[...] pour ne pas perdre sur le change. Mais cela leur a fait tellement plaisir qu'ils m'ont invité à déjeuner. Ils élèvent des lapins et en avaient tué un. Si bien qu'après la soupe, arrive sur la table un lapin pommes de terre, et une sorte de légumes verts genres épinard pas mauvais. Comme ils prenaient de tout dans leur assiette j'en ai fait autant, heureusement qu'ils avaient mis du pain sur la table, j'ai été le seul à en manger, Et pour finir pêche au sirop, café au lait avec de la galette, cigares mais pas de pousse café. Ils ne connaissent pas cela ici où on en trouve nulle part et me voilà rentré pour te mettre un petit mot. Je crois bien que depuis ma dernière perm c'est le seul dimanche où je n'ai rien fait l'après-midi. Et sans autre ma chère Blanchette, embrasse bien les tantes et mes deux petites poupées pour moi. Je t'embrasse ma chère femme, mille fois de tout coeur.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Edenkoben
Date :
19 janvier 1919 (?) - Date incertaine

Images

  • Edenkoben - Villastrasse.

  • Edenkoben - Villastrasse.

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Edenkoben - Villastrasse. [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/1014> (consulté le 10/12/2018)