Ma chère Blanchette,

Avez-vous vu le journal d'aujourd'hui le 19 mars au plus tard je plaque le métier, je reviens chez nous. Quand on pense qu'on a été dans le métier pendant près de cinq ans, et ce qui est mieux le tout est coupé par la perm. Je pense que Catelain rentre demain. Ce serait pour dimanche... A bientôt donc mes chères tantes, ma chère Blanchette, mes petites poupées chéries, le bonheur de vous embrasser toutes. Je vous embrasse en attendant mille fois de tout coeur.

Votre bien affectionné

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Edenkoben
Légende :
Edenkoben - Katholisches Schwesterhaus
Editeur :
W. Wolff Edenkoben
Lieu :
Edenkoben

Images

  • Edenkoben - Katholisches Schwesterhaus

  • Edenkoben - Katholisches Schwesterhaus

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Edenkoben - Katholisches Schwesterhaus [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/1024> (consulté le 19/11/2018)