[...] et travailler comme des nègres jusqu'à la soupe où je vais tout de même un peu bouquiner, il y a longtemps que cela ne m'est pas arrivé. Nos permissionnaires nous laissent tous tomber en ce moment. On n'a pas encore reçu de nouvelles ni de Catelain ni de Gobert qui ne reviendra probablement plus puisqu'il est libérable. Seul Rayot, je ne sais si je vous l'ai raconté à l'époque, nous a envoyé un colis de leur cochon qu'il avait tué en arrivant chez lui. Nous voilà pour deux jours ici. Pas trop mal, mais cela ne vaut pas notre petit château des bords du Rhin. Cette fois nous sommes dans la montagne ! Et mardi nous allons dans un pays voisin un peu plus grand et qui n'était pas libre pour nous recevoir. Encore un joli dimanche de passé comme tu vois.Sans autre, ma chère Blanchette, embrasse bien mes petites chéries. Je t'embrasse, ma chère femme, mille fois de tout coeur.

Ton mari qui t'aime.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Rhodt
Date :
05 janvier 1919 (?)
Légende :
Rhodt - Kgi Villa Ludwigshöhe - Sieges- und Friedensdenkmal
Editeur :
J. Kreiselmeyer's Buchhdlg Edenkoben
Lieu :
Rhodt
Note :
Couleur - Trois photographies correspondant aux trois parties du titre

Images

  • Rhodt - Kgi Villa Ludwigshöhe - Sieges- und Friedensdenkmal

  • Rhodt - Kgi Villa Ludwigshöhe - Sieges- und Friedensdenkmal

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Rhodt - Kgi Villa Ludwigshöhe - Sieges- und Friedensdenkmal [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/951> (consulté le 12/12/2018)