Samedi 24 août

Ma chère Blanchette,

Aujourd'hui pas de lettre, rien d'étonnant hier j'en ai eu deux. Cela fait compensation. Tu me demandais ces jours -ci si je n'aurais pas 24 heures. Peut-être que d'ici peu, la semaine prochaine par exemple, j'aurais encore mieux. Que dirais-tu de 48 heures pour venir vous embrasser à Paris, puis de... 10 jours pour aller à Bazemont trois ou quatre jours et revenir le reste du temps à Paname, qu'en penses -tu ? Tu vois qu'il ne faut jamais désespérer. et sauf imprévu, je serai là bientôt. C'est le lieutenant qui m'a proposé cette combinaison. Tu vois qu'il ne faut pas s'en plaindre. Donc à moins d'accident avant la fin de la semaine prochaine, je vais avoir le plaisir de vous embrasser toutes en personne, et c'est dans cet espoir que je vous embrasse mille fois de tout coeur.

Votre bien affectionné, Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Grandvilliers
Date :
24 août 1918 (?)
Légende :
Grandvilliers - Place de la Cense
Editeur :
G. Dauchy éditeur - Numéro de série : 12
Lieu :
Grandvilliers

Images

  • Grandvilliers - Place de la Cense

  • Grandvilliers - Place de la Cense

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Grandvilliers - Place de la Cense [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/823> (consulté le 21/11/2018)