Lundi

Ma chère Blanchette,

Toujours pas de lettre, cela devient gai ! Et toujours un travail à ne pas prendre le temps de... Quand verra-t-on la fin ! On ne parle pas souvent de démobilisation. Il est vrai que nous sommes tranquilles, on ne reçoit plus de journaux. On ne se fait donc plus de bile ! Heureusement qu'on a de bons lits, mais n'empêche, j'aimerais mieux une botte de paille et un peu plus de tranquillité. J'espère que vous allez toujours bien. Ici cela va à peu près, un rhume s'en va petit à petit. Sans autre, ma chère Blanchette, embrasse bien les tantes et mes deux petites mignonnes pour moi. Je t'embrasse, ma chère femme, mille fois de tout coeur.

Ton mari qui t' aime.

Simon.

Même pas le temps d'aller acheter une douzaine de cartes hier. Je voulais en prendre. J'avais oublié que tout est fermé le dimanche ici !

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Légende :
Commune de Oberseebach - [homme seul]

Alsace [mention manuscrite]

Editeur :
Franz Bücheler Weissenburg
Lieu :
Oberseebach

Images

  • Commune de Oberseebach - [homme seul]

  • Commune de Oberseebach - [homme seul]

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Commune de Oberseebach - [homme seul] [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/886> (consulté le 10/12/2018)