Samedi

Ma chère Blanchette,

Je reçois ta lettre du six avec les pierres à briquet, et la nouvelle de la mort de M. Faucher. Pauvre garçon, il n'était pas très brillant, mais bon diable, et c'est malheureux. M. Debry [?] lui a plus de veine, et va peut-être se faire réformer.Pour nous toujours la même chose. Ce matin on a encore fait une petite marche toujours dans les mêmes conditions. Je vais beaucoup mieux en général et ne fatigue plus comme autrefois, mais mon pied gelé me fait souffrir. Cela va faire la troisième fête de Ménilmontant que je ne verrai pas. Quand va-t-on en voir la fin ! Les journaux ne disent encore une fois plus rien, pourvu que cela marche bien. Enfin espérons. Sans autre, embrasse bien ma fille chérie pour moi. Je t'embrasse de tout coeur.

Ton mari qui t'aime.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Ansauvillers
Note :
Texte sur toute la surface
Légende :
Ansauvillers (Oise) - La rue Neuve
Editeur :
Ch. Delormel éditeur
Lieu :
Ansauvillers
Note :
'Edit. Delormel' au recto. - Verso : 'Imp. Photo. D.A. Longuet, 250 Faubourg Saint Martin Paris'

Images

  • Ansauvillers (Oise) - La rue Neuve

  • Ansauvillers (Oise) - La rue Neuve

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Ansauvillers (Oise) - La rue Neuve [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/646> (consulté le 10/12/2018)