Mercredi

Ma chère Blanchette,

J'ai reçu ce matin ton mandat dont je te remercie beaucoup. Mais par contre voilà le troisième jour que je n'ai pas de lettre, et le temps commence à me paraît être long. Heureusement que les nouvelles sont tout simplement merveilleuses. Vous avez su les conditions faites aux boches. Il y a six mois si on avait pu supposer cela ! Et on raconte que le Kronprinz serait zigouillé ! Espérons que maintenant qu'ils sont si bas cela ira vite et que la paix et surtout la libération viendra bientôt. Et sans autre, ma chère Blanchette, embrasse bien les tantes et mes deux petites chéries pour moi. Je t'embrasse, ma chère femme, mille fois de tout coeur.

Ton mari qui t'aime.

Simon.

Merci encore mille fois.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Légende :
La Guerre en Lorraine en 1914-1918 - Gerbéviller - La Maison du Capitaine

[Partie gauche :] Autrefois - [partie droite :] Aujourd'hui

Editeur :
E. Bastien lib-édit. Lunéville
Lieu :
Gerbéviller
Note :
Deux photographies opposées : avant / après le bombardement

Images

  • La Guerre en Lorraine en 1914-1918 - Gerbéviller - La Maison du Capitaine

  • La Guerre en Lorraine en 1914-1918 - Gerbéviller - La Maison du Capitaine

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, La Guerre en Lorraine en 1914-1918 - Gerbéviller - La Maison du Capitaine [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/837> (consulté le 10/12/2018)