Un référent Intégrité scientifique pour l’Université de Limoges


Jacques Fontanille a été nommé référent "Intégrité scientifique" pour l'Université de Limoges. Professeur émérite au CERES (Centre de Recherches Sémiotiques) dont il a été le directeur pendant de nombreuses années, il a occupé les fonctions de Président de l'Université de 2005 à 2012 et est membre sénior honoraire de l'Institut Universitaire de France.

Un référent Intégrité scientifique pour l’Université de Limoges

Jacques Fontanille a été nommé référent « Intégrité scientifique » pour l’Université de Limoges. Professeur émérite au CERES (Centre de Recherches Sémiotiques) dont il a été le directeur pendant de nombreuses années, il a occupé les fonctions de Président de l’Université de 2005 à 2012 et est membre sénior honoraire de l’Institut Universitaire de France.

Sa mission débutera le 1er janvier 2017.

Cette nomination est dans la continuité de la Charte nationale de déontologie des métiers signée par la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et les grands organismes de recherche en janvier 2015 et adoptée le 25 juin 2015 par l’Université de Limoges. L’objectif de cette mission est de renforcer l’intégrité scientifique en France, socle du pacte entre les chercheurs et la société, en fournissant un cadre précis pour protéger le public et la communauté scientifique d’activités frauduleuses ou n’obéissant pas aux standards de qualité de la recherche moderne.

L’activité de recherche contribue au développement des connaissances. Celles-ci, pour être qualifiées de scientifiques, doivent satisfaire une méthodologie particulière. Les chercheurs doivent faire preuve d’un respect scrupuleux des fondements épistémologiques de leurs disciplines scientifiques et leur intégrité scientifique est indispensable, non seulement pour que leurs travaux soient valides, mais aussi pour que la société leur accorde sa confiance.

Dans le cadre de cette mission, Jacques Fontanille devra élaborer un bilan des actions déjà mises en œuvre afin de dégager des recommandations opérationnelles sur l’organisation de l’activité de recherche et faciliter la mise en œuvre des bonnes pratiques d’intégrité scientifique. Il sera aussi en appui de l’Université pour instruire les plaintes qui seront déposées.


  • Contact:

 

fontanille