Introduction. Vers une sémiotique du medium : outil, objet, pratique

Eléni Mitropoulou

  • Laboratoire de sémio-linguistique, didactique, informatique (LASELDI)

Index

Articles du même auteur parus dans les Actes Sémiotiques

Mots-clés : communication, mass-media, medium

Texte intégral

L’objectif de cette rencontre scientifique autour du medium est la mise en place d’une équipe de travail (ni fermée ni sédentaire) qui, par ses productions régulières, pourra faire avancer la réflexion en Sémiotique de la Communication en l’occurrence media et mass-media. La présentation actuelle des travaux sur le site des NAS n’a pas uniquement une visée de mise à disposition mais également une fonction d’« appel » vers tous ceux qui souhaiteraient intégrer l’équipe scientifique pour apporter leur contribution à une problématique en voie de construction, engagée avec l’argumentaire suivant :

Note de bas de page 1 :

 cf. Colloque d’octobre 2006 du CeReS à Limoges

« Puisque tout support de communication (ou medium) conditionne les discours qu’il formate et les pratiques signifiantes qu’il engendre… il en fait tout autant pour l’idéologie du communicationnel. Pour ce qui relève de la communication mass-media (où les propriétés transformationnelles du discours sont intentionnelles idéologiquement) support médiateur et processus médiatique apparaissent tels ces couples d’oiseaux qu’on nomme justement « les inséparables » dans la conception/construction/partage de discours-valeurs. Nous le savons bien, et cependant nous le négligeons souvent au profit de l’approche technico-technologique  dudit processus de nature à obérer la réflexion épistémologique.
Or, l’édition médiatique (… scripturale, scriptovisuelle, audiovisuelle, numérique…), en faisant subir à ses discours des impératifs technognosiques, agit en fonction d’un amont et d’un aval qui sont, non seulement forcément mais délibérément idéologiques :
- telle procédure est évaluée par la production mass-media comme appartenant au système de valeurs de l’« atout médiatique »1 ou, au contraire, à celui de la déficience du faire manipulatoire ;
- inversement, telle procédure est évaluée lors de la réception mass-médiatique comme appartenant au système de valeurs de la carence communicationnelle ou, au contraire, à celui  de l’aubaine médiatique… différentes combinatoires étant, évidemment, possibles que cette rencontre scientifique souhaite convoquer et interroger.
L’objectif de ces premières journées scientifiques est de contribuer au développement d’une problématique en Sémiotique des Médias qui interroge (et qui s’interroge sur) le statut tridimensionnel du medium-support de l’écriture médiatique : à la fois outil de transmission, objet sémiotique et pratique culturelle. Plus précisément, la problématique à déployer interrogerait cette spécificité tridimensionnelle de façon syncrétique afin de cibler l’intérêt sémiotique du medium communicationnel comme dispositif idéologique de la mise en discours. En effet, le plus souvent, s’il y a bien une mécanique du medium, une identité du medium et une expérience liée au medium, ces trois dimensions ne sont pas interrogées de façon articulée. Or, c’est probablement cette multidimensionnalité opérant de façon concomitante et spécifique à chaque medium (qu’il soit porteur de scriptural, de visuel, de scripto-visuel, d’audiovisuel, d’hypermédia …) qui conférerait sa pertinence sémiotique au discours qu’il porte. Alors, comment la dynamique d’une mécanique forme singulière pour l’axiologique rencontre et détermine la dynamique du sens ?
Nous souhaitons, alors, favoriser la réflexion plutôt sur ce qui porte le discours que sur le discours lui-même. »

Une problématique en voie de construction. Nous introduisons cette remarque autant comme précaution que comme condition scientifique. Une recherche en sémiotique du medium mass-media ne peut se faire qu’en fonction d’une problématique « de l’escorte » qui mobilise les instruments théoriques et méthodologiques de la sémiotique pour « accompagner » en vue de « sonder » les modes d’existence et de croyance de la communication mass-media.

Une sémiotique du medium se lance, se définit, se déstabilise, se renforce… et ainsi de suite, pendant que les processus de communication (épiphénomènes ou événements) installent des pratiques médiatiques. Une sémiotique du medium est alors une problématique du « devenir » avec, sans doute, quelques étapes marquantes et à marquer, comme celle, actuelle, de la publication de ses premiers pas sur le site des NAS.

Le lecteur-internaute trouvera dans ce dossier de quoi alimenter la réflexion sur la question du medium dans son rapport - plus ou moins explicite, plus ou moins interrogé - avec le support de la communication mass media. Nous espérons susciter des réactions et des propositions qui participeront de l’évolution de la thématique.

Notes

1  cf. Colloque d’octobre 2006 du CeReS à Limoges

Pour citer ce document

Eléni Mitropoulou, « Introduction. Vers une sémiotique du medium : outil, objet, pratique », Actes Sémiotiques [En ligne], consulté le 18/08/2019, URL : https://www.unilim.fr/actes-semiotiques/3174

Licence

Creative Commons License

CC BY-NC-ND 4.0

Cet article est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International