Un Observatoire Régional des Circuits de Proximité


Des chercheurs du GEOLAB et du CREOP se sont regroupés pour partager, comprendre et agir sur les circuits de proximité agroalimentaires

L’observatoire des proximités a été créé pour partager les connaissances produites par tous acteurs et renforcer l’interconnaissance sur les circuits de proximité. Il est apparu que l’université peut constituer un bon coordinateur, non suspectable d’avoir un point de vue biaisé en faveur d’un secteur d’activité ou d’un autre. Ce sont des chercheurs de Limoges (GEOLAB et CREOP), Poitiers (RURALITES), et Bordeaux (Bordeaux Sciences Agro et PASSAGES) qui ont mis leurs travaux et leurs réseaux en commun pour favoriser ce repérage et cette diffusion de connaissances, qui permet de déboucher sur un diagnostic des connaissances manquantes et la coproduction de nouvelles connaissances.

Produits locaux, circuits courts, amap, magasins de producteurs, marchés de producteurs : nous regroupons ces termes sous l’intitulé circuits de proximité agroalimentaires. La proximité consiste à rapprocher les consommateurs des producteurs : par des rencontres physiques avec ou sans discussion, par des informations communiquées sur les producteurs (affichage, étiquetage) ou via des intermédiaires restaurateurs ou commerçant.e.s qui ont rencontré les producteurs et peuvent en parler aux consommateurs.

Mais si l’on parle de rapprocher les consommateurs des producteurs, c’est qu’ils ont été éloignés. Spatialement par la mondialisation des circuits d’approvisionnement et organisationnellement par la spécialisation des métiers : entre le producteur et le consommateur, il peut y avoir des entreprises de négoce, de commerce en gros, de restauration, de transformation, de distribution, … Donc quand on cherche à rapprocher les consommateurs des producteurs, ça concerne plusieurs secteurs d’activités: la restauration, la distribution, la production, la transformation (boucheries et boulangeries-pâtisseries artisanales, industries agro-alimentaires). Chacun de ces secteurs a ses institutions professionnelles, ses référents au niveau des pouvoirs publics et des universités, ses publications professionnelles, etc. Comme ce domaine est en vogue, tout le monde s’y lance, expérimente … et accuse les voisins de blocages quand ça ne marche pas.

Concrètement l’observatoire recense les savoirs froids (rapports, études, mémoires, …), capitalise les savoirs chauds (initiatives en cours) pour en faciliter la diffusion et organise une journée annuelle pour permettre à la diversité des personnes engagées dans le rapprochement entre producteurs et consommateurs de se rencontrer, faire tomber les idées reçues qui peuvent être autant de points de blocage, et échanger des connaissances plutôt que réinventer les mêmes solutions à de multiples reprises.

> Retrouvez les activités de l’Observatoire Régional des Circuits de Proximité


> Contact :

http://cceap.fr/IMG/arton7.png?1449933660