Mercredi

Ma chère Blanchette,

Pas de lettre encore aujourd'hui, heureusement que Gobert qui est rentré hier soir m'a donné de vos nouvelles et qu'il m'a dit que vous allez toutes bien et que notre madelon trottait comme un lapin. Je suis content qu'il vous ait vu, on est toujours plus tranquille d'être renseigné de vive voix. En attendant de vous voir moi-même ce qui ne tardera plus, je reçois un mot de Catelain m'annonçant son retour pour la fin du mois. Vivement que je quitte un peu le burlingue car cela devient de plus en plus boulot ! [Sic] J'espère que vous continuez toujours à aller bien. Embrasse bien, ma chère Blanchette, les tantes et mes deux petites poupées. Je t'embrasse ma chère femme, mille fois de tout coeur.

Ton mari qui t'aime.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Edenkoben
Date :
08 janvier 1919 (?)
Légende :
Edenkoben, Pfalz. - Luitpoldbrunnen
Editeur :
'Hepp' Mannheim
Lieu :
Edenkoben
Note :
Couleur - Légende au verso

Images

  • Edenkoben, Pfalz. - Luitpoldbrunnen

  • Edenkoben, Pfalz. - Luitpoldbrunnen

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Edenkoben, Pfalz. - Luitpoldbrunnen [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/962> (consulté le 19/11/2018)