Dimanche

Mes chères tantes,

Ma chère Blanchette,

Que d'événements, comme cela se précipite, voilà le Guillaume dégommé, ainsi que son fils. Dimanche prochain, de gré ou de force, nous serons sûrement en Alsace, sinon en Prusse. Ce qui jette une ombre dans le tableau c'est que cela n'est pas la démobilisation immédiate. Enfin espérons que cela ne sera pas trop long. Vivement les journaux de ce soir pour avoir des détails. On commence à se déblayer un peu. J'ai pu aller faire un petit tour cet après-midi avec Rayot [?] et Bourgeois. Si dimanche j'en faisais un sur l'esplanade !

Sans autre, mes chères tantes et ma chère Blanchette, embrassez bien les petites chéries pour moi. Je vous embrasse toutes mille fois de tout coeur.

Votre affectionné

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataires :
Pauline Jeanjean, Lucie Jeanjean, Célestine Jeanjean et Blanche Jeanjean
Note :
Lieu d'envoi incertain
Légende :
La Guerre en Lorraine en 1914-1918 - Gerbéviller - L'intérieur de la Chapelle du Chäteau après le bombardement
Editeur :
E. Bastien lib-édit. Lunéville
Lieu :
Gerbéviller

Images

  • La Guerre en Lorraine en 1914-1918 - Gerbéviller - L'intérieur de la Chapelle du Chäteau après le bombardement

  • La Guerre en Lorraine en 1914-1918 - Gerbéviller - L'intérieur de la Chapelle du Chäteau après le bombardement

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, La Guerre en Lorraine en 1914-1918 - Gerbéviller - L'intérieur de la Chapelle du Chäteau après le bombardement [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/831> (consulté le 10/12/2018)