Samedi matin

Ma chère Blanchette,

Nous sommes toujours en panne. Le train de Verdun est paraît-il réservé aux munitions et aux blessés. Il y en a qui sont depuis trois jours ici à attendre. Il arrive des tuyaux les plus divers. Il y en a un qui raconte qu'on va partir à Langres et de là au dépôt ! C'est trop beau pour être vrai !Le pire est que je ne peux toujours vous donner de mes nouvelles. Et avec cela les fonds baissent, et j'ai au moins 25 francs a toucher en arrivant à destination. Plus rien pour le moment. Embrassez bien ma poupée chérie pour moi. Je vous embrasse toutes de tout coeur.

Simon.

Écris-moi toujours, tu m'enverras le tout en une seule fois quand tu auras mon adresse.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Bar-le-duc
Date :
26 février 1916 (?) - Date quasi-certaine (cf. introd° du chapitre)
Légende :
Bar-le-Duc. - Le Monument du Maréchal Oudinot
Editeur :
L.L. Lévy Fils et Cie - Paris - Numéro de série : 51
Lieu :
Bar-le-Duc
Note :
'L.L.' à la suite du titre
:
Géolocalisation (OpenStreetMap)
Google Street View

Images

  • Bar-le-Duc. - Le Monument du Maréchal Oudinot

  • Bar-le-Duc. - Le Monument du Maréchal Oudinot

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Bar-le-Duc. - Le Monument du Maréchal Oudinot [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/505> (consulté le 19/11/2018)