Le traitement Ludovico

Gianfranco Marrone

La question du corps est aujourd'hui au centre du débat intellectuel contemporain, dans les sciences dures et cognitives, mais aussi dans les sciences humaines et sociales. Des réflexions philosophiques s'entrecroisent avec les résultats d'expériences faites en laboratoire, produisant plusieurs modèles et propositions interprétatives.
Dans ce travail de Gianfranco Marrone, on revient sur cette question à partir d'un autre point de vue: celui de l'analyse socio sémiotique du texte et du discours. D'où une reconstruction très détaillée des souffrances et des béatitudes d'Alex, le jeune héros d'Orange mécanique, soumis aux terribles violences de la Technique Ludovico, mais finalement sauvé par les très étranges réactions de son corps face à la musique.
Le roman d'Anthony Burgess et le film de Stanley Kubrick deviennent, par cette analyse, le champ exemplaire où a lieu le conflit théorique entre deux images différentes de la corporéité: le regard anatomique de la médecine essaie d'imposer ses visées sur les entrailles d'un corps social qui, à son tour, réagit de façon polémique et poétique, en renversant l'intériorité et l'extériorité, la chair et le monde.

Couverture du numéro