[quelques mots ajoutés en haut à gauche :]

Je n'ai pu t'envoyer ma lettre hier, je la joins à la présente

Samedi

Ma chère Blanchette,

Alors ça se précipite. Hier je t'écrivais que je ne savais pas où j'irais, je le sais maintenant :

S. Jeanjean,
51e régiment d'infanterie,
cinquième compagnie, première section, secteur postal 118.

Me voici changé de régiment, ce qui m'ennuie c'est que je ne rejoindrai pas les copains qui sont au 147. Enfin il ne faut pas s'en faire, nous avons quitté le pays pour les gourbis dans les bois. On y est presque mieux qu'au cantonnement : on a de la paille ! Plus grand chose, je t'embrasse mille fois, Embrasse les tantes et notre fille pour moi.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Date :
17 juillet 1915
Note :
Texte sur toute la surface
Légende :
Verdun. - La Porte Chaussée
Editeur :
L.L. Lévy Fils et Cie - Paris - Numéro de série : 32
Lieu :
Verdun

Images

  • Verdun. - La Porte Chaussée

  • Verdun. - La Porte Chaussée

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Verdun. - La Porte Chaussée [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/377> (consulté le 11/12/2018)