctorat (master ou un diplôme équivalent) et d’une convention d’accueil ».

Signée par le Président de l’université de Limoges et validée par la Préfecture de la Haute Vienne, cette convention d’accueil vous sera transmise pour l’obtention de votre visa « scientifique » auprès des autorités consulaires françaises dans votre pays d’origine.

Sont concernées « les personnes qui mènent des travaux de recherche et/ou qui dispensent un enseignement de niveau universitaire » parmi lesquels :

  • Les doctorants et ATER titulaires d’une convention d’accueil. La non-signature d’une convention d’accueil implique la délivrance du statut étudiant. Dans ce cas, le doctorant titulaire d’un contrat de travail se verra délivrer une autorisation provisoire de travail.
  • Les étrangers titulaires d’un titre de séjour scientifique, d’une convention d’accueil et disposant des ressources nécessaires valides et attribués par un pays membre de l’espace Schengen. Ils sont autorisés à effectuer 3 mois de mobilité en France. Si la mobilité excède 3 mois, une convention d’accueil peut être signée en France. Le scientifique étranger se voit alors attribuer, sous conditions, une carte de séjour temporaire scientifique auprès de la préfecture de son domicile.
Statut étudiant

Vous arrivez en France muni d’un visa étudiant, il vous faudra faire une demande de titre de séjour (sauf pour les titulaires d’un visa long séjour VLS TS pour la 1ère année).