L’immigration corse en Amérique du Nord 1769-2019, une étude historique et sociale de temps long


Environnement, Territoires, Circulations

Doctorat préparé par Jean-Laurent Fleury-Simonpietri sous la direction de Clotilde Druelle-Korn (CRIHAM, Unilim) et Saïd Ouaked (EHIC, Unilim)

Cette étude s’intéresse aux Corses partis vers l’Amérique du Nord, les États-Unis en premier lieu, depuis l’annexion de la Corse par la France en 1769 jusqu’à nos jours. Le but est d’explorer toutes les facettes et de rendre compte des spécificités d’un phénomène – pas aussi marginal qu’il n’y paraît – d’un point de vue historique, social, culturel et politique.

C’est à partir du milieu du XVIIIe siècle que ce flux migratoire à l’échelle intercontinentale commence. Il se poursuit pendant les deux siècles suivants, déjouant a priori les logiques classiques qui régissent habituellement un grand nombre de mouvements migratoires.

En se fondant sur le recueil et le traitement d’archives écrites et orales recueillies de part et d’autre de l’Atlantique, cette étude ambitionne de décrire, de caractériser et d’analyser un phénomène migratoire original qui n’a jamais donné lieu à étude.

Nous émettons l’hypothèse que l’histoire de la migration des Corses – y compris celle des retours – pourrait être révélatrice quant à l’identité culturelle du peuple corse et celle des pays d’Amérique du Nord.

Corsican immigration in Northern America from 1769 to 2019, a historical and social study on the long run

This study focuses on the Corsican people who emigrated to Northern America, especially in the United States, from the annexation of Corsica by France in 1769 to the present day. The goal is to study all the features and reflect the specificities of a phenomenon which is not as marginal as it may seem, from a historical, social, cultural and political perspective.

This migratory flow at an intercontinental scale began as soon as the middle of the eighteenth century. It then carried on through all the different parts of the two following centuries often beating the odds regarding the rules which commonly apply to a large number of migratory movements.

Based on the treatment of both written and oral archives collected on both sides of the Atlantic Ocean, this study aims to describe this unique migratory phenomenon which remains unstudied.

It may be hypothesized that the history of this Corsican migration, including that of the returns to Corsica, may be quite revealing as to the cultural identity of the Corsican people and that of the countries which compose Northern America

Faculté des Lettres et des Sciences Humaines
39E rue Camille Guérin
87036 LIMOGES Cedex
Tél. +33 (5) 05 55 43 56 00
université ouverte 
source de réussites