George Sand et son réseau politique français et européen : construction et mutations d’un archipel républicain (années 1830-1876)


Pouvoirs, Institutions, Conflits

Doctorat préparé par Carole Rivière sous la direction de Soazig Villerbu, professeure des Universités (CRIHAM, Unilim)  et Fabien Conord, professeur des Universités (Université de Clermont Ferrand).

George Sand (1804-1876) est reconnue, dès son vivant, comme une grande écrivaine mais aussi comme une femme engagée en politique, facette qui est assez méconnue des historiens.  Résultat d’un métissage social et intellectuel par ses origines sociales et ses relations à la fois populaires et aristocratiques, George Sand a fédéré tout un réseau politique de républicains radicaux français et européens qui gravitent autour d’elle. Ce groupe a joué un rôle très important dans l’histoire de la gauche radicale française et européenne.

La thèse propose d’étudier les réseaux politiques sandiens pour montrer la singularité de George Sand en tant que femme politique républicaine extrêmement influente à toutes les échelles spatiales et temporelles. Il s’agit de se concentrer sur son réseau politique permettant la formation d’une culture républicaine à trois échelles géographiques (locale, régionale et internationale) dans le cadre d’une approche multiscalaire et transnationale.

La période chronologique envisagée permet d’établir les évolutions et les effets du réseau politique sandien sur la longue durée, à l’échelle du XIXème siècle, à partir de l’entrée en politique de George Sand dans les années 1830 et jusqu’à sa mort en 1876.

Le corpus de sources sera composé avant tout de la correspondance active et surtout passive de George Sand, mais aussi de la presse, par le biais de ses propres créations, pour mieux mesurer le « capital relationnel » de cette femme en tant que centralité de réseaux politiques faits d’amitiés, de fidélités, de conflits et de luttes de pouvoirs.

 

 

George Sand (1804-1876) is recognized, during his life, as a great writer but also as a woman engaged in politics, a facet that is globally unknown to historians. Result of a social and intellectual intermingling by her social origins and her relationships both popular and aristocratic, George Sand federated a global political network of French and European radical republicans revolving around her. This group played a very important role in the history of the French and European radical Left.

The thesis proposes to study Sandian political networks to show George Sand’s singularity as an extremely influential Republican political woman in all spatial and temporal scales. Her political network allowed the formation of a republican culture in three geographical scales (local, regional and international) within a mutiscale and transnational approach.                    The chronological period envisaged makes it possible to establish the evolutions and the effects of the Sandian political network on the long run, the 19th century globally, from George Sand’s entrance into politics in the 1830’s and until her died in the year 1876.                    The corpus of sources will mainly contain the active and especially passive correspondence of George Sand, and also the press, through her own creations, to better measure the « relationship capital » of this woman as a centrality of political networks with friendships, loyalties, and conflicts.

Faculté des Lettres et des Sciences Humaines
39E rue Camille Guérin
87036 LIMOGES Cedex
Tél. +33 (5) 05 55 43 56 00
université ouverte 
source de réussites