université ouverte
       source de réussites


Extraits du compte-rendu d’audience du TPIY – 29 mars 2000


TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL AFFAIRE N° IT-96-23-T

2 POUR L’EX-YOUGOSLAVIE

3

4 Mercredi 29 mars 2000

5

6 L’audience est ouverte à 09 heures 30.

7 Mme la Présidente (interprétation). – Madame la Greffière,

8 voulez-vous annoncer l’affaire ?

9 Mlle Lauer. – Affaire IT-96-23/1-T, le Procureur contre

10 Dragoljub Kunarac, Zoran Vukovic et Radomir Kovac.

(Le témoin 50 est introduit dans le prétoire.)

20 Mme la Présidente (interprétation). – Je vais demander au témoin

21 de prononcer la déclaration solennelle. Veuillez vous lever, s’il vous

22 plaît.

23 Témoin 50 (interprétation). – Je déclare solennellement que je

24 dirai la vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

25 Mme la Présidente (interprétation). – Vous pouvez vous asseoir.

Page 1229

1 Mme Kuo (interprétation). – Merci, et bonjour.

2 Je vais demander l’aide de l’huissier pour montrer à ce témoin

3 la pièce à conviction 186, un document qui a déjà été remis aux conseils

4 de la défense ainsi qu’à la Chambre, je crois.

5 Madame le Témoin, est-ce que vous voyez votre nom figurer sur la

6 pièce à conviction 186 ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

8 Mme Kuo (interprétation). – Vous voyez également sur cette pièce

9 le n° 50 à côté ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

11 Mme Kuo (interprétation). – Dans le cadre de cette procédure,

12 nous ferons référence à vous-même en utilisant ce numéro, le n° 50.

13 Comprenez-vous ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

15 Mme Kuo (interprétation). – Pouvez-vous voir également sous

16 votre nom votre date de naissance ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

18 Mme Kuo (interprétation). – Sur cette feuille de papier, voyez-

19 vous également le nom de votre mère ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

21 Mme Kuo (interprétation). – Quel est le numéro qui figure à côté

22 du nom de votre mère ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Le numéro 51.

24 Mme Kuo (interprétation). – Voyez-vous également le nom de votre

25 père ?

Page 1230

1 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

2 Mme Kuo (interprétation). – Quel est le numéro qui figure à côté

3 de son nom ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Numéro 52.

5 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous voyez également le

6 nom de votre grand-mère ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

8 Mme Kuo (interprétation). – Quel est le numéro qui figure à côté

9 de son nom ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Le numéro 62.

11 Mme Kuo (interprétation). – L’accusation souhaite demander le

12 versement au dossier de ce document.

13 Mlle Lauer. – Il s’agit du document 186 des pièces du Procureur

14 enregistré de façon confidentielle.

15 Mme Kuo (interprétation). – Avant que nous poursuivions, je

16 voudrais vous demander si vous prenez des médicaments ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

18 Mme Kuo (interprétation). – Quels médicaments ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Un calmant, j’ai pris un calmant.

20 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que ceci vous a été prescrit

21 par un docteur ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Non.

23 Mme Kuo (interprétation). – Et le fait que vous preniez ce

24 médicament a-t-il une quelconque influence sur votre capacité à répondre à

25 mes questions ce matin ou à les comprendre ?

Page 1231

1 Témoin 50 (interprétation). – Non.

2 Mme Kuo (interprétation). – Pensez-vous que cela ait un impact

3 quelconque sur votre mémoire ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Non.

5 Mme Kuo (interprétation). – Bien. Quel âge avez-vous ?

6 [expurgée]

7 [expurgée]

8 [expurgée]

9 [expurgée]

10 [expurgée]

11 [expurgée]

12 [expurgée]

13 [expurgée]

14 [expurgée]

15 [expurgée]

16 [expurgée]

17 [expurgée]

18 [expurgée]

19 [expurgée]

20 [expurgée]

21 [expurgée]

22 [expurgée]

23 [expurgée]

24 [expurgée]

25 [expurgée]

Page 1232

1 [expurgée]

2 [expurgée]

3 [expurgée]

4 [expurgée]

5 [expurgée]

6 [expurgée]

7 [expurgée]

8 Mme Kuo (interprétation). – Savez-vous quand a débuté la guerre

9 à Foca ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Le 8 avril 1992.

11 Mme Kuo (interprétation). – Avez-vous vu à ce moment-là quoi que

12 ce soit, avez-vous entendu quoi que ce soit ?

13 Témoin 50 (interprétation). – J’ai vu dans les médias qu’il y

14 avait une guerre, qu’il y avait des pilonnages. J’ai entendu également ces

15 pilonnages moi-même.

16 Mme Kuo (interprétation). – Avez-vous vu également des soldats

17 dans votre village ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Parfois.

19 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que la guerre à Foca a eu un

20 impact quelconque sur la vie dans votre village ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Oui, sans aucun doute !

22 Mme Kuo (interprétation). – Pouvez-vous nous expliquer

23 pourquoi ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Par exemple, on ne pouvait plus

25 aller en ville, on ne pouvait plus aller acheter de la nourriture, des

Page 1233

1 cigarettes, des choses comme cela. On ne pouvait pas aller acheter… Tout

2 ce qu’on voulait acheter, on ne pouvait pas l’acheter ! On ne pouvait pas

3 aller chez le docteur.

4 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous aviez peur ?

5 Témoin 50 (interprétation). – J’avais trop peur.

6 Mme Kuo (interprétation). – Pouvez-vous nous dire pourquoi vous

7 aviez peur et de quoi vous aviez peur ?

8 Témoin 50 (interprétation). – J’avais peur qu’il ne m’arrive

9 quelque chose, j’avais peur d’être éventuellement tuée. En fait, tout ce

10 que je craignais, eh bien, je l’ai vécu malheureusement, plus tard.

11 Mme Kuo (interprétation). – Quelle est votre appartenance

12 ethnique ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Musulmane.

14 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que cela avait quelque chose

15 à voir avec la crainte que vous éprouviez ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Eh bien, oui. Seuls les Serbes

17 étaient armés, personne d’autre ne l’était.

18 Mme Kuo (interprétation). – Au début mai 1992, est-ce que vous-

19 même et votre famille avez commencé à vivre dans les bois ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

21 Mme Kuo (interprétation). – Pourquoi ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Il y avait de plus en plus de

23 soldats, et puis nos voisins portaient des uniformes. Nous craignions de

24 voir notre maison incendiée et de mourir dans notre maison, parce que des

25 choses de ce genre avaient commencé à se produire dans les villages

Page 1234

1 avoisinants. C’est pourquoi nous sommes partis dans les bois.

2 Mme Kuo (interprétation). – A quelle distance de votre maison se

3 situaient ces bois ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Pas très loin.

5 Mme Kuo (interprétation). – Pendant que vous êtes restée ainsi

6 dans les bois, est-ce que vous êtes parfois retournée dans votre maison ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Oui, pendant la journée, on

8 retournait dans la maison pour se préparer quelque chose à manger, on se

9 changeait. Et puis, à la tombée du jour, on retournait dans les bois.

10 Mme Kuo (interprétation). – Donc vous y dormiez également ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

12 Mme Kuo (interprétation). – Combien de personnes étaient avec

13 vous, dans ces bois ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Nous étions une quinzaine.

15 Mme Kuo (interprétation). – Savez-vous s’il y avait d’autres

16 groupes de personnes qui habitaient dans les bois ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Je crois que oui. Je crois qu’il y

18 en avait. Les gens qui habitaient un peu plus loin, eux aussi, s’étaient

19 réfugiés dans les bois.

20 Mme Kuo (interprétation). – Savez-vous quelle était leur

21 appartenance ethnique ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Ils étaient musulmans.

23 Mme Kuo (interprétation). – Et les personnes qui se trouvaient

24 dans votre groupe dans les bois, est-ce que eux étaient aussi musulmans ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

Page 1235

1 Mme Kuo (interprétation). – Savez-vous s’il y avait également

2 des Serbes qui se cachaient dans les bois à ce moment-là ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Non.

4 Mme Kuo (interprétation). – Le 3 juillet 1992, est-ce que votre

5 village a été attaqué ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

7 Mme Kuo (interprétation). – A quel moment de la journée ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Très tôt le matin, vers 6 heures

9 du matin.

10 Mme Kuo (interprétation). – A ce moment-là, où vous trouviez-

11 vous ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Là où nous étions précédemment,

13 dans les bois, là où nous nous étions réfugiés.

14 Mme Kuo (interprétation). – Qu’avez-vous vu ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Au début, je n’ai rien vu du tout.

16 On entendait des tirs qui venaient de partout. C’était horrible. Il y

17 avait des tirs partout. C’était vraiment atroce.

18 En fait, c’est cela qui m’a réveillée, ce sont les tirs qui

19 m’ont réveillée.

20 Mme Kuo (interprétation). – Qu’avez-vous fait quand vous avez

21 entendu ces tirs ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Eh bien, nous nous sommes habillés

23 très vite, et puis on s’est dit qu’il vaudrait mieux quitter cette tente

24 de fortune sous laquelle nous dormions. Et nous avons décidé d’aller un

25 peu plus profond dans les bois. C’est ce que nous avons fait,

Page 1236

1 effectivement.

2 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que votre père était avec

3 vous à ce moment-là ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Cette nuit-là, oui. Mais avant que

5 je ne me réveille, avant le début du déclenchement des tirs, il était

6 descendu vers la maison. Donc il n’était plus là.

7 Mme Kuo (interprétation). – Quels étaient donc les autres

8 membres de votre famille qui étaient avec vous à ce moment-là ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Il y avait ma mère, il y avait mes

10 deux frères et ma sœur. Et les autres membres du groupe étaient des autres

11 membres plus éloignés de ma famille,.

12 Mme Kuo (interprétation). – Où êtes-vous allés exactement quand

13 vous vous êtes enfoncés dans les bois ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Je ne comprends pas votre

15 question.

16 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous êtes dirigés

17 vers un endroit précis, ou est-ce que vous êtes restés à un endroit

18 précis ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Oui, on est allés jusqu’à un

20 endroit où l’on pensait que l’on y serait plus en sécurité parce que cela

21 se trouvait entre les maisons serbes et musulmanes. C’était un endroit

22 équidistant.

23 Mme Kuo (interprétation). – Combien de temps êtes-vous restés à

24 cet endroit ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Je crois que nous y sommes restés

Page 1237

1 jusqu’au 5 juillet, jour où nous avons été capturés. Je ne peux pas vous

2 dire exactement.

3 Mme Kuo (interprétation). – Pouvez-vous nous dire dans quelles

4 circonstances vous avez été arrêtés ?

5 Témoin 50 (interprétation). – J’ai beaucoup de mal à m’en

6 souvenir parce que, la nuit du 3 au 4 juillet, il y a eu tant de tirs dans

7 le village de Trosanj qui se trouve au-dessus de mon village. J’étais si

8 terrorisée que je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé.

9 Je sais seulement que nous sommes allés sur une route, et que

10 quatre soldats vêtus d’uniforme, soudain, sont apparus devant nous. Il y

11 avait parmi eux un de nos voisins, je le connaissais, je le connais depuis

12 toujours, depuis que je suis toute petite. Je l’ai connu toute ma vie, et

13 ça, je m’en souviens très bien, très précisément. Mais quant à ce qui

14 s’est passé avant, j’ai beaucoup de mal à m’en souvenir.

15 Mme Kuo (interprétation). – Et son voisin dont vous nous parlez,

16 quelle était son appartenance ethnique ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Il était Serbe.

18 Mme Kuo (interprétation). – Vous avez donc vu ces quatre

19 soldats. Que s’est-il passé alors ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Rien, ce fameux voisin s’est donc

21 approché de nous. Il nous a dit que nous n’avions aucune raison d’avoir

22 peur, nous avions de bonnes relations de voisinage, on nous emmènerait au

23 Monténégro, dans le territoire libre. Nous n’étions responsables de rien,

24 de toute façon on ne pouvait rien nous reprocher parce que nous étions des

25 femmes et des enfants. Il nous a donc juste dit qu’on allait être emmenés

Page 1238

1 jusqu’au Monténégro et que tout irait bien, qu’il n’y aurait aucun

2 problème.

3 Mme Kuo (interprétation). – Il vous a donc dit cela. Et ensuite

4 qu’avez-vous fait ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Ils nous ont emmenés à Buk Bijela,

6 au motel de Buk Bijela, qui était tout près.

7 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous étiez déjà allée à

8 Buk Bijela auparavant ? Est-ce que vous connaissiez Buk Bijela ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je connaissais.

10 Mme Kuo (interprétation). – Pouvez-vous nous dire de quoi il

11 s’agissait ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Vous voulez dire l’endroit,

13 l’immeuble, le bâtiment ?

14 Mme Kuo (interprétation). – Oui.

15 Témoin 50 (interprétation). – Bon. Il y avait un motel, le motel

16 de Buk Bijela. Il y avait un restaurant également avec cuisine, etc. Et en

17 face du motel, il y avait des sortes de maisons préfabriquées, des

18 baraques en préfabriqué, une sorte de baraques de chantier où dormaient

19 les ouvriers.

20 Mme Kuo (interprétation). – Je vais demander que l’on montre au

21 témoin la pièce à conviction n° 11. Plutôt, je me reprends, la pièce 7416.

22 Il s’agit d’un agrandissement d’une photographie qui figure dans le

23 classeur. Et je souhaiterais demander à l’huissier de placer cette

24 photographie sur le rétroprojecteur, une fois que le témoin l’aura

25 regardée.

Page 1239

1 Reconnaissez-vous ce qui figure sur la photographie que vous

2 examinez ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

4 Mme Kuo (interprétation). – De quoi s’agit-il ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

6 Mme Kuo (interprétation). – De quoi s’agit-il, que voit-on sur

7 cette photographie ?

8 Témoin 50 (interprétation). – La flèche indique le motel. Les

9 bâtiments qui sont autour -ces bâtiments que l’on voit ici-, avant, je

10 pensais que cela c’étaient les baraques ; là, ce que j’indique avec le

11 toit noir, c’est le restaurant et le motel.

12 Mme Kuo (interprétation). – Où se trouvent ces baraques de

13 chantier, ces dortoirs des ouvriers ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Voici, ici, les baraques. Tout

15 cela, ce sont les baraques.

16 Mme Kuo (interprétation). – Vous nous indiquez donc, là, les

17 bâtiments qui ont un toit blanc. C’est bien exact ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

19 Mme Kuo (interprétation). – Merci. Madame la Présidente, il nous

20 reste à peine cinq minutes avant la pause. Je souhaiterais vous demander

21 de pouvoir faire la pause maintenant parce que, là, j’allais passer à une

22 autre série de questions.

23 Mme la Présidente (interprétation). – Bien, nous allons agréer à

24 la demande de l’accusation, nous allons faire la pause. Mais peut-être

25 pourrons-nous reprendre cinq minutes plus tôt que d’habitude, à savoir à

Page 1240

1 11 heures 25.

2 (L’audience, suspendue à 10 heures 55, est reprise à

3 11 heures 30.)

4 Mme la Présidente (interprétation). – Nous allons donc

5 poursuivre l’interrogatoire principal du témoin.

6 Mme Kuo (interprétation). – Madame le Témoin, quand on vous a

7 emmenée à Buk Bijela, faisiez-vous partie d’un groupe ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

9 Mme Kuo (interprétation). – Ce groupe était-il constitué

10 uniquement de femmes et d’enfants ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Il y avait deux hommes,

12 deux hommes âgés qui sont des parents éloignés.

13 Mme Kuo (interprétation). – Avez-vous vu ce qu’il est advenu de

14 ces hommes lorsqu’ils ont été emmenés à Buk Bijela ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas.

16 Mme Kuo (interprétation). – On vous a emmenés à Buk Bijela. Où

17 vous a-t-on dit d’aller au début ?

18 Témoin 50 (interprétation). – On nous a dit que nous devions

19 attendre des véhicules pour nous emmener. On nous a dit d’attendre à

20 Buk Bijela, et c’est le voisin que j’ai mentionné précédemment qui devait

21 organiser notre transport vers les territoires libres.

22 Mme Kuo (interprétation). – Quand vous êtes arrivés à

23 Buk Bijela, où êtes-vous allés, où vous a-t-on emmenés précisément ?

24 Témoin 50 (interprétation). – On nous a emmenés dans une des

25 pièces de ces baraques.

Page 1241

1 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’il est arrivé que l’on

2 vous fasse sortir personnellement de cette pièce ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

4 Mme Kuo (interprétation). – Qui vous a fait sortir ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Je dois dire le nom ?

6 Mme Kuo (interprétation). – Si vous connaissez le nom, dites-le.

7 Témoin 50 (interprétation). – Un homme qui s’appelait Zoran

8 Vukovic m’a fait sortir.

9 Mme Kuo (interprétation). – Connaissiez-vous déjà cet homme

10 avant la guerre ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Il est possible que je l’ai vu

12 avant la guerre, son visage me disait quelque chose. Mais quant à savoir

13 si je le connaissais vraiment, je ne sais pas.

14 Mme Kuo (interprétation). – Connaissiez-vous son nom avant la

15 guerre déjà ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Je ne m’en souviens pas.

17 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous avez appris son nom

18 pendant la guerre ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Oui. A plusieurs reprises.

20 Mme Kuo (interprétation). – Au moment où il vous a fait sortir

21 de Buk Bijela, est-ce que vous connaissiez son nom ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas.

23 Mme Kuo (interprétation). – Quelle était sa tenue vestimentaire

24 quand il vous a fait sortir ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Il portait des habits de type

Page 1242

1 militaire, une tenue de camouflage.

2 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’il avait des armes ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

4 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous pouvez me décrire

5 les armes qu’il portait ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Eh bien, je suis sûre à 100 %

7 qu’il avait un pistolet mais, là, je n’arrive pas à me souvenir s’il avait

8 d’autres armes.

9 Mme Kuo (interprétation). – Où Zoran Vukovic vous a-t-il

10 emmenée ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Il m’a emmenée dans une autre

12 pièce, dans le dernier bâtiment préfabriqué au bord de la Drina. Cette

13 pièce se trouvait au fond du couloir -je crois- parce que la fenêtre de

14 cette pièce donnait sur la Drina.

15 Mme Kuo (interprétation). – Y avait-il quelqu’un d’autre dans

16 cette pièce lorsque vous y êtes arrivés ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Non, quand nous sommes arrivés,

18 non.

19 Mme Kuo (interprétation). – Pouvez-vous nous décrire cette

20 pièce, les meubles qui s’y trouvaient éventuellement, la taille de la

21 pièce ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Cela ressemblait à une chambre à

23 coucher ; il y avait 2 lits, peut-être avec des tables de nuit, des

24 armoires. C’était une véritable chambre à coucher.

25 Mme Kuo (interprétation). – Vous a-t-on dit pourquoi on vous

Page 1243

1 emmenait là ?

2 Témoin 50 (interprétation). – On m’a dit qu’on allait

3 m’interroger.

4 Mme Kuo (interprétation). – Qu’a fait Zoran Vukovic quand il

5 vous a emmenée dans cette pièce ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Il m’a violée.

7 M. Prodanovic (interprétation). – Excusez-moi. Je suis désolée

8 d’avoir à vous poser ces questions et à vous demander des détails, mais

9 pouvez-vous nous dire ce qui s’est passé exactement ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Il m’a poussée sur un des lits. Il

11 m’a dit de mettre son pénis dans ma bouche.

12 M. Prodanovic (interprétation). – Est-ce que c’est ce qui s’est

13 passé ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Il l’a fait lui-même.

15 Mme Kuo (interprétation). – Combien de temps cela a-t-il duré ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas.

17 Mme Kuo (interprétation). – A-t-il dit quelque chose pendant que

18 cela se déroulait ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Il me disait des trucs du genre :

20 « Pourquoi as-tu peur ? Tu ne sais pas ce que c’est de faire l’amour ? Tu

21 ne l’as jamais fait. Amusons-nous ». Il disait ce genre de choses.

22 Mme Kuo (interprétation). – Avez-vous eu peur ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

24 M. Prodanovic (interprétation). – Avez-vous pensé que vous étiez

25 en mesure de faire quelque chose pour vous défendre ?

Page 1244

1 Témoin 50 (interprétation). – Ce n’était pas possible. Il avait

2 en pistolet. Il m’a menacée. Et même si j’avais mis ma vie en jeu à ce

3 moment-là, j’avais peur qu’il n’arrive quelque chose à ma famille ; donc,

4 je n’ai rien osé faire.

5 Mme Kuo (interprétation). – Quand cela s’est-il arrêté ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas, je ne peux pas

7 vous le dire exactement.

8 Mme Kuo (interprétation). – S’est-il passé quelque chose ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Excusez-moi, je n’ai pas bien

10 compris votre question.

11 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’il est arrivé quelque

12 chose qui a fait qu’il s’est arrêté, qu’il a arrêté de faire ce qu’il

13 faisait ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Je crois. Oui, oui. Il s’est passé

15 quelque chose. Je ne sais pas si 2 soldats sont entrés directement dans la

16 pièce ou s’ils ont frappé avant d’entrer ou s’ils étaient en train de

17 hurler dans le couloir ; en tout cas, il y a quelqu’un qui est venu, qui

18 est entré et cela s’est arrêté.

19 Mme Kuo (interprétation). – La personne qui est entrée, a-t-elle

20 dit que le bus, l’autocar était prêt à partir ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

22 Mme Kuo (interprétation). – Que s’est-il passé ensuite ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Ils nous ont fait monter dans un

24 autocar et ils nous ont dit qu’ils nous emmenaient, que nous allions

25 retrouver les autres femmes, les autres enfants qui attendaient également

Page 1245

1 d’être emmenés dans le territoire libre. A ce moment-là, ils nous ont

2 emmenés dans le lycée de Foca.

3 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que votre mère était

4 également dans l’autocar ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

6 M. Prodanovic (interprétation). – Est-ce qu’à ce moment-là vous

7 lui avez raconté ce qui venait de vous arriver ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Je ne crois pas que je lui ai dit,

9 mais elle est suffisamment intelligente pour comprendre ce qui s’était

10 passé.

11 Mme Kuo (interprétation). – Pourquoi ne lui avez-vous rien dit

12 au sujet de ce qui venait de vous arriver ?

13 Témoin 50 (interprétation). – J’ai pensé que si, moi, je devais

14 souffrir, eux, il n’était pas nécessaire qu’ils le sachent.

15 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous avez jamais raconté

16 à un des membres de votre famille les détails de ce qui vous est arrivé

17 là-bas ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Non. Jamais.

19 Mme Kuo (interprétation). – En 1995, vous souvenez-vous vous

20 être entretenue avec des enquêteurs du Tribunal ? C’était à la fin août,

21 début septembre ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je m’en souviens.

23 Mme Kuo (interprétation). – Vous avez fait une déclaration à ce

24 moment-là au sujet de ce qui vous était arrivé pendant la guerre, n’est-ce

25 pas ?

Page 1246

1 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

2 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’à ce moment-là vous avez

3 dit aux enquêteurs ce qui vous était arrivé, les détails de ce qui vous

4 était arrivé à Buk Bijela et avez-vous parlé de Zoran Vukovic ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Non.

6 Mme Kuo (interprétation). – Pourquoi pas ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas. Je ne pouvais pas

8 prononcer ces mots.

9 Mme Kuo (interprétation). – Le week-end dernier, le dimanche

10 26 mars, êtes-vous venue au Tribunal pour rencontrer des enquêteurs ? Est-

11 ce que moi-même, j’étais présente à ce moment-là ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

13 Mme Kuo (interprétation). – Vous a-t-on montré à cette occasion

14 votre déclaration précédente ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

16 M. Prodanovic (interprétation). – Est-ce que vous avez lu votre

17 déclaration précédente ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Oui. J’ai lu mes déclarations

19 précédentes.

20 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’à ce moment-là on vous a

21 demandé si vous souhaitiez modifier ces déclarations ou y ajouter quelque

22 chose ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

24 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’à ce moment-là vous avez

25 raconté ce que Zoran Vukovic vous avez fait à Buk Bijela ?

Page 1247

1 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

2 Mme Kuo (interprétation). – Pourquoi l’avez-vous raconté à ce

3 moment-là ?

4 Témoin 50 (interprétation). – D’abord, parce que je savais que

5 j’allais parler sous serment, que j’allais dire toute la vérité et rien

6 que la vérité. Je savais que j’allais venir dans ce prétoire. C’est donc

7 pour cela.

8 Et, deuxièmement, je voulais que l’on sache que cela s’était

9 passé et ce qui s’était passé. Ce n’est pas facile pour moi d’en parler.

10 C’est très difficile, mais je voulais que tout le monde le sache.

11 Mme Kuo (interprétation). – Vous nous avez dit qu’on vous a

12 emmenée au lycée de Foca. Est-ce que c’était l’établissement où vous étiez

13 scolarisée en 1992 ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

15 Mme Kuo (interprétation). – Je voudrais demander à l’huissier de

16 montrer au témoin la pièce à conviction n° 11, photographies 7418 et 7419.

17 Et après avoir montré ces photographies au témoin, je vous demanderai de

18 les placer sur le rétroprojecteur, s’il vous plaît ?

19 (L’huissier s’exécute.)

20 Est-ce que vous reconnaissez ce qui figure sur ces

21 photographies ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

23 Mme Kuo (interprétation). – De quoi s’agit-il ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Il s’agit du lycée de Foca.

25 Mme Kuo (interprétation). – Merci. Quand on vous a emmenée au

Page 1248

1 lycée, est-ce qu’il y avait déjà des gens qui s’y trouvaient ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

3 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que c’étaient également des

4 femmes et des enfants ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Oui, il s’agissait de personnes

6 qui avaient été arrêtées le jour de l’attaque sur le village le 3 juillet.

7 Ce même jour, on les a emmenées au lycée.

8 Mme Kuo (interprétation). – C’étaient donc des gens de votre

9 village, des gens que vous connaissiez ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

11 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous savez à peu près

12 combien il y avait de personnes au lycée avec vous ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Une cinquantaine, je ne peux pas

14 vous dire exactement.

15 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’il y avait des lits, un

16 endroit ou vous pouviez dormir ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Il y avait des matelas en mousse,

18 et puis aussi des couvertures militaires.

19 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’on vous a tous mis dans

20 une seule pièce ou est-ce qu’on vous a répartis entre plusieurs pièces ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Non, on nous a tous placés dans

22 une seule et unique pièce.

23 Mme Kuo (interprétation). – Le premier jour où vous êtes arrivée

24 au lycée, est-ce qu’il vous est arrivé quelque chose ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Non.

Page 1249

1 Mme Kuo (interprétation). – Et le deuxième jour, est-ce qu’il

2 s’est passé quelque chose ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Oui, le deuxième jour, dans la

4 soirée, un groupe de soldats est arrivé. Ils sont entrés dans la salle de

5 classe où nous nous trouvions, ils se tenaient au centre de la classe, et

6 ils indiquaient du doigt les jeunes filles et les femmes qui devaient donc

7 se lever et les accompagner dans une autre pièce.

8 Mme Kuo (interprétation). – Avez-vous reconnu ces soldats ou

9 l’un d’entre eux ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Je n’ai reconnu que Janko Janjic.

11 Je n’ai pas reconnu les autres.

12 Mme Kuo (interprétation). – Combien de soldats sont entrés dans

13 la salle de classe ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas exactement. Je

15 crois qu’ils étaient moins de 10.

16 Mme Kuo (interprétation). – Combien de jeunes filles ont-ils

17 ainsi sélectionnées ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Huit, je crois.

19 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous faisiez partie des

20 jeunes filles qu’ils ont choisies ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

22 Mme Kuo (interprétation). – Avec l’aide de l’huissier, je

23 souhaiterais montrer au témoin la pièce à conviction 187 qui a déjà été

24 communiquée aux conseils de la défense ainsi qu’à la Chambre.

25 Sur la pièce à conviction n° 187, est-ce que vous voyez le nom

Page 1250

1 des autres jeunes filles qui ont été sélectionnées, ce jour-là ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

3 Mme Kuo (interprétation). – Je souhaiterais que vous lisiez pour

4 vous-même ce document et que vous nous disiez à haute voix les initiales

5 ou le numéro qui figurent à côté de ces jeunes filles.

6 Mme la Présidente (interprétation). – Je demande le versement au

7 dossier de cette pièce.

8 Mlle Lauer. – La pièce 187 des pièces du Procureur est donc

9 versée au dossier et est enregistrée au dossier de façon confidentielle.

10 Mme Kuo (interprétation). – Madame le Témoin, si vous

11 reconnaissez le nom de ces jeunes filles, pouvez-vous nous indiquer le

12 numéro ou les initiales qui figurent à côté de ce nom ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Initiales DB, le n° 87, le n° 75,

14 le n° 95, le n° 88…

15 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’il y a également un nom à

16 côté duquel ne figure aucun numéro ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

18 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que cette jeune fille a

19 également été forcée de sortir de la pièce ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

21 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que cette jeune fille porte

22 le même nom que votre mère ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

24 Mme Kuo (interprétation). – Mais ce n’est pas votre mère que

25 l’on a fait sortir, c’est une jeune fille qui portait le même nom, n’est-

Page 1251

1 ce pas ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

3 Mme Kuo (interprétation). – Après avoir été ainsi sélectionnées

4 par les soldats, où vous a-t-on emmenées ?

5 Témoin 50 (interprétation). – On nous a emmenées dans une autre

6 pièce. C’était également une salle de classe, celle qui se trouvait juste

7 à côté.

8 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous avez été emmenées

9 dans cette salle toutes ensemble ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

11 Mme Kuo (interprétation). – Vous a-t-on dit d’aller quelque part

12 ou de faire quelque chose de particulier dans cette pièce ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Il y avait quelques matelas dans

14 cette pièce. Ils ont dit que chacune d’entre nous devait aller se tenir,

15 se mettre debout à côté des matelas ou s’asseoir dessus.

16 C’est ce qu’a fait l’un d’entre eux. Mais les autres, ils ont

17 dit qu’il pouvait choisir celle qu’il voulait.

18 Mme Kuo (interprétation). – Vous dites « ils ». De qui parlez-

19 vous ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Les autres soldats, les Serbes.

21 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous êtes dirigée

22 vers un matelas ? Vous êtes-vous tenue debout près d’un matelas ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Je suis allée m’asseoir.

24 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’un soldat s’est approché

25 de vous ?

Page 1252

1 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

2 Mme Kuo (interprétation). – Comment était-il habillé ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Il portait un uniforme, un

4 uniforme de l’armée.

5 Mme Kuo (interprétation). – Avez-vous été en mesure de voir s’il

6 portait une arme ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Ils avaient tous des armes.

8 Mme Kuo (interprétation). – Qu’a-t-il fait ?

9 Témoin 50 (interprétation). – D’abord, il s’est assis à côté de

10 moi. Ensuite, il s’est levé, il m’a dit qu’on devait sortir de là.

11 Mme Kuo (interprétation). – Qu’avez-vous fait ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Eh bien, j’ai fait ce qu’il m’a

13 dit de faire : je me suis levée et je l’ai suivi.

14 Mme Kuo (interprétation). – Où vous a-t-il emmenée ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Dans une autre salle de classe,

16 celle qui se trouvait à côté.

17 Mme Kuo (interprétation). – Y avait-il quelqu’un dans cette

18 pièce ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Non.

20 Mme Kuo (interprétation). – Après vous avoir emmenée dans cette

21 pièce, qu’a-t-il fait ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Il m’a ordonné de me coucher, de

23 m’allonger et d’enlever mon pantalon.

24 Mme Kuo (interprétation). – Et ensuite, qu’a-t-il fait ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Ensuite, il m’a violée.

Page 1253

1 Mme Kuo (interprétation). – Je suis vraiment désolée de vous

2 demander ainsi de nous raconter les choses en détail, mais est-ce que vous

3 pouvez le faire, s’il vous plaît ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Lui, il m’a pénétrée dans le

5 vagin.

6 Mme Kuo (interprétation). – Il a placé son pénis dans votre

7 vagin ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

9 Mme Kuo (interprétation). – A-t-il dit quoi que ce soit ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas exactement

11 ce qu’il a dit. Il disait toujours la même chose, il nous traitait de…,

12 ils nous disaient : « Vous, les femmes musulmanes, vous les Bule, on va

13 vous montrer ». Ils disaient toujours la même chose, tous.

14 Mme Kuo (interprétation). – Savez-vous combien de temps cela a

15 duré ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Cela n’a pas duré très longtemps,

17 peut-être une heure et demie.

18 Mme Kuo (interprétation). – Et que s’est-il passé ensuite,

19 qu’avez-vous fait ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Il m’a ramenée dans la première

21 salle de classe où se trouvaient les femmes et les enfants.

22 Mme Kuo (interprétation). – A ce moment-là, avez-vous raconté à

23 qui que ce soit ce qui venait de vous arriver ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Je n’ai jamais raconté à quiconque

25 ce qui m’était arrivé dans les détails. Si je voulais dire qu’il s’était

Page 1254

1 passé quelque chose, je disais : « Le pire est arrivé ». Par cela,

2 j’entendais que l’on m’avait violée.

3 Mais pendant tout le temps que j’ai passé dans ce camp, je n’ai

4 jamais raconté quoi que ce soit à quiconque à partir de ce moment-là. Je

5 me suis tue.

6 Mme Kuo (interprétation). – Qu’avez-vous éprouvé ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Il n’y a pas de mots qui existent

8 qui me permettraient de décrire mes sentiments. C’est la chose la plus

9 horrible qui me soit arrivée.

10 Mme Kuo (interprétation). – Avez-vous vu d’autres jeunes filles

11 qui avaient été sélectionnées avec vous ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Par la suite ?

13 Mme Kuo (interprétation). – Oui. Oui, c’est ce que je voulais

14 dire.

15 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je les ai vues par la suite,

16 elles aussi ont été ramenées dans la même salle de classe.

17 Mme Kuo (interprétation). – Vous ont-elles raconté ce qui leur

18 était arrivé ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Je ne m’en souviens pas.

20 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’on vous a fait sortir de

21 nouveau pendant votre séjour dans le lycée ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Non.

23 Mme Kuo (interprétation). – Avez-vous vu que d’autres femmes ont

24 été emmenées à l’extérieur du lycée ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je l’ai vu.

Page 1255

1 Mme Kuo (interprétation). – Avec quelle fréquence, d’après vous,

2 faisait-on sortir d’autres jeunes filles du lycée ?

3 Témoin 50 (interprétation). – C’est difficile de dire : on les

4 faisait sortir lorsqu’on voulait, quand ils avaient besoin d’abuser

5 d’elles, quand ils avaient envie de cela. Mais je peux dire plus ou moins

6 que, chaque nuit, au moins une fille finissait par être emmenée soit avec

7 le même soldat, soit avec un soldat différent.

8 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous avez pu voir le

9 moment où les soldats sont venus afin de sélectionner les filles ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Oui, parfois je le voyais.

11 Parfois, je n’étais pas là, j’étais dans les toilettes.

12 Mme Kuo (interprétation). – Pourriez-vous décrire comment ils

13 ont sélectionné les filles ?

14 Témoin 50 (interprétation). – A chaque fois, ils indiquaient

15 quelqu’un du doigt, en disant : « Toi, toi, toi ». C’était pratiquement

16 toujours comme cela.

17 Mme Kuo (interprétation). – Avez-vous vu les filles après leur

18 retour ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Je les voyais.

20 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous pouvez décrire leur

21 aspect physique ?

22 Témoin 50 (interprétation). – C’était horrible, elles pleuraient

23 toutes en revenant. Certaines saignaient du nez, elles criaient, elles

24 s’arrachaient les cheveux. Des choses différentes.

25 Mme Kuo (interprétation). – Pendant que vous étiez dans le

Page 1256

1 lycée, est-ce qu’on vous a jamais frappée ou provoquée ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Oui, une fois dans le couloir du

3 lycée, devant la salle de classe où nous avions été enfermées, un soldat

4 m’a frappée avec son fusil dans le dos.

5 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous savez pourquoi il

6 l’a fait ? Est-ce qu’il a dit quoi que ce soit ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Je pense qu’il a demandé où se

8 trouvait mon père. Et moi, je ne le savais pas moi-même. Il me posait des

9 questions, par exemple où se trouvait notre armée alors que c’était

10 quelque chose de complètement inexistant. Il n’y avait pas notre armée. Il

11 n’était pas possible de répondre à ce genre de question.

12 Mme Kuo (interprétation). – Pendant combien de temps avez-vous

13 dû rester dans le lycée ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas très exactement la

15 date, mais je pense qu’il s’agissait de 11 jours en ce qui concerne mon

16 groupe, le groupe dont je faisais partie, avec lequel je suis arrivée.

17 Mme Kuo (interprétation). – Pendant que vous étiez dans le

18 lycée, est-ce que vous vous sentiez jamais libre de partir tout

19 simplement ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Je n’osais même pas me déplacer de

21 mon matelas, bouger sous la couverture. En ce qui concerne le sentiment de

22 liberté, je l’ai perdu dès le 3 juillet lorsque…

23 Mme Kuo (interprétation). – Quand est-ce que vous avez quitté le

24 lycée ? Quand est-ce qu’on vous a fait sortir de là-bas ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Au bout de 11 jours. C’est ce que

Page 1257

1 je pense.

2 Mme Kuo (interprétation). – Où est-ce qu’on vous a emmenés ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Cette fois-ci, on nous a emmenés

4 dans la salle des sport Partizan.

5 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que tous ceux qui avaient été

6 dans le lycée ont été amenés dans le Partizan ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Oui, toutes les personnes ont été

8 emmenées là-bas.

9 Mme Kuo (interprétation). – Pourriez-vous décrire ce à quoi

10 ressemblait le Partizan au moment où vous y êtes arrivés ?

11 Témoin 50 (interprétation). – C’était une grande salle assez

12 simple, il n’y avait pratiquement rien à l’intérieur. Au fond, il y avait

13 une scène, un peu élevée, un mètre et demi peut-être. Puis, à côté, il y

14 avait deux pièces, l’une servait de bureau, je crois, et puis, l’autre,

15 pour y garder des équipements de sport, et elle n’était pas utilisée.

16 Puis, à côté de la scène, il y avait un escalier, il y avait des salles de

17 bain là-bas avec de l’eau, mais il n’y avait pas d’eau chaude, puis il y

18 avait peut-être deux ou trois toilettes.

19 Mme Kuo (interprétation). – Y a-t-il eu quoi que ce soit sur

20 quoi vous pouviez dormir ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Il y avait des tapis de

22 gymnastique en caoutchouc, ceux qu’on utilisait pour les exercices

23 puisqu’il s’agissait d’une salle de sport. Nous pouvions nous allonger

24 uniquement sur cela.

25 Mme Kuo (interprétation). – Combien de personnes y avait-il avec

Page 1258

1 vous dans le Partizan ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Nous étions les premières à venir.

3 Par la suite, un groupe plus petit nous a rejoints. A mon avis, nous

4 étions autour de 60, peut-être plus.

5 Mme Kuo (interprétation). – Il ne s’agissait que des femmes et

6 des enfants ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Oui, à l’exception de deux

8 vieillards, je pense d’un âge d’environ 70 ans peut-être.

9 Mme Kuo (interprétation). – Toutes ces personnes étaient-elles

10 des Musulmans ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Oui, toutes.

12 Mme Kuo (interprétation). – Pendant que vous étiez dans le

13 Partizan, est-ce que vous vous sentiez libre de repartir tout simplement ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Non.

15 Mme Kuo (interprétation). – Pourquoi pas ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Comme je l’ai déjà raconté,

17 j’avais été violée, maltraitée, tabassée. Moi, compte tenu de cela, je

18 n’aurais pas osé descendre l’escalier du Partizan. Ces soldats se

19 déplaçaient librement partout dans la ville. Chacun d’entre eux aurait pu

20 me tuer ou faire quoi que ce soit.

21 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que des soldats venaient dans

22 le Partizan aussi afin de sélectionner les filles ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Oui, bien sûr.

24 Mme Kuo (interprétation). – Avec quelle fréquence ceci se

25 produisait ?

Page 1259

1 Témoin 50 (interprétation). – Très souvent. Parfois, par

2 exemple, pendant une journée il n’y avait personne. Parfois, le lendemain,

3 ils venaient deux fois, trois fois. Cela alternait ainsi, mais, de toute

4 façon, ceci se produisait très, très souvent.

5 Mme Kuo (interprétation). – Ces soldats venaient-ils pendant la

6 journée, pendant la nuit, ou bien les deux ?

7 Témoin 50 (interprétation). – A chaque fois qu’ils le

8 souhaitaient.

9 Mme Kuo (interprétation). – Donc, vous voulez dire : et pendant

10 la journée et pendant la nuit ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

12 Mme Kuo (interprétation). – S’agissait-il de mêmes soldats que

13 ceux qui venaient dans le lycée ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Eux, et puis beaucoup beaucoup

15 d’autres.

16 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’il y a eu des soldats qui

17 sont venus dans le Partizan beaucoup de fois, à plusieurs reprises ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

19 Mme Kuo (interprétation). – Que faisiez-vous lorsque les soldats

20 venaient ?

21 Témoin 50 (interprétation). – D’habitude j’essayais de me

22 cacher, peut-être dans les toilettes ou bien sous la couverture. Mais ceci

23 ne me réussissait pas toujours.

24 Mme Kuo (interprétation). – Je demanderai à l’huissier de vous

25 montrer la pièce à conviction du Procureur 11, il s’agit des

Page 1260

1 photographies 7298, 7299, 7327 et 7328, s’il vous plaît.

2 Tout d’abord, si on examine 7298 et 7299, est-ce que vous

3 reconnaissez ce qui figure sur ces photos ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

5 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous pourriez nous

6 décrire ce que ceci représente ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est la salle de sport

8 Partizan.

9 Mme Kuo (interprétation). – Peut-on montrer au témoin maintenant

10 les photographies 7327 et 7328, s’il vous plaît ? Reconnaissez-vous ceci ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

12 Mme Kuo (interprétation). – Pourriez-vous nous décrire de quoi

13 il s’agit ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Ce sont les toilettes de la salle

15 de sport Partizan, les seules que nous pouvions utiliser.

16 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que c’est là que vous avez

17 essayé de vous cacher lorsque les soldats venaient ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Parfois oui.

19 Mme Kuo (interprétation). – Merci. Lorsque vous vous cachiez,

20 est-ce-que l’on vous retrouvait quand même ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Oui, cela arrivait.

22 Mme Kuo (interprétation). – Votre mère, est-ce qu’elle se

23 cachait, elle aussi ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Je suppose que oui.

25 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que votre mère savait où vous

Page 1261

1 vous cachiez ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Elle le savait.

3 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’une fois on a forcé votre

4 mère à venir vous chercher ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Oui, ceci s’est produit lorsque je

6 me cachais dans les toilettes que je viens d’indiquer.

7 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous savez ce qui s’est

8 passé ? Pourquoi est-elle venue vous chercher ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Lorsque deux soldats ont fait

10 sortir la personne n° 87, ils sont partis. Je pense que toutes les autres

11 filles, sauf moi, on les a déjà fait sortir du Partizan. A ce moment-là,

12 j’ai essayé de me cacher et je suis allée dans les toilettes, je suis

13 descendue dans les toilettes. Cependant, la personne 87 est rentrée avec

14 eux et avec un autre soldat afin de me chercher.

15 Mme Kuo (interprétation). – Et vous avez compris qu’ils vous

16 cherchaient et que c’est pour cela que votre mère est venue vous

17 chercher ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

19 Mme Kuo (interprétation). – Avez-vous donc compris que c’étaient

20 les soldats qui vous cherchaient ?

21 Témoin 50 (interprétation). – L’un d’eux, oui.

22 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que les soldats vous ont fait

23 sortir pendant que vous étiez dans le Partizan ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

25 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous pourriez dire avec

Page 1262

1 quelle fréquence on vous faisait sortir, ou bien combien de fois ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas très exactement

3 combien de fois, mais ceci se passait souvent.

4 Mme Kuo (interprétation). – Chaque nuit, chaque jour ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Non, pas vraiment chaque nuit et

6 chaque jour. Parfois pendant deux jours ceci ne m’arrivait pas, et puis

7 parfois on me faisait sortir ensuite pendant trois jours d’affilée.

8 C’était comme cela à peu près.

9 Mme Kuo (interprétation). – Pendant qu’on vous faisait sortir,

10 vous étiez absente pendant combien de temps ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Cela dépendait, cela aussi.

12 Parfois, cela ne durait pas du tout longtemps, le temps qu’il fallait afin

13 de faire ce qu’il voulait faire. Parfois, ceci se produisait dans d’autres

14 appartements, chez des personnes inconnues, même pendant trois jours.

15 Mme Kuo (interprétation). – A chaque fois que l’on vous faisait

16 sortir, avez-vous été violée également ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Oui, à chaque fois.

18 Mme Kuo (interprétation). – Lorsque vous dites « violée », vous

19 parlez des mêmes choses que celles qui vous sont arrivées dans le lycée ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Oui, à chaque fois, c’était la

21 même chose.

22 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez, la

23 première fois que l’on vous a fait sortir du Partizan ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

25 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez du

Page 1263

1 moment où ceci s’est produit ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Peut-être un ou deux jours après

3 notre arrivée dans le Partizan.

4 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez qui

5 vous a fait sortir ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

7 Mme Kuo (interprétation). – C’était qui ?

8 Témoin 50 (interprétation). – C’était la situation que j’ai

9 mentionnée tout à l’heure : lorsque j’étais dans les toilettes, il y avait

10 deux soldats que je ne connaissais pas. Zoran Vukovic était avec eux,

11 encore une fois.

12 Mme Kuo (interprétation). – Lorsque vous dites « encore une

13 fois », vous voulez dire que c’était la même personne que celle qui vous a

14 violée à Buk Bijela ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

16 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez s’il

17 était armé cette fois-ci ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

19 Mme Kuo (interprétation). – Où vous a-t-il amenée ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Il m’a amenée dans un appartement,

21 je suppose que c’était un appartement abandonné puisque je n’ai vu

22 personne là-bas.

23 Quand il m’a fait venir dans l’appartement, il m’a placée dans

24 une chambre qui était à gauche par rapport au couloir. Il y avait un grand

25 lit, là-bas. Je ne me souviens pas très exactement, maintenant, s’il y

Page 1264

1 avait un placard ou pas. Mais, de toute façon, il s’agissait d’une chambre

2 à coucher. Ensuite, la même chose s’est reproduite, j’ai été violée de

3 nouveau.

4 Mme Kuo (interprétation). – Zoran Vukovic vous a-t-il dit

5 quelque chose ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Oui, il disait toujours des

7 choses. Mais puisque, lui, il a terminé, je veux dire le viol, lorsqu’il a

8 terminé ça, il s’est assis, il a allumé une cigarette. Il m’a dit qu’il

9 pouvait peut-être même faire beaucoup plus que cela et que j’avais à peu

10 près l’âge de sa fille, et que donc, pour le moment, il ne voulait pas le

11 faire.

12 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous pourriez reconnaître

13 Zoran Vukovic aujourd’hui ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Je pourrais.

15 Mme Kuo (interprétation). – Je vais vous demander de regarder

16 autour de vous, dans la salle d’audience. Prenez votre temps et dites-nous

17 si vous reconnaissez la personne en tant que ce Zoran Vukovic que vous

18 avez décrit ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Si je regarde depuis la porte, la

20 première personne à côté du policier, avec les cheveux noirs, c’est Zoran

21 Vukovic.

22 Mme Kuo (interprétation). – Afin que ce soit clair pour le

23 compte rendu, pouvez-vous décrire la manière dont il est vêtu ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Il a une chemise bleu clair, un

25 costume bleu foncé.

Page 1265

1 Mme Kuo (interprétation). – Pour le compte rendu, peut-on

2 indiquer que le témoin a reconnu Zoran Vukovic ?

3 Mme la Présidente (interprétation). – Oui.

4 Mme Kuo (interprétation). – Avez-vous vu Zoran Vukovic de

5 nouveau au Partizan ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Après cet événement, je ne me

7 souviens pas très exactement si je l’ai vu ou pas.

8 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’on vous a fait sortir du

9 Partizan de nouveau ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

11 Mme Kuo (interprétation). – Parlons maintenant des incidents

12 concrets dont vous vous souvenez.

13 Témoin 50 (interprétation). – Vous voulez que je raconte moi-

14 même ou bien… ?

15 Mme Kuo (interprétation). – Oui, si vous vous souvenez de

16 l’ordre dans lequel ceci s’est passé, faites-le ainsi. Si vous ne vous

17 souvenez pas de l’ordre, décrivez simplement les incidents.

18 Témoin 50 (interprétation). – La fois d’après, c’était lorsque

19 j’ai été amenée dans une maison qui se trouvait en face de la gare

20 routière à Foca. C’était la seule gare routière. On le savait.

21 Un groupe de soldats m’a fait sortir avec trois autres jeunes

22 filles de Partizan. Ils nous ont fait entrer dans une maison qui… -comment

23 dire ?- on voyait que personne n’y habitait. Tout était sens dessus

24 dessous. Ils nous ont d’abord ordonné de nettoyer la maison. Ils ont dit

25 qu’ils avaient à s’occuper d’une affaire et qu’ils allaient rentrer.

Page 1266

1 En ce qui concerne les moyens de nettoyage, nous ne disposions

2 de rien du tout ; nous sommes restées afin de nettoyer. Eux, ils sont

3 partis et lorsqu’ils sont revenus, ils étaient plus nombreux. C’était,

4 pour la plupart, des gens que je ne connaissais pas avant, que je n’avais

5 pas vus auparavant. Parmi eux, il y avait des gens qui n’étaient pas du

6 tout de Foca.

7 C’est là qu’ils nous ont violées, de telle manière que celui qui

8 souhaitait le faire, violait la fille qu’il souhaitait violer autant de

9 fois qu’il le souhaitait. Chacun choisissait ou bien disait : « Toi, monte

10 à l’étage ! ». La maison avait des chambres au rez-de-chaussée et à

11 l’étage. Ils étaient assis en groupe au rez-de-chaussée, et nous aussi

12 avant les viols. Mais à chaque fois que quelqu’un souhaitait le faire, il

13 choisissait la fille qu’il souhaitait et la violait.

14 D’après mon calcul, j’ai été violée trois fois là-bas, peut-être

15 même plus, mais je ne me souviens pas maintenant. C’était horrible. Ils se

16 succédaient l’un à l’autre. Ils faisaient des poses de 15 minutes ou peut-

17 être d’une heure. Cela dépendait de leurs convenances. Il s’agissait de

18 choses horribles. Il y avait des hommes plus âgés, sales, ivres. Il

19 prenait mon amie, il l’a violée elle d’abord, ensuite, moi. Il faisait en

20 sorte que chacun d’entre eux viole pratiquement chacune de nous ou bien au

21 moins deux.

22 Mme Kuo (interprétation). – Combien de soldats vous ont-ils

23 violée ce jour-là ?

24 Témoin 50 (interprétation). – J’ai déjà mentionné que j’ai

25 compté trois personnes au moins. Ce n’était pas la même personne. Il

Page 1267

1 s’agissait de trois personnes différentes. Ce n’était pas pendant une

2 certaine période, une période que mon organisme aurait pu supporter. Ils

3 ne pensaient pas à cela ; ils le faisaient tant qu’ils le souhaitaient.

4 Ils faisaient cela jusqu’à mon épuisement total. C’était horrible.

5 Mme Kuo (interprétation). – Combien de soldats y avait-il ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas du nombre

7 exact aujourd’hui. Je sais qu’ils étaient plusieurs. Peut-être moins

8 de 10, mais ils étaient plus nombreux que nous. Ils alternaient. Parfois,

9 deux partaient pendant une période ; ensuite, d’autres venaient ou bien

10 eux qui revenaient. Rien n’était très précis.

11 Mme Kuo (interprétation). – Vous avez mentionné que certains des

12 soldats étaient de Foca et d’autres non. Est-ce que vous savez d’où

13 venaient les soldats qui n’étaient pas de Foca ?

14 Témoin 50 (interprétation). – L’un d’eux, celui qui m’a violée, dans la

15 chambre, dans cette même maison, donc, il m’a dit qu’il était de Bileca et

16 que son nom était Nedjo.

17 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que l’un quelconque des

18 soldats a mentionné de quelle brigade il venait, à quelle brigade il

19 appartenait ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Dans cette maison, je ne me

21 souviens pas, je ne sais pas exactement. Je ne peux pas vous le dire.

22 Mme Kuo (interprétation) – Les autres filles qui ont été amenées

23 avec vous, pouvez-vous nous dire quels sont leurs numéros ?

24 Témoin 50 (interprétation). – 87, DB, et je pense que la

25 troisième personne était le n° 75, mais…

Page 1268

1 Mme Kuo (interprétation). – Mais vous n’êtes pas sûre en ce qui

2 concerne celle-là ?

3 Témoin 50 (interprétation). – En ce qui concerne la troisième,

4 je ne suis pas tout à fait sûre. En ce qui concerne les deux premières, je

5 suis sûre à 100 %.

6 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que l’on vous a ramenée au

7 Partizan ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Je n’ai pas compris la question.

9 Mme Kuo (interprétation). – Excusez-moi. Après cet événement que

10 vous vous venez de décrire, qui s’est produit dans cette maison, vous a-t-

11 on ramenée au Partizan ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

13 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez quand

14 ceci s’est produit ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Je pense que c’était dans la

16 matinée, mais je ne peux pas le dire avec exactitude.

17 Mme Kuo (interprétation). – Pourriez-vous nous décrire la fois

18 d’après, lorsque vous avez été amenée à l’extérieur du Partizan ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Je m’excuse de ne pas avoir

20 expliqué suffisamment bien l’ordre des événements dans la déclaration.

21 Ceci s’est passé dans la maison que je n’ai même pas mentionnée. Je ne

22 sais pas pourquoi, je suppose que j’étais trop émue.

23 Mme Kuo (interprétation). – Dites-le nous maintenant, s’il vous

24 plaît ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Bien. Encore une fois, un groupe

Page 1269

1 est venu. C’étaient des soldats de nouveau et ils ont amené au moins

2 deux autres personnes avec moi. L’une d’elles était la personne 75, mais

3 en ce qui concerne la deuxième personne, je ne suis pas sûre aujourd’hui.

4 Je ne suis pas sûre de qui c’était. La maison était encore une fois une

5 maison musulmane abandonnée, dans laquelle c’était le chaos total. Tout

6 était dans le désordre, les vêtements, les meubles… Tout était démoli. Un

7 soldat m’a amenée à l’étage, encore une fois, dans une chambre. Dans la

8 chambre, je me souviens qu’il y avait un lit et, sur le lit, il y avait

9 des vêtements, des affaires. C’est là qu’il m’a violée. Il était le seul à

10 me violer là-bas, mais il l’a fait à plusieurs reprises.

11 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez qui

12 était ce soldat ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Non.

14 Mme Kuo (interprétation). – Où se trouvait cette maison ?

15 Témoin 50 (interprétation). – La maison était à peu près… Je

16 peux expliquer, mais je ne sais pas comment.

17 Mme Kuo (interprétation). – Peut-être pouvez-vous nous dire

18 simplement dans quelle partie de la ville elle se trouvait ?

19 Témoin 50 (interprétation). – C’était à peu près entre Prijeka

20 Carsija et Gornje Polje. Je ne sais pas très exactement auquel de ces deux

21 quartiers, la maison appartenait, mais elle était certainement-là.

22 Mme Kuo (interprétation). – Pourriez-vous décrire la fois

23 d’après, lorsqu’on vous a fait sortir du Partizan ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Oui, cette fois-ci, on m’a emmenée

25 à Brod.

Page 1270

1 Mme Kuo (interprétation). – Excusez-moi mais où étiez-vous

2 exactement ? Je n’ai pas compris.

3 Témoin 50 (interprétation). – J’ai été emmenée à Brod, c’est un

4 endroit que l’on appelle Brod.

5 Mme Kuo (interprétation). – Et qu’est-ce qui s’est passé là-

6 bas ?

7 Témoin 50 (interprétation). – C’est un homme qui m’y a emmenée.

8 Je le connaissais avant la guerre, et j’avais l’occasion de le voir à

9 plusieurs reprises avant la guerre, son surnom était Gica.

10 Il m’a emmenée dans son appartement, tout au moins je pense que

11 c’était son appartement, et quand je suis arrivée dans son appartement,

12 rien ne s’est passé au début mais j’avais très faim et j’étais épuisée ;

13 je me suis couchée dans un coin, je ne pouvais plus rien faire, plus

14 réagir. Je ne me sentais vraiment pas bien dans ma peau.

15 Et c’est là où j’ai vu beaucoup de filles qui avaient été

16 emmenées en provenance de Miljevina, de Kalinovik. Et j’ai pu reconnaître

17 parmi ces filles que j’ai vues, une de mes copines de classe. Il s’agit de

18 la personne qui correspond au n° 75.

19 Je ne me se suis pas entretenue avec elle sur la guerre, sur que

20 ce qui se passait, sur ce qui lui est advenu, sur ce qui m’est arrivé. On

21 a parlé de choses et d’autres, pas de ce qui nous est arrivé

22 véritablement. Il y avait également beaucoup de soldats, ils venaient,

23 sortaient, puis repartaient. C’est là, également où j’ai été violée.

24 Mme Kuo (interprétation). – Et vous êtes restée combien de temps

25 sur place. ? On vous a gardée combien de temps ?

Page 1271

1 Témoin 50 (interprétation). – Trois jours.

2 Mme Kuo (interprétation). – Et qui vous a violée ? Et quel est

3 le jour où on vous a violée ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Je pense que c’était le deuxième

5 jour.

6 Mme Kuo (interprétation). – Qui vous a violée ?

7 Témoin 50 (interprétation). – C’est quelqu’un que je connais qui

8 m’a violée. (expurgé)

9 (expurgé). Il me connaissait très très bien parce qu’on

10 prenait le même car tous les jours : j’allais à l’école et, lui, il allait

11 travailler. Il avait 20 ans de plus par rapport à moi, et il était marié.

12 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’il vous a dit quelque

13 chose au moment où il vous a violée ?

14 Témoin 50 (interprétation). – C’était terrible, il riait.

15 J’avais le sentiment que s’il le faisait, c’était parce qu’il me

16 connaissait et qu’il voulait vraiment me faire du mal. Je ne sais pas

17 comment m’exprimer.

18 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous pouvez nous raconter

19 ce qui s’est passé une deuxième fois ou une autre fois quand on vous a

20 fait sortir de Partizan ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Oui, il y avait un autre Serbe qui

22 m’a emmenée dans l’appartement de sa mère, son appartement également.

23 C’était également à Brod mais ce n’est pas le même appartement, ce n’est

24 pas le même homme, ce n’est pas le même quartier résidentiel. C’était à un

25 kilomètre par rapport à l’appartement que j’ai décrit tout à l’heure.

Page 1272

1 Il m’a emmenée dans l’appartement de sa mère. Il m’a demandé que

2 je ma présente comme si j’étais Serbe, que je dise que mon prénom est

3 [expurgé], que je suis de Ustikolina, que mon père et ma mère étaient des

4 Serbes également. Il m’a demandé de dire cela. Ce que j’ai fait. J’étais

5 obligée de le faire. Pendant tout ce temps-là, je me taisais, c’est lui

6 qui parlait avec les gens qui étaient de Ustikolina.

7 Il a parlé donc de ses parents, de ses parents qui devaient

8 également être dans le même appartement pendant que j’étais avec lui.

9 C’est comme cela que nous sommes restés pendant deux heures à peu près. On

10 m’a même apporté un verre d’eau-de-vie pour boire. Moi, je n’avais jamais

11 jamais bu auparavant. Je n’avais même pas 17 ans à l’époque. Il le savait.

12 Il savait pertinemment, il savait que les femmes musulmanes ne prennent

13 pas d’alcool.

14 Il voulait que je change mon nom, c’est lui qui l’a changé

15 pratiquement. Il voulait que je sois pendant cette nuit auprès de lui, et

16 Serbe. Nous sommes restés deux heures comme cela ensemble, c’est lui qui

17 parlait et, moi, je me taisais en gros. Dans cet appartement, il n’y avait

18 pas d’électricité, il y avait une bougie qui était allumée.

19 Il m’a emmenée dans sa chambre, il m’a violée pendant quatre

20 heures sans s’interrompre. Il a fait peut-être quelques pauses de 15 ou

21 20 minutes, ce qui lui convenait bien évidemment. Mais il a abusé de moi,

22 c’est inimaginable, inconcevable. Je ne sais même pas comment le dire,

23 l’expliquer. Je ne savais pas où prendre la douche. Je ne pouvais même pas

24 me laver les mains.

25 Voilà.

Page 1273

1 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous savez qui était la

2 personne en question ? Qui était avec vous ?

3 Témoin 50 (interprétation). – En 1992, je connaissais ce nom

4 parce que sa mère, elle, parlait librement devant moi, parce qu’elle

5 pensait véritablement que j’étais Serbe. Aujourd’hui, je ne me souviens

6 plus de son nom.

7 Mme Kuo (interprétation). – Il était soldat également ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Il était soldat également.

9 Mme Kuo (interprétation). – Et juste pour apporter quelques

10 précisions, si vous voulez bien, les autres soldats qui vous ont fait

11 sortir, c’étaient des Serbes également ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Oui, il n’y avait que des Serbes,

13 des Serbes uniquement.

14 Mme Kuo (interprétation). – Cet incident dont vous venez de

15 parler, vous ne l’avez pas décrit au moment où vous avez parlé avec les

16 enquêteurs du Tribunal, est-ce que c’est vrai ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Vous avez raison.

18 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous savez quelles sont

19 les raisons pour lesquelles vous n’en avez pas parlé auparavant ?

20 Témoin 50 (interprétation). – J’avais honte de reconnaître aux

21 gens que j’étais quelqu’un d’autre, que tout simplement on m’a présentée

22 en m’imposant un autre nom, que j’étais quelqu’un d’autre cette nuit.

23 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous l’avez fait

24 librement ou bien vous y étiez forcée ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Bien évidemment que l’on m’a

Page 1274

1 forcée.

2 Mme Kuo (interprétation). – Pourriez-vous nous décrire ce qui

3 s’est passé une autre fois, par exemple quand on vous a fait sortir de

4 force de Partizan ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Oui, ceci s’est produit le

6 2 août 1992. Une seconde fois, il y avait trois filles et moi-même. Nous

7 avons été emmenées dans une maison à Aladza, c’est un quartier surnommé

8 Aladza. Il y avait une mosquée également qui portait le même nom d’Aladza.

9 Cette maison appartenait à l’époque, je pense, à un Musulman qui était

10 ailleurs. Mais, à cette époque-là, il n’y avait personne d’autre que des

11 soldats serbes et les filles qui étaient emmenées, parmi lesquelles

12 j’étais.

13 D’abord, on nous a fait monter à l’étage. Il y avait une pièce,

14 ils étaient assis ensemble avec nous. Quand je dis « ils », je pense aux

15 soldats serbes. Parmi eux, il y avait ceux qui nous ont emmenées jusqu’à

16 cet endroit-là et d’autres qui nous attendaient sur place.

17 Dans un premier temps, nous étions ensemble, les filles et moi-

18 même. Tout le monde était ensemble dans cette pièce. Nous avons essayé de

19 parler un petit peu. Mais je ne me souviens pas exactement quelle était la

20 raison, je ne sais pas pourquoi j’ai ri ou quelque chose comme cela.

21 Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé, mais un soldat

22 serbe, pour une raison ou une autre, a trouvé que ce n’était pas ce qu’il

23 fallait que je fasse. Par conséquent, il s’est levé, il a dit : « Comme

24 toi, tu ris, viens avec moi ». Il m’a fait sortir et m’a emmenée dans une

25 autre pièce qui était à l’étage également. Il m’a violée, j’étais sur le

Page 1275

1 canapé, le canapé qui était juste en-dessous de la fenêtre.

2 Mme Kuo (interprétation). – Qui était cette personne ?

3 Témoin 50 (interprétation). – C’était Kunarac, surnommé Zaga.

4 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous le connaissiez avant

5 la guerre ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Non.

7 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous êtes capable de le

8 reconnaître aujourd’hui ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

10 Mme Kuo (interprétation). – Prenez votre temps, et je vais vous

11 demander de regarder autour de vous, dans le prétoire, et vous allez bien

12 vouloir nous dire si vous voyez la personne que vous avez appelé Kunarac,

13 surnommée Zaga.

14 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je le vois.

15 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous pouvez, s’il vous

16 plaît, indiquer où il se trouve, et nous dire également quel est le

17 vêtement qu’il porte ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Il a une chemise rose, une cravate

19 bigarrée, enfin, un costume plutôt gris foncé. J’ai dit que Zoran Vukovic

20 est la personne qui est tout à fait à droite vers la porte, alors que la

21 personne dont il est question en ce moment est tout à fait à gauche.

22 Mme Kuo (interprétation). – Je pense que nous pouvons constater

23 que le témoin a identifié Dragoljub Kunarac, l’accusé.

24 Mme la Présidente (interprétation). – Entendu.

25 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’il vous a dit quelque

Page 1276

1 chose pendant qu’il vous a violée ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Il a dit probablement,

3 certainement. Mais au bout de huit ans, au bout d’un tel nombre de viols,

4 j’avoue que je n’arrive pas à me souvenir de tout ce qui m’a été dit. Je

5 sais qu’il était très brutal, je sais qu’il a essayé de me faire du mal

6 mais, de toute façon, ce n’est pas le corps qui faisait mal, c’est mon âme

7 qui souffrait.

8 Mme Kuo (interprétation). – Qu’est-ce qui s’est passé après que

9 Kunarac vous ait violée ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Il m’a fait revenir dans cette

11 première pièce où tout le monde était assis et puis, il faisait semblant

12 comme si rien ne s’était passé.

13 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que ce jour-là il était en

14 uniforme ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Tout le monde était en uniforme.

16 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez quel

17 était le moment : au cours de la journée ou de la nuit ?

18 Témoin 50 (interprétation). – C’était le soir, une heure ou

19 deux heures avant que la mosquée Aladza soit démolie à Foca.

20 Mme Kuo (interprétation). – Et vous, où vous êtes-vous trouvée

21 où au moment où la mosquée a été démolie ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Mais j’étais dans la maison où

23 j’ai été amenée le 2 août.

24 Mme Kuo (interprétation). – Comment savez-vous que c’est à ce

25 moment-là que la mosquée a été démolie ?

Page 1277

1 Témoin 50 (interprétation). – Au moment où je suis arrivée, j’ai

2 pu constater que la mosquée était encore sur place. Elle était endommagée.

3 Au moment où elle était plastiquée, il y avait des vitres qui ont été

4 brisées et les soldats serbes ont commencé à crier, à hurler. Je pense que

5 moi également j’ai dû hurler. C’était terrible, c’était vraiment à

6 proximité de la maison où je me trouvais.

7 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que les soldats serbes ont

8 réagi après ? Est-ce qu’ils se comportaient différemment ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je pense que, de toute façon,

10 ils avaient dit que personne ne les avait prévenus que, la nuit en

11 question, la mosquée allait être démolie. C’est la raison pour laquelle

12 ils se trouvaient dans cette maison. Ils nous ont également raconté qu’ils

13 avaient confisqué un véhicule ou, je ne sais pas, qu’un véhicule a été

14 attaqué par des Musulmans et confisqué par des Musulmans, qu’ils étaient

15 sur la ligne de front. Enfin, ils ont raconté quelque chose de ce type-là.

16 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’ils ont dit qu’ils étaient

17 eux-mêmes sur le front ? Pouvez-vous nous expliquer quelque peu en détail

18 ce qu’ils se sont raconté, ce qu’ils se sont dit ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Oui, ils ont dit qu’ils sont

20 revenus du front, qu’ils avaient vaincu les Musulmans. C’est à peu près

21 dans ce sens-là qu’ils ont parlé. Moi, je l’ai entendu. De toute façon, je

22 n’ai pas osé poser de question. Tout ce que j’ai pu, c’est suivre ce

23 qu’ils se disaient entre eux. Ils se vantaient, ils disaient qu’ils

24 avaient pillé de l’or, qu’ils en ont plein d’autre également, des objets

25 précieux. Voilà, c’est ce qu’ils se disaient.

Page 1278

1 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez si,

2 éventuellement, ils avaient dit où ils se trouvaient, à quel endroit

3 exactement ? Je veux dire à quoi pensaient-ils quand ils ont parlé du

4 front ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Mais je ne sais pas. Ils disaient

6 que c’était un combat mais, de toute façon, c’est ce qu’ils disaient. Je

7 ne comprends pas comment on peut parler du combat, alors que de l’autre

8 côté, il y avait des hommes qui n’étaient pas armés. Tout ce qu’ils

9 faisaient, c’est de se rendre quelque part, de tuer, de prendre des objets

10 précieux. J’ai vu de mes propres yeux des maisons incendiées, donc je ne

11 vois pas pourquoi ils appelaient cela un combat.

12 Mme Kuo (interprétation) – Est-ce que les soldats en question

13 disaient d’où ils venaient, de quelle région ils venaient ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Il y en avait plusieurs. Il y en

15 avait qui sont arrivés de Niksic, du Monténégro. C’est ce qu’ils ont dit.

16 Mais ils étaient plusieurs, tout le monde n’était pas de cet endroit-là.

17 Mme Kuo (interprétation) – Ont-ils dit quelque chose au sujet de

18 la personne qui leur était supérieure ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Non, malheureusement, aujourd’hui,

20 je ne sais pas. Je ne m’en souviens pas.

21 Mme Kuo (interprétation) – Est-ce que vous avez été violée une

22 autre fois dans cette même maison, ce même jour ou au cours de la nuit ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Oui. La première fois où j’ai été

24 violée, -je viens de le dire quand cela s’est passé. Je viens de le dire-

25 c’était dans la pièce à l’étage. La deuxième fois, je ne peux pas me

Page 1279

1 souvenir exactement, mais celui qui m’a violée pour la deuxième fois, je

2 ne sais pas s’il m’a emmenée dans cette pièce ou si j’étais déjà à

3 l’étage. Je pense qu’il m’a emmenée dans cette deuxième pièce, comme il y

4 avait du monde car d’autres également ont violé d’autres filles. Il m’a

5 prise et il m’a donc demandé d’aller dans cet atelier dont j’ai donné la

6 description. C’était une toute petite pièce, au rez-de-chaussée ; ce

7 n’était pas à l’étage. A l’intérieur, de toute façon, tout était un peu

8 jeté à gauche et à droite. Rien n’était rangé. Il y avait plein de

9 désordre.

10 Je pense que c’était un membre d’une brigade, par exemple du

11 Monténégro ou d’une autre brigade. J’ai conclu cela parce que son accent

12 n’était pas l’accent des gens qui vivent en Bosnie. Il était âgé, il était

13 horrible, il avait un couteau sur lui, et puis, il m’a dit : « Tu verras

14 Musulmane, je vais incruster la croix sur ton dos. Vous allez tous vous

15 convertir. Vous n’allez plus être des Musulmans ». Il y a plein d’autres

16 choses également. Je n’arrive pas à décrire tout cela aujourd’hui. Il m’a

17 tellement menacé avec son couteau que je pensais qu’il allait me tuer. Il

18 a pris la décision de me violer. C’était comme un animal. Il se comportait

19 comme cela. Il était tellement brutal que je saignais par la suite,

20 j’avais mal partout. Mon ventre, mon dos, mes jambes, tout me faisait mal.

21 Mais ce qui me faisait de la peine, notamment c’est qu’il avait 30 ans de

22 plus certainement. Il avait l’âge de mon père….

23 Mme Kuo (interprétation) – Vous avez mentionné que vous avez été

24 emmenée dans cette maison avec d’autres filles, pourriez-vous nous dire,

25 s’il vous plaît, un peu plus de détail à ce sujet-là. Quelles étaient les

Page 1280

1 filles ?

2 Témoin 50 (interprétation). – DB, 87, la personne 75 mais, là,

3 je ne sais pas…, je ne peux pas dire exactement s’il y avait d’autres

4 filles, je ne peux pas me souvenir aujourd’hui véritablement.

5 Mme Kuo (interprétation) – Est-ce qu’on vous a fait revenir à

6 Partizan cette nuit ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Oui, et souvent, c’était après

8 minuit.

9 Mme Kuo (interprétation) – Est-ce que vous êtes retournée toute

10 seule, ou bien éventuellement on vous a ramenée avec d’autres filles ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Toute seule.

12 Mme Kuo (interprétation) – Est-ce que vous avez vu ces filles

13 que vous avez vues à Foca et dont vous avez parlé ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Non jamais.

15 Mme Kuo (interprétation) – J’ai encore quelques autres questions

16 mais je vois que nous approchons d’une heure et, normalement, je pense que

17 nous approchons de la pause.

18 Mme la Présidente (interprétation) – Oui. Nous allons faire une

19 pause déjeuner. Nous reprendrons à 14 heures 30.

20 (L’audience, suspendue à 13 heures, est reprise à 14 heures 28.)

21 Mme la Présidente (interprétation). – Nous poursuivons

22 l’interrogatoire principal.

23 Mme Kuo (interprétation). – Merci, Madame la Présidente.

24 Madame le Témoin, après la nuit où l’on vous a emmenée à la

25 maison d’Aladza et où l’on vous a ramenée à la salle Partizan, combien de

Page 1281

1 temps avez-vous encore passé à la salle de sport Partizan ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Dix jours.

3 Mme Kuo (interprétation). – Pendant ces dix jours, est-ce que

4 des soldats ont continué à venir pour emmener des jeunes filles ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

6 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’ils sont venus plus

7 souvent ou moins souvent que précédemment ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Pareil, je crois.

9 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’après cela on vous a

10 encore fait sortir ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Non.

12 Mme Kuo (interprétation). – Pendant toute la période que vous

13 avez passée à la salle Partizan, est-ce que vous avez vu la personne qui

14 est identifiée sous le n° 48, sur la feuille de papier qui se trouve

15 devant vous ? Est-ce que vous avez vu qu’on l’ait fait sortir, elle

16 aussi ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

18 Mme Kuo (interprétation). – Vous souvenez-vous qui précisément

19 l’a emmenée ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Oui. C’était le chef du SUP à

21 l’époque, Dragan Gagovic.

22 Mme Kuo (interprétation). – Pendant la période de temps que vous

23 avez passée à la salle Partizan, avez-vous vu la personne portant le n° 95

24 et avez-vous constaté qu’on l’a fait sortir, elle aussi ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

Page 1282

1 Mme Kuo (interprétation). – Vous souvenez-vous quand et qui l’a

2 emmenée ?

3 Témoin 50 (interprétation). – C’est un petit peu difficile à

4 expliquer parce que tout le monde était emmené très souvent. Mais en ce

5 qui concerne cette personne, on l’a emmenée une ou deux nuits avant que

6 nous ne quittions la salle Partizan. Elle m’a dit elle-même qu’un groupe

7 de soldats serbes qui étaient venus de Serbie l’ont emmenée à Buk Bijela.

8 Je crois qu’ils étaient hébergés là-bas.

9 C’est là qu’ils passaient la nuit ; c’est donc là qu’ils l’ont

10 emmenée également.

11 Mme Kuo (interprétation). – Vous a-t-elle raconté ce qui lui

12 était arrivé là-bas ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

14 Mme Kuo (interprétation). – Pouvez-vous nous dire brièvement ce

15 qui lui est arrivé là-bas ? Ce qu’elle vous a dit ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Elle m’a dit que lorsqu’on l’a

17 emmenée là-bas, -c’est difficile pour moi de vous expliquer- elle m’a dit

18 qu’elle a été violée tellement, elle m’a dit qu’elle a été violée au moins

19 100 fois. Au bout d’un certain temps, elle n’a pas pu compter. Elle a dit

20 ce chiffre pour essayer de faire comprendre. En tout cas, ils la violaient

21 chacun à son tour et sans cesse. Elle m’a raconté qu’il lui est arrivé

22 d’être violée par 3 soldats en même temps.

23 Mme Kuo (interprétation). – Quand avez-vous été en mesure de

24 quitter la salle Partizan ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Nous sommes partis le 13 août

Page 1283

1 1992.

2 Mme Kuo (interprétation). – Dans quelles circonstances avez-vous

3 pu partir ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Eh bien, la veille de notre

5 départ, des gens du SUP sont venus, ils ont demandé une liste de noms. Ils

6 nous ont dit que nous devions partir, qu’ils étaient en train d’organiser

7 notre transport en autocar et ils nous ont délivré des permis de sortie

8 qui portaient nos noms ainsi que nos dates de naissance.

9 Mme Kuo (interprétation). – Vous a-t-on expliqué pourquoi vous

10 partiez ?

11 Témoin 50 (interprétation). – J’ai entendu dire que la raison

12 pour laquelle nous partions était que l’on pensait que le Comité

13 international de la Croix-Rouge allait venir à Foca. Je pense que c’est

14 pourquoi on voulait que nous partions.

15 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous avez quitté la salle

16 Partizan dans les autocars qui avait été rassemblés par le SUP ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Oui, en effet, on est partis en

18 autocar. Je crois en effet que ce sont les autocars qui avaient été amenés

19 là par le SUP.

20 Mme Kuo (interprétation). – En plus des incidents dont vous nous

21 avez parlé, des moments où vous avez été violée, y a-t-il eu d’autres

22 moments où vous avez été violée et dont vous ne nous avez pas parlé et

23 dont vous ne vous souvenez plus des détails ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Excusez-moi. Je n’ai pas très bien

25 compris ce que vous voulez dire.

Page 1284

1 Mme Kuo (interprétation). – Vous nous avez raconté un certain

2 nombre d’incidents où vous avez été violée dans des endroits bien précis

3 par des personnes bien précises. Mais y a-t-il d’autres moments où vous

4 avez été violée, mais pour lesquels vous n’êtes pas en mesure de nous

5 donner des détails ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je crois qu’il y a eu

7 d’autres fois. Ce n’est pas que l’on m’ait emmenée ailleurs. Là où l’on

8 m’a emmenée, on m’a violée à de très nombreuses reprises. Le jour où j’ai

9 donné ma déclaration, c’était la première fois que j’en parlais à

10 quelqu’un. Pour moi, c’était extrêmement difficile et je suis sûre que je

11 n’ai pas pu dire à ce moment-là tout ce qui m’était arrivé.

12 Mme Kuo (interprétation). – La personne que vous avez identifiée

13 dans le prétoire comme étant dénommée Kunarac et surnommée Zaga, l’avez-

14 vous vue à d’autres reprises pendant que vous étiez détenue à la salle

15 Partizan ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je crois, mais je ne peux pas

17 vous dire où exactement.

18 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez de ce

19 qu’il faisait à ce moment-là ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Généralement, il venait pour

21 emmener des femmes et des jeunes filles. C’était la seule raison pour

22 laquelle il venait.

23 Mme Kuo (interprétation). – Vous voulez dire à la salle

24 Partizan ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

Page 1285

1 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez avoir

2 vu Kunarac surnommé Zaga avec un autre soldat dont vous connaissez le nom

3 ou le surnom ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas exactement.

5 Mme Kuo (interprétation). – Vous souvenez-vous qu’on vous ait

6 montré, le 31 mars 1998, une série de photographies ? Cela se passait dans

7 un commissariat de police.

8 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

9 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez avoir

10 reconnu, choisi, sélectionné la photographie d’une personne en

11 particulier ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

13 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que l’homme dont vous avez

14 indiqué la photographie est le même que celui que vous avez identifié

15 aujourd’hui dans le prétoire comme s’appelant Kunarac, surnommé Zaga ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas bien. Je ne

17 me souviens pas très bien de la photographie, à vrai dire.

18 Mme Kuo (interprétation). – Vous souvenez-vous avoir dit aux

19 enquêteurs du Tribunal, à ce moment-là, que c’était à la maison d’Aladza

20 que vous pensiez avoir vu l’homme dont vous aviez reconnu la photographie,

21 mais que, en fait, vous n’étiez pas sûre d’avoir vu cet homme à la salle

22 Partizan et que vous n’étiez pas sûre que c’était l’homme qui vous avait

23 soumise à des sévices sexuels ? Vous souvenez-vous avoir déclaré cela ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

25 Mme Kuo (interprétation). – Et est-ce que vous conviendrez que,

Page 1286

1 en effet, à ce moment-là, vous n’étiez pas très sûre de tous les détails

2 que j’ai évoqués, au moment où vous avez choisi, où vous avez reconnu

3 cette photographie ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est exact.

5 Mme Kuo (interprétation). – Mais aujourd’hui, êtes-vous certaine

6 que la personne dont vous nous avez dit, en l’indiquant du doigt, qu’elle

7 s’appelait Kunarac, surnommé Zaga, êtes-vous sûre qu’il s’agit là de

8 l’homme qui vous a violée dans la maison se situant dans le quartier

9 d’Aladza ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Oui, aujourd’hui, j’en suis sûre.

11 Mme Kuo (interprétation). – Pouvez-vous nous expliquer pourquoi

12 vous en êtes sûre aujourd’hui et pourquoi vous ne l’étiez pas alors ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Oui. C’est compréhensible. J’ai

14 été violée par tant d’hommes. Il y a tant de visages qui se mélangent dans

15 mon esprit. Mais aujourd’hui, quand je l’ai vu ici dans ce prétoire, je

16 l’ai reconnu immédiatement. J’en suis tout à fait sûre ; je me souviens

17 maintenant que c’était lui. C’est indéniablement lui.

18 Mme Kuo (interprétation). – Vous souvenez-vous qu’on vous ait

19 montré des photographies et qu’on vous ait demandé en septembre 1999

20 d’identifier Zoran Vukovic ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est exact.

22 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous avez déclaré aux

23 enquêteurs du Tribunal que vous connaissiez Zoran Vukovic avant la

24 guerre ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je le leur ai dit à ce

Page 1287

1 moment-là. C’est ce que j’ai dit à ce moment-là.

2 Mme Kuo (interprétation). – Que vouliez-vous dire quand vous

3 leur avez fait cette déclaration, à ce moment-là ?

4 Témoin 50 (interprétation). – C’est un peu difficile à expliquer

5 maintenant. Mais je pensais que je le connaissais de quelque part parce

6 que, quand je l’ai vu pour la première fois, son visage me disait vraiment

7 quelque chose. J’avais l’impression de le connaître. Peut-être, avec tout

8 le temps qui a passé, avec tout ce que j’ai vécu, c’est peut-être pour

9 cela que j’ai déclaré ce que j’ai dit à ce moment-là. En tout cas, je suis

10 certaine que je l’avais vu auparavant.

11 Mme Kuo (interprétation). – Quand on vous a montré ces

12 photographies, avez-vous été en mesure d’identifier Zoran Vukovic sur

13 certaines des photographies, mais pas sur d’autres ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est exact.

15 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce qu’il y a une raison à cela ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Je n’ai rien voulu dire dont je ne

17 sois pas sûre à 100 %. Je ne voulais surtout pas mentir. C’est uniquement

18 quand j’étais sûre à 100 %, quand je me souvenais parfaitement de qui ce

19 qui m’était arrivé, c’est à ce moment-là que j’affirmais quelque chose.

20 Mme Kuo (interprétation). – Etes-vous sûre, absolument sûre que

21 la personne que vous avez identifiée sous le nom de Zoran Vukovic est la

22 personne qui vous a violée à Buk Bijela et qui vous a violée également

23 lors de votre détention à la salle Partizan ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Oui, j’en suis sûre.

25 Mme Kuo (interprétation). – Après votre départ de Foca, avez-

Page 1288

1 vous vu un docteur ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

3 Mme Kuo (interprétation). – A quel moment ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Je ne peux pas vous dire la date

5 exacte, c’était après mon départ de Foca. Je suis allée voir un médecin

6 parce que, pendant toute la période que j’ai passée à Foca, je n’ai pas eu

7 mes règles. Bien entendu, j’ai eu peur, j’ai eu peur de ce qui pouvait se

8 passer. Et puis donc, je suis allée voir un médecin et il est apparu que

9 j’avais une inflammation des ovaires et de mon utérus également.

10 Je n’avais donc plus mes règles et le médecin m’a expliqué que

11 c’était dû à la terreur que j’avais éprouvée. Plus tard, deux ou trois

12 mois plus tard, de nouveau j’ai eu mes règles et elles sont devenues

13 régulières.

14 Mme Kuo (interprétation). – Après votre départ de Foca et dans

15 les années qui ont suivi jusqu’à aujourd’hui, avez-vous consulté un

16 psychiatre ou un psychologue ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Une fois.

18 Mme Kuo (interprétation). – A quel moment ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Il y a quelques années, il y a

20 peut-être deux ans ; en tout cas, ce n’est pas tout récemment.

21 Mme Kuo (interprétation). – Est-ce que vous êtes allée voir ce

22 médecin pour une raison particulière ? Est-ce que vous ressentiez un

23 besoin particulier d’aller voir un professionnel ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Oui, parce qu’il y a des

25 moment où j’étais si mal, je n’allais pas du tout bien, toutes mes peurs

Page 1289

1 me revenaient. Psychologiquement donc, je n’allais pas du tout bien.

2 J’étais très perturbée, j’étais bouleversée, la terreur que j’avais

3 éprouvée revenait.

4 Mme Kuo (interprétation). – Et le fait d’avoir consulté ce

5 psychiatre ou ce psychologue, cela a-t-il eu une influence quelconque sur

6 votre mémoire ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Le médecin, le psychiatre ou le

8 psychologue que je suis allée voir, je ne lui ai raconté aucun détail. Je

9 ne lui ai pas raconté et dit tous les détails que j’ai révélés

10 aujourd’hui. On a eu un simple entretien, c’est tout ; je ne peux vraiment

11 vous en dire plus.

12 Mme Kuo (interprétation). – J’en ai terminé de mes questions.

13 Mme la Présidente (interprétation). – Y aura-t-il un contre-

14 interrogatoire ?

15 M. Jovanovic (interprétation). – Oui, Madame la Présidente. Je

16 vais entamer le contre-interrogatoire. Mes collègues auront eux aussi

17 quelques questions à poser au témoin.

18 Bonjour, Madame le Témoin. Pouvez-vous nous dire, s’il vous

19 plaît, si vous vous souvenez de la première fois où vous avez eu des

20 contacts avec les enquêteurs du Tribunal ?

21 Témoin 50 (interprétation). – C’était en août 1995.

22 M. Jovanovic (interprétation). – Pouvez-vous dire combien de

23 fois, ensuite, vous avez eu des contacts avec les enquêteurs du Tribunal

24 ou avec des personnes travaillant pour eux ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Trois ou quatre fois, je crois.

Page 1290

1 M. Jovanovic (interprétation). – A chaque fois, vous avez fait

2 une déclaration, n’est-ce pas ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Je crois que oui. Il me semble que

4 oui, à chaque fois.

5 M. Jovanovic (interprétation). – Et on vous a donné lecture de

6 cette déclaration à chaque fois, pour que vous sachiez exactement ce que

7 vous aviez déclaré, n’est-ce pas ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

9 M. Jovanovic (interprétation). – Il y a quelques instants, vous

10 avez dit que vous n’alliez dire que les choses dont vous étiez sûre à

11 100 %.

12 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Enfin, je n’ai pas très bien

13 compris.

14 M. Jovanovic (interprétation). – Vous avez dit, il y a quelques

15 instants, que vous ne diriez que ce dont vous êtes sûre à 100 %.

16 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

17 M. Jovanovic (interprétation). – Si j’ai bien compris, toutes

18 les dépositions que vous avez faites jusqu’à ce jour, et la déposition que

19 vous avez faite aujourd’hui devant ce Tribunal, correspondent à la vérité

20 à 100 %, n’est-ce pas ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Cent %, ce n’est pas sûr. Il peut

22 y avoir des petites différences, mais cela ne signifie pas forcément que

23 je mens, c’est parce que j’étais bouleversée. J’étais bouleversée quand

24 j’ai parlé aux représentants du Tribunal, il est donc possible qu’il y ait

25 quelques discordances légères.

Page 1291

1 M. Jovanovic (interprétation). – Oui, en effet, il est possible

2 qu’il y ait de petites discordances, mais, moi, je vais maintenant

3 indiquer des différences extrêmement importantes dans vos déclarations.

4 C’est pourquoi je vous ai posé la question que je vous ai posée il y a

5 quelques instants.

6 Tout ce que vous avez dit aujourd’hui et tout ce que vous avez

7 dit dans vos déclarations correspond à la vérité puisque vous avez

8 toujours dit la vérité, n’est-ce pas ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je ne dis que la vérité.

10 C’est cela.

11 M. Jovanovic (interprétation). – Merci. Moi, ce qui m’intéresse,

12 c’est la chose suivante : d’après les informations dont je dispose, vous

13 avez jusqu’à ce jour donné cinq déclarations aux enquêteurs du Tribunal,

14 et l’une de ces déclarations, Madame la Présidente, Messieurs les Juges,

15 c’est le mémo que nous avons reçu hier et que mon éminente collègue a

16 mentionné.

17 Il s’agit de la conversation qui a eu lieu avec le témoin le

18 27 mars 2000, c’est-à-dire il y a quelques jours seulement. Je vous prie

19 de m’excuser, en fait c’était le 26 mars, et le document, lui, a été

20 établi le 27 mars. C’est bien exact, Madame ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

22 M. Jovanovic (interprétation). – Très bien. Moi, je serais

23 intéressé de savoir la chose suivante : avant de poursuivre, je voudrais

24 que l’huissier montre au témoin la déclaration en BCS, la déclaration

25 qu’elle a donnée le 11 ou plutôt les 30 et 31 août 1995.

Page 1292

1 Mlle Lauer. – Cette pièce sera cotée D17 des pièces du

2 Procureur…(la Greffière se reprend) des pièces de la défense et non du

3 Procureur.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Peut-on montrer au témoin la

5 déclaration qu’elle a faite le 5 septembre 1995 ? Il s’agit une fois

6 encore de la version en BCS que je souhaite qu’on lui montre, s’il vous

7 plaît.

8 Mlle Lauer. – Cette pièce sera cotée D18 des pièces de la

9 défense.

10 M. Jovanovic (interprétation). – Reconnaissez-vous ces

11 déclarations que vous avez données ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

13 M. Jovanovic (interprétation). – Excusez-moi, je n’ai pas

14 entendu votre réponse.

15 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je les reconnais.

16 M. Jovanovic (interprétation). – A la fin de ces déclarations,

17 on trouve un certificat ou un document que vous avez signé. Est-ce que

18 vous l’avez devant vous ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

20 M. Jovanovic (interprétation). – Quand vous avez lu ce document,

21 est-ce qu’il était clair pour vous que vous seriez éventuellement appelée

22 à témoigner devant cette Chambre ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

24 M. Jovanovic (interprétation). – Quand avez-vous décidé de dire

25 la vérité ? Et, là, je souhaiterais vous renvoyer au début de votre

Page 1293

1 déclaration où vous dites que vous avez décidé…

2 Mme la Présidente (interprétation). – De quoi s’agit-il

3 puisqu’il y a deux déclarations ?

4 M. Jovanovic (interprétation). – Il s’agit de la déposition

5 d’aujourd’hui. Au début de votre déposition, vous avez dit que vous aviez

6 décidé de dire toute la vérité quand vous avez lu la déclaration

7 solennelle devant la Chambre de première instance, et notamment quand on

8 vous a demandé de participer, d’intervenir dans le cadre de ce procès.

9 Témoin 50 (interprétation). – Oui, entre autres.

10 M. Jovanovic (interprétation). – Que voulez-vous dire quand vous

11 dites « entre autres » ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Eh bien, je dis cela parce que je

13 pense à toutes les choses qui ont eu lieu à Buk Bijela, parce qu’à

14 l’époque je ne pouvais pas en parler, les mots ne pouvaient pas sortir de

15 ma bouche.

16 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que cela veut dire que

17 lorsque vous avez fait vos déclarations, il y avait une vérité, et

18 maintenant il y a une autre vérité aujourd’hui ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Non, pas du tout, j’ai dit la

20 vérité.

21 M. Jovanovic (interprétation). – Quand ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Que voulez-vous dire « quand » ?

23 M. Jovanovic (interprétation). – Quand vous avez donné vos

24 déclarations et quand vous nous avez parlé aujourd’hui, est-ce que c’est

25 toujours la vérité ?

Page 1294

1 Témoin 50 (interprétation). – J’ai toujours dit la vérité. Il y

2 a seulement des choses que j’ai omises de dire. Mais aujourd’hui, j’ai

3 expliqué pourquoi je n’avais pas pu les dire.

4 M. Jovanovic (interprétation). – A combien de reprises avez-vous

5 omis de parler de quelque chose, avez-vous gardé le silence sur quelque

6 chose ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Je n’ai pas compris votre

8 question.

9 M. Jovanovic (interprétation). – Je voudrais savoir combien de

10 fois jusqu’au jour d’aujourd’hui vous avez gardé le silence sur un certain

11 nombre d’événements dont vous avez parlé aujourd’hui ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Je l’ai dit pour la première fois

13 aujourd’hui.

14 M. Jovanovic (interprétation). – Je le sais que vous l’avez dit

15 pour la première fois aujourd’hui, c’est pourquoi je vous pose cette

16 question. Mais vous n’avez pas dit ces choses pour la première fois

17 aujourd’hui ?

18 Témoin 50 (interprétation). – J’ai dit cela au Tribunal le 27 ou

19 28 mars. Je ne sais pas exactement.

20 M. Jovanovic (interprétation). – Bien.

21 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

22 M. Jovanovic (interprétation). – Je voudrais savoir la chose

23 suivante : dans vos déclarations, dans les déclarations que vous avez

24 données aux représentants du Bureau du Procureur, vous décrivez des

25 événements, des scènes extrêmement brutales dont vous avez été victime ?

Page 1295

1 C’est exact, n’est-ce pas, en général ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est exact. J’ai décrit ce

3 qui m’était arrivé, ce que que j’ai vécu. C’est la vérité.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Eh bien, à ce moment-là,

5 comment se fait-il que vous n’étiez pas en mesure de parler de cet

6 événement bien précis ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Justement, justement parce que

8 c’était un événement bien particulier, extrêmement précis.

9 M. Jovanovic (interprétation). – Pourquoi ? Quelle était la

10 différence entre cet événement, cet incident, et les autres ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Eh bien, parce que c’était la

12 première fois. C’est là où j’ai eu le plus peur, où j’ai eu le plus mal,

13 où j’ai souffert le plus.

14 M. Jovanovic (interprétation). – Eh bien, justement, comme

15 c’était la première fois, ce qui vous arrivait !

16 Témoin 50 (interprétation). – Oui, mais vous ne comprenez pas,

17 j’avais honte.

18 M. Jovanovic (interprétation). – Et vous n’aviez pas honte des

19 autres choses ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Non, pas autant, parce que ce

21 n’était pas la première fois, ce n’est pas pareil.

22 M. Jovanovic (interprétation). – Je ne comprends pas bien. Vous

23 n’avez pas eu peur de parler des autres choses parce que vous les avez

24 vécues. Mais le premier événement, vous l’avez vécu aussi !

25 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

Page 1296

1 M. Jovanovic (interprétation). – Mais vous aviez peur d’en

2 parler ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Oui, à ce moment-là, je ne pouvais

4 pas en parler, tout simplement.

5 M. Jovanovic (interprétation). – Donc, si j’ai bien compris,

6 vous n’avez pas pu, pendant cinq ans, en parler. C’est bien exact ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

8 M. Jovanovic (interprétation). – Bien, passons à autre chose.

9 Dans le cadre de votre interrogatoire principal, on vous a posé des

10 questions bien précises relatives à ce premier événement, à la façon dont

11 ce premier incident, ce premier événement, dont vous nous avez parlé,

12 s’est interrompu. Quand avez-vous expliqué cela ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Vous voulez que je vous raconte

14 les choses encore une fois ?

15 M. Jovanovic (interprétation). – Non. Non, je ne veux pas que

16 vous nous racontiez une fois de plus ce qui vous est arrivé. Moi, ce qui

17 m’intéresse, c’est la chose suivante : mon éminente collègue vous a

18 demandé si ce soldat, ou ces soldats vous avaient fait savoir que

19 l’autocar était arrivé ; c’est pourquoi, à ce moment-là, tout s’est

20 arrêté.

21 Dans tous les documents qui nous ont été communiqués, on ne

22 parle absolument pas de cela. Et je voudrais savoir quand vous avez

23 communiqué cette information au Bureau du Procureur.

24 Témoin 50 (interprétation). – La dernière fois que nous nous

25 sommes entretenus.

Page 1297

1 M. Jovanovic (interprétation). – Vous voulez dire : lors de

2 l’entretien qui a eu lieu le 26 ou le 27 ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Je vous prie de m’excuser,

5 Madame la Présidente, Messieurs les Juges. Est-ce que vous me permettez,

6 s’il vous plaît, d’examiner les documents pendant quelques instants ?

7 Donnez-moi, s’il vous plaît, une minute ou deux pour vérifier si cela se

8 trouve ou non dans les documents.

9 Mme la Présidente (interprétation). – Allez-y.

10 M. Jovanovic (interprétation). – Madame la Présidente, il y a

11 sans arrêt des problèmes de traduction. Ce document-ci, je l’ai reçu

12 uniquement en anglais.

13 Mme la Présidente (interprétation). – Le Procureur peut-il nous

14 clarifier ? Apparemment, nous non plus nous n’avons pas cet exemplaire,

15 même pas en anglais. Donc, nous le demandons.

16 Mme Kuo (interprétation). – Il s’agit d’un mémo qui a été écrit

17 concernant la conversation avec ce témoin. Il ne s’agissait pas d’une

18 déclaration formelle, ceci n’a pas été montré au témoin, ceci n’a pas été

19 signé par le témoin. C’est donc quelque chose que l’enquêteur a rédigé.

20 Mme la Présidente (interprétation). – C’était donc pour

21 l’utilisation interne du Procureur, des enquêteurs du Bureau du

22 Procureur ?

23 Mme Kuo (interprétation). – C’est exact. Nous avons donné cela à

24 la défense pour qu’ils sachent de quoi le témoin allait probablement

25 parler.

Page 1298

1 M. Jovanovic (interprétation). – Puis-je poursuivre, Madame la

2 Présidente ?

3 Mme la Présidente (interprétation). – Oui, allez-y.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Très bien. S’il vous plaît,

5 veuillez trouver la page 2 de votre déclaration.

6 Mme la Présidente (interprétation). – Lorsque vous parlez de

7 déclarations, dites-nous à quelle déclaration vous pensez parce que nous

8 avons des dates différentes. Ceci sera utile, nous avons la pièce à

9 conviction D17, D18.

10 M. Jovanovic (interprétation). – Justement, j’allais le dire,

11 quelle était la date. Il s’agit de la déclaration du 30 et 31 août 1995.

12 Mme la Présidente (interprétation). – D17.

13 M. Jovanovic (interprétation). – Il s’agit de la page 4.

14 S’il vous plaît, au moment où on vous a fait venir dans le

15 lycée…

16 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

17 M. Jovanovic (interprétation). – On vous a fait venir avec des

18 personnes venant de votre village ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

20 M. Jovanovic (interprétation). – Je suppose que vous connaissiez

21 la plupart des personnes de votre village ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Oui, la plupart, oui.

23 M. Jovanovic (interprétation). – Pourriez-vous nous dire,

24 approximativement, combien de personnes de nationalité musulmane vivaient

25 dans votre village ?

Page 1299

1 Témoin 50 (interprétation). – Vraiment, je ne sais pas

2 exactement. Je ne peux pas dire, peut-être plus de 70, à peu près comme

3 cela.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Très bien. Est-ce que vous

5 pouvez dire, approximativement, combien de personnes de votre sexe et de

6 votre âge y avait-il ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas.

8 M. Jovanovic (interprétation). – Approximativement : 30, 50 ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Il n’y avait pas 30 ni 50. Je ne

10 sais pas, vraiment je ne sais pas quelles étaient les personnes de mon

11 âge. Je n’ai aucune idée.

12 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que quelqu’un allait à

13 l’école avec vous, quelqu’un de votre village ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Une personne, mais elle avait

15 un an de moins que moi.

16 M. Jovanovic (interprétation). – Très bien. Est-ce que, dans le

17 lycée, il y avait d’autres personnes ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

19 M. Jovanovic (interprétation). – Les autres personnes qui

20 étaient là avant votre arrivée ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’étaient les personnes qui

22 ont été capturées le 3 juillet dans le village de Trosanj et qui ont été

23 amenées au lycée.

24 M. Jovanovic (interprétation). – Très bien. Veuillez examiner la

25 partie où vous avez énuméré les noms des personnes.

Page 1300

1 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

2 M. Jovanovic (interprétation). – En ce qui concerne la dernière

3 personne aujourd’hui, vous avez dit que c’était quelqu’un d’autre. Ce

4 n’était pas votre mère. Vous avez dit cela en réponse à la question du

5 Procureur, mais quelqu’un d’autre.

6 Témoin 50 (interprétation). – Je l’ai déjà expliqué.

7 M. Jovanovic (interprétation). – Très bien. Est-ce que vous la

8 connaissiez déjà ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

10 M. Jovanovic (interprétation). – Quel est le nom, le prénom de

11 la mère de cette personne ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Je n’en ai aucune idée.

13 M. Jovanovic (interprétation). – Et du père ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Cela non plus, je ne sais pas.

15 Mme la Présidente (interprétation). – Je souhaite que le

16 Procureur nous dise, même si peut-être cette personne ne viendra pas ici

17 en tant que témoin, s’il est judicieux de dévoiler le nom de ce témoin. Si

18 j’ai bien compris, parfois même les personnes qui ne sont pas les témoins

19 potentiels souhaitent bénéficier de mesures de protection.

20 Mme Kuo (interprétation). – Tout à fait, c’est pour cela que

21 nous demandons que tous les noms de victimes soient protégés aussi.

22 M. Jovanovic (interprétation). – Je comprends, Madame la

23 Présidente, je comprends l’inquiétude du Procureur. Je vais poser ma

24 question d’une manière différente. Est-ce que vous pourriez écrire sur une

25 feuille, sur un papier, les prénoms des parents de cette personne ?

Page 1301

1 Témoin 50 (interprétation). – Je ne peux pas, cette personne

2 n’est pas de mon village. Elle s’est simplement mariée avec quelqu’un

3 venant de mon village.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Excusez-moi, je n’ai pas

5 compris la fin de votre réponse.

6 Témoin 50 (interprétation). – Cette personne n’est pas de mon

7 village, elle n’est pas née là-bas. Elle a simplement épousé quelqu’un du

8 village.

9 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous pourriez écrire

10 sur un bout de papier le nom de son mari ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Pourquoi est-ce nécessaire ?

12 M. Jovanovic (interprétation). – Parce que cela m’intéresse.

13 Mme la Présidente (interprétation). – L’huissier peut-il

14 remettre un papier au témoin ?

15 M. Jovanovic (interprétation). – Je vous demanderai si vous

16 pouvez vous rappeler d’autres détails : par exemple, si elle avait des

17 enfants, quels sont les noms des enfants ? Dans quelle maison, puisque

18 vous avez vécu dans un village ?

19 Mme la Présidente (interprétation). – Oui, Madame Kuo ?

20 Mme Kuo (interprétation). – Madame la Présidente, nous avons la

21 même question que la question du témoin. Quelle est la pertinence de cette

22 question ? Cette personne n’est pas importante en ce qui concerne cette

23 déposition.

24 Mme la Présidente (interprétation). – Monsieur Jovanovic, vous

25 avez entendu l’objection concernant la pertinence de ces questions et les

Page 1302

1 Juges partagent cet avis. C’est-à-dire que nous souhaitons savoir quelle

2 est la pertinence de ces questions. Pouvez-vous nous expliquer cela ?

3 M. Jovanovic (interprétation). – Voici pourquoi c’est pertinent.

4 Je suis convaincu, quand j’ai lu tout ceci, qu’il y a de grandes

5 différences entre les différentes déclarations. La personne mentionnée ici

6 a le même nom et prénom que la mère du témoin. Aujourd’hui, nous apprenons

7 qu’il ne s’agit pas de la mère, mais d’une autre personne.

8 Je pose donc des questions concernant l’identité de cette

9 deuxième personne afin de tester la crédibilité du témoin, compte tenu de

10 la déposition que nous avons entendue hier, la déposition de la mère du

11 témoin d’aujourd’hui, concernant ces personnes, les personnes qu’on a fait

12 sortir, la question de savoir si elle était seule, si elle était

13 accompagnée, etc. Je pose des questions concernant toutes les

14 circonstances. C’est l’une des manières me permettant de tester la

15 crédibilité du témoin.

16 (Les Juges se consultent sur le siège.)

17 M. Hunt (interprétation). – Qu’est-ce que vous essayez au juste

18 de faire en demandant les autres noms ? Est-ce que ceci vous poussera à

19 mener une enquête sur ces personnes ou est-ce un test pour voir si elle

20 est capable de donner les noms, de la mère par exemple de cette autre

21 personne mentionnée ?

22 M. Jovanovic (interprétation). – Merci de cette question,

23 Monsieur le Juge. Voici où nous en sommes : une liste des personnes qui

24 sont sorties de Foca, des personnes appartenant au groupe ethnique

25 musulman, existe. Il s’agit des personnes qui sont sorties de Foca avec

Page 1303

1 les laissez-passer. Si nous comparons les données figurant sur cette liste

2 et les données fournies par ce témoin aujourd’hui, ceci nous permettra de

3 tester la crédibilité de ce témoin. Je n’ai pas l’intention de mener une

4 enquête concernant de nouvelles données, de nouvelles informations.

5 Tout ce que j’essaie de voir, c’est établir si le témoin dit la

6 vérité.

7 M. Hunt (interprétation). – Vous dites qu’il y a une liste de

8 toutes les personnes ayant quitté Foca.

9 M. Jovanovic (interprétation). – Toutes les personnes qui ont

10 été dans le lycée et la salle de sport Partizan et qui ont quitté Foca

11 disposaient de laissez-passer, d’après mes informations. Nous avons vu

12 certains laissez-passer ici.

13 M. Hunt (interprétation). – Tout à l’heure, vous avez dit qu’il

14 existe une liste des personnes ayant quitté Foca après avoir obtenu des

15 autorisations de partir. Vous avez dit que vous souhaitiez comparer les

16 noms de cette liste et voir si les noms mentionnés par ces témoins y

17 figurent. Est-ce qu’il y a une telle liste ?

18 M. Jovanovic (interprétation). – Peut-être que je me suis mal

19 exprimé. Ce qui m’intéresse, c’est simplement la liste des personnes

20 détenues dans le lycée et la salle de sport. Je pense que nous avons un

21 problème d’identité. Si ceci pose problème, je vais renoncer à cette

22 question.

23 M. Hunt (interprétation). – Je pense qu’il y a un problème en ce

24 qui me concerne. À moins qu’il existe une liste qui peut vous servir afin

25 de faire la comparaison, cet exercice est complètement inutile.

Page 1304

1 M. Jovanovic (interprétation). – Oui, Monsieur le Juge. S’il

2 vous plaît, un autre nom figure au-dessus de ce dernier nom. Dans ma

3 traduction, il s’agit d’un prénom masculin. Est-ce que vous pouvez

4 m’expliquer cela ?

5 Mme la Présidente (interprétation). – Vous parlez de quel nom,

6 de quelle déclaration ?

7 M. Jovanovic (interprétation). – Madame la Présidente, il s’agit

8 de la déclaration D 17, page 4, nous parlons de la même liste de noms. Au-

9 dessus du nom sur lequel j’ai posé des questions tout à l’heure, il existe

10 un autre nom. Et dans ma traduction…

11 Témoin 50 (interprétation). – Que voulez-vous entendre ? Je ne

12 comprends pas.

13 M. Jovanovic (interprétation). – Je souhaite savoir s’il s’agit

14 d’un homme ou d’une femme.

15 Témoin 50 (interprétation). – D’une femme. Je ne sais pas

16 pourquoi vous avez conclu qu’il s’agit d’un homme.

17 M. Jovanovic (interprétation). – D’après le prénom.

18 Témoin 50 (interprétation). – Le prénom se termine en « a ».

19 M. Jovanovic (interprétation). – Si vous regardez ce qui figure

20 entre les parenthèses, le premier mot.

21 Témoin 50 (interprétation). – Est-ce que vous savez en ce qui

22 concerne cette déclaration, tout d’abord, je raconte dans notre langue et

23 c’est écrit en anglais. Ensuite, c’est retraduit.

24 M. Jovanovic (interprétation). – Je sais cela, mais est-ce que

25 vous pouvez clarifier cela ?

Page 1305

1 Témoin 50 (interprétation). – Je ne peux pas clarifier cela. Je

2 suppose qu’il s’agit d’une erreur commise par le traducteur.

3 M. Jovanovic (interprétation). – C’est pourquoi je vous ai

4 demandé le sexe de cette personne.

5 Témoin 50 (interprétation). – C’est une femme.

6 M. Jovanovic (interprétation). – Très bien. Ma collègue vient

7 d’attirer mon attention sur le fait que ce qui est écrit en anglais est

8 conforme à la version en BCS.

9 Mme la Présidente (interprétation). – Le témoin sait ce dont

10 elle parle. Elle a informé les Juges qu’il s’agit d’une personne de sexe

11 féminin. Peut-on poursuivre ?

12 M. Jovanovic (interprétation). – Oui, Madame la Présidente.

13 Je vais devoir vous poser une question concernant un événement

14 concret, concernant la manière dont on vous a fait sortir de la salle de

15 sport Partizan après que vous étiez cachée ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

17 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous pouvez nous

18 confirmer que c’est votre mère qui vous a trouvée dans les toilettes et

19 qui vous a amenée jusqu’à la personne qui vous cherchait ?

20 Témoin 50 (interprétation). – C’était vraiment spécifique. J’ai

21 remarqué cela dans la déclaration. J’ai raconté cela d’une manière un peu

22 différente par rapport à la manière dont les événements se sont produits

23 réellement. Je pense que j’ai peut-être fait une erreur au moment où je

24 parlais de cela. Je n’ai pas fait attention aux détails.

25 Ici, j’ai dit que je suis sortie toute seule de mon propre gré

Page 1306

1 parce que j’avais peur que quelque chose se passe en ce qui concerne

2 quelqu’un d’autre. Je n’ai pas fait très attention, c’est pour cela que je

3 l’ai dit comme cela.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Vous avez dit que vous avez lu

5 votre déclaration avant de l’avoir signée ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Je devrais dire peut-être que

7 je l’ai entendue. Je ne l’ai pas lue. Ce n’était pas encore imprimé. Je

8 l’ai entendue dans notre langue.

9 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous me dites qu’en

10 ce qui concerne toutes les incohérences qui existent dans vos

11 déclarations, elles sont simplement liées à une mauvaise traduction ? Ou

12 bien y a-t-il une autre explication ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Je n’ai pas dit qu’il s’agissait

14 d’une mauvaise traduction. Il est possible que les choses soient

15 expliquées et exprimées de manière différente par rapport à la manière

16 réelle dont elles se sont passées. Mais je ne sais pas comment les

17 expliquer.

18 M. Jovanovic (interprétation). – Je ne dis pas que vous le

19 sachiez, mais, nous, nous devrions le savoir.

20 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

21 M. Jovanovic (interprétation). – Finalement, les faits ne

22 correspondent pas complètement à la manière dont ceci a été écrit comme

23 cela ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Pas tout à fait. Comme je l’ai

25 déjà dit, j’ai pu commettre des erreurs. Et je me suis déjà excusée de

Page 1307

1 cette erreur que j’ai commise.

2 M. Jovanovic (interprétation). – Très bien. Nous allons admettre

3 qu’il s’agissait d’une erreur.

4 Témoin 50 (interprétation). – Mais il s’agissait vraiment d’une

5 erreur.

6 M. Jovanovic (interprétation). – Très bien. Est-ce que vous avez

7 des problèmes pour faire la distinction entre les couleurs différentes ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Pardon ?

9 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous avez des

10 problèmes afin de faire la distinction entre les couleurs ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Je pense que non. Je n’ai pas

12 remarqué.

13 M. Jovanovic (interprétation). – Aujourd’hui, lorsque vous avez

14 identifié Zoran, vous avez dit qu’il avait les cheveux noirs.

15 Témoin 50 (interprétation). – Les cheveux noirs ?

16 M. Jovanovic (interprétation). – Vous avez dit : « les cheveux

17 noirs ».

18 Témoin 50 (interprétation). – Peut-être ai-je dis « costume

19 noir ». Je n’ai pas parlé des cheveux ou bien, moi, je ne m’en souviens

20 pas.

21 M. Hunt (interprétation). – Elle a dit qu’il était assis à côté

22 d’un homme aux cheveux foncés, si je me souviens bien. Je pense qu’elle

23 parlait du garde. Nous pouvons vérifier cela dans le compte rendu. Ce

24 n’est pas le même officier que celui qui est assis ici maintenant.

25 M. Jovanovic (interprétation). – Je vous crois bien mais, dans

Page 1308

1 ce cas-là, moi, je n’avais pas la bonne traduction. Il va falloir que vous

2 m’expliquiez quelque chose.

3 Messieurs les Juges, Madame la Présidente, il va falloir que je

4 revienne au document que j’ai reçu du bureau du Procureur, concernant la

5 conversation qui a eu lieu avec le témoin les 26 et 27 mars 2000. Je

6 souhaite que ceci soit aussi versé au dossier en tant que pièce à

7 conviction.

8 Mme la Présidente (interprétation). – Le Procureur a-t-il des

9 objections ?

10 Mme Kuo (interprétation). – Non, Madame la Présidente.

11 Mlle Lauer. – La Chambre ne possède pas de copie de ce document.

12 M. Hunt (interprétation). – En attendant, peut-être le compte

13 rendu est ambigu. A la page 66, nous avons tous entendu la réponse : « En

14 regardant à partir de la porte, la première personne, à côté du garde avec

15 les cheveux noirs, est Zoran Vukovic ».

16 Je ne sais pas maintenant si elle parle du garde ou bien de

17 l’accusé. Au moment où j’ai entendu cela, j’avais compris cela comme si

18 elle souhaitait dire que le garde avait les cheveux noirs mais peut-être

19 que je ne suis pas sûr.

20 Mme la Présidente (interprétation). – C’est ainsi que ceci a été

21 interprété. Le garde n’est pas celui qui est assis parmi nous maintenant.

22 Il s’agissait effectivement d’un garde qui avait les cheveux noirs.

23 M. Jovanovic (interprétation). – C’est moi qui ai fait une

24 erreur. C’est moi qui ai fait une erreur de traduction ou il y a une autre

25 explication. C’est pourquoi j’ai mal compris. C’est pourquoi j’ai posé

Page 1309

1 cette question. Sinon je ne l’aurais pas posée si j’avais bien compris ses

2 propos.

3 Mme la Présidente (interprétation). – Oui. Poursuivons. Mais la

4 Greffière nous dira la cote de cette pièce.

5 Mlle Lauer. – Le mémorandum intérieur daté du 27 mars 2000 sera

6 coté D19 des pièces de la défense.

7 M. Jovanovic (interprétation). – Nous devons parler encore une

8 fois de cette conversation qui a eu lieu le 26 mars 2000. Excusez-moi de

9 passer sans arrêt d’un sujet à un autre dans mon contre-interrogatoire,

10 mais le problème c’est que nous avons ce document en anglais.

11 J’ai des problèmes de traduction, c’est-à-dire que j’ai des

12 problèmes de compréhension. Je m’excuse de parler de cela encore une fois

13 alors que j’aurais dû terminer de parler de cela. Est-ce que, avant

14 d’avoir parlé aux enquêteurs de ce Tribunal, vous avez lu vos déclarations

15 préalables ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

17 M. Jovanovic (interprétation). – On vous a montré les

18 déclarations et vous les avez toutes lues ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

20 M. Jovanovic (interprétation). – Après cela, vous avez ajouté

21 ces nouvelles données ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

23 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce qu’à cette occasion,

24 vous avez parlé avec les représentants du bureau du Procureur de vos

25 déclarations préalables ?

Page 1310

1 Témoin 50 (interprétation). – Oui, nous avons parlé de cela.

2 M. Jovanovic (interprétation). – Je ne vous ai pas compris ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Oui, j’en ai parlé avec eux.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Merci. Je souhaite revenir à la

5 partie qui m’intéresse sur laquelle je souhaitais vous poser une question

6 tout à l’heure.

7 Est-ce que, mis à part ces données qui figurent dans la pièce à

8 conviction D17 lorsque vous décrivez Zoran Vukovic, vous avez fourni

9 d’autres informations concernant cette personne ou bien les membres de sa

10 famille donnent plus de détails permettant de l’identifier ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je pense que je l’ai fait

12 encore une fois.

13 M. Jovanovic (interprétation). – Qu’avez-vous déclaré à cette

14 occasion ?

15 Témoin 50 (interprétation). – J’ai déclaré que son épouse avait

16 travaillé dans un kiosque où l’on vendait des journaux, que parfois je la

17 voyais, elle aussi, et que je la connaissais peut-être de vue. C’était à

18 peu près cela.

19 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous avez dit à

20 certains autres témoins à quoi ressemblait Zoran Vukovic et où travaillait

21 sa femme ? Est-ce que vous leur avez parlé d’autres détails le

22 concernant ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Les autres témoins ? Non, jamais.

24 M. Jovanovic (interprétation). – Jamais ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Pourquoi voulez-vous que je

Page 1311

1 fournisse ce genre de données à qui que ce soit ?

2 M. Jovanovic (interprétation). – Je ne fais que poser une

3 question. Je dois vous poser une autre question, à savoir que vous nous

4 donniez un peu plus de détails concernant la manière dont vous connaissiez

5 Zoran Vukovic avant la guerre parce qu’il y a une grande différence d’âge

6 entre vous. Vous alliez à l’école ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

8 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous aviez des amis

9 en commun ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Non.

11 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous sortiez au même

12 endroit ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Non.

14 M. Jovanovic (interprétation). – Expliquez-moi, alors.

15 Témoin 50 (interprétation). – Comme je l’ai déjà dit,

16 probablement je le voyais à des endroits où les gens se rassemblent, où

17 les gens passent. Il était facile de connaître les gens à Foca.

18 M. Jovanovic (interprétation). – Je dois vous lire, il s’agit de

19 la page 6 du document D17, l’avant-dernière paragraphe qui commence par

20 « Vukovic » : « Vukovic, je l’ai reconnu puisque je le connaissais avant la

21 guerre ».

22 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est ce qui est écrit.

23 M. Jovanovic (interprétation). – S’agit-il encore une fois d’un

24 problème de traduction ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Tout à l’heure, il y avait un

Page 1312

1 problème de traduction, peut-être est-ce le cas de nouveau ?

2 M. Jovanovic (interprétation). – Oui, je sais. Il y a sans arrêt

3 des problèmes de traduction avec vous. Est-ce que vous voulez dire que

4 vous n’avez pas déclaré ce qui est écrit ici ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Je dit que je ne me souviens pas

6 exactement. Mais j’ai dit aujourd’hui qu’il me semble que je le

7 connaissais d’avant.

8 M. Jovanovic (interprétation). – Dites-moi, répondez à ma

9 question, répondez par oui ou non. Est-ce que c’est vrai ce qui est écrit

10 ici, à savoir que vous le connaissiez ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Je ne peux pas l’affirmer avec

12 certitude.

13 M. Jovanovic (interprétation). – Oui ou non, s’il vous plaît ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je le voyais. Oui, je le

15 voyais.

16 M. Jovanovic (interprétation). – Je ne vous ai pas demandé si

17 vous le voyiez, mais je vous ai demandé si vous le connaissiez. Je pense

18 que nous nous comprenons bien, et nous savons très bien quelle est la

19 différence entre les termes que nous utilisons.

20 Témoin 50 (interprétation). – Comment ? Vous voulez savoir si

21 j’ai connu son nom, son prénom, si je connaissais sa physionomie ?

22 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que c’est vrai ce qui

23 figure dans votre déclaration, la première phrase ? Est-ce que vous pouvez

24 me répondre simplement, s’il vous plaît ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est exact.

Page 1313

1 M. Jovanovic (interprétation). – Par conséquent, ce que vous

2 avez dit aujourd’hui, lors de la déposition, n’est pas exact ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Quoi ?

4 M. Jovanovic (interprétation). – « Aujourd’hui, je dis et je

5 répète, je crois que j’ai eu l’occasion de le voir avant la guerre. Sa

6 physionomie me disait quelque chose, qui s’est gravée dans ma mémoire. »

7 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que, maintenant, vous

8 pouvez tourner la page suivante ? Page 7, s’il vous plaît, version BCS.

9 Sur cette page, vous donnez la description de l’incident qui a

10 eu lieu auprès du bâtiment du ministère de l’Intérieur, du SUP : c’est

11 beaucoup de détails que vous apportez, tout ce qui vous est arrivé.

12 Témoin 50 (interprétation). – A côté du bâtiment du SUP ?

13 M. Jovanovic (interprétation). – Non, excusez-moi, c’est dans

14 l’incident de la maison qui a été démolie ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

16 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que les soldats et les

17 autres personnes qui étaient avec vous étaient ivres ou non ? Est-ce

18 qu’elles étaient saoules ou non ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Je ne peux pas répondre à votre

20 question d’une manière aussi simple, parce qu’il y en avait qui étaient

21 saoulés, d’autres pas.

22 M. Jovanovic (interprétation). – Mais votre déclaration comporte

23 beaucoup de choses, et parfois c’est comme cela, l’autre fois ce n’est pas

24 comme cela.

25 Madame la Président, page 7 de la version BCS, cinquième

Page 1314

1 paragraphe qui commence avec « On m’a violée » et la dernière phrase : « Ils

2 n’ont pas été ivres, ils ne sentaient pas l’alcool. » Alors que,

3 aujourd’hui, lors de la déposition, le témoin dit que tout le monde était

4 saoul, enfin, qu’ils étaient alcoolisés.

5 Témoin 50 (interprétation). – Aujourd’hui, j’ai dit plein de

6 choses et je ne me souviens pas ce que j’ai dit pour cela.

7 M. Jovanovic (interprétation). – Moi, je vous le dit, nous

8 pouvons vérifier dans le compte rendu. Moi, j’ai suivi de très près la

9 transcription. Est-ce que vous voulez me donner la réponse, s’il vous

10 plaît ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Il est possible que j’ai commis

12 une erreur en disant « tous ont été ivres ». Mais il y en avait qui étaient

13 saoulés, d’autres qui arrivaient et qui étaient saoulés sous l’action

14 d’alcool.

15 M. Jovanovic (interprétation). – Là, on a les trois versions. Il

16 y en a une où personne n’était saoulée, la deuxième version que tout le

17 monde a été saoulé, et puis, là maintenant vous dites qu’il y en avait qui

18 étaient saoulés, d’autres pas.

19 Témoin 50 (interprétation). – Quand ai-je dit qu’il n’y en avait

20 pas qui étaient saoulés ?

21 M. Jovanovic (interprétation). – De toute façon, ce qui

22 m’intéresse est de savoir s’il y en avait qui étaient ivres ou non.

23 Témoin 50 (interprétation). – Oui mais, aujourd’hui, j’ai bien

24 dit que certains étaient ivres et d’autres pas du tout.

25 M. Jovanovic (interprétation). – Vous dites que personne n’a été

Page 1315

1 ivre, c’est ce qui est marqué, c’est ce qui figure dans votre déclaration

2 écrite. Maintenant, j’aimerais savoir où nous en sommes.

3 Mme la Présidente (interprétation). – Excusez-moi, j’aimerais

4 tout simplement éclaircir un point. Quel est l’incident dont on parle, et

5 quelle était la maison dont on parle ?

6 M. Jovanovic (interprétation). – Il s’agit de l’incident qui a

7 eu lieu dans une maison, c’était la maison dont le propriétaire était Reuf

8 Tafra. C’est un Musulman, un médecin. Le témoin a donné quelques

9 explications et a également cité les trois hommes différents.

10 Personnellement, je ne sais pas si le témoin a parlé du nom du

11 propriétaire de la maison mais, d’après tout ce qu’elle avait dit lors de

12 sa déposition, il n’y a qu’un seul incident dont il peut être question.

13 M. Hunt (interprétation). – En ce qui concerne la transcription,

14 page 68, donc le compte rendu d’aujourd’hui, dans la déposition du témoin,

15 il est marqué, je cite : « Il y avait des hommes qui étaient sales,

16 d’autres qui étaient saouls, il y avait de tout. ». Par conséquent, le

17 témoin n’a pas dit que tout le monde était ivre.

18 M. Jovanovic (interprétation). – De toute façon, dans sa

19 déclaration elle n’a pas parlé de cela. Elle a dit que personne n’était

20 pas saoule.

21 M. Hunt (interprétation). – C’est peut-être votre problème,

22 j’essaie de corriger tout ce que vous venez de dire à l’instant même.

23 M. Jovanovic (interprétation). – Oui, Monsieur le Juge, vous

24 avez raison. Le problème se pose également pour suivre les conversations

25 en langue étrangère. Cela peut être difficile.

Page 1316

1 Mme la Présidente (interprétation). – Oui, mais vous avez votre

2 co-conseil qui parle très bien l’anglais. Par conséquent, elle peut

3 contre-interroger ; elle peut vous aider.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Madame la Présidente, mon

5 conseil m’aide comme il peut m’aider.

6 Mme la Présidente (interprétation). – Mais nous avons un certain

7 nombre de règles auxquelles nous nous conformons. C’est pourquoi nous

8 demandons que l’un des conseils parle l’une des deux langues du Tribunal.

9 C’est exactement à cause de cela. C’est pourquoi on demande que si un

10 conseil ne parle pas bien une des langues du Tribunal, que le co-conseil

11 parle cette langue. C’est justement pour cela.

12 M. Jovanovic (interprétation). – Un petit moment, s’il vous

13 plaît.

14 Il n’est pas impossible que je n’ai pas tout vu : compte

15 rendu 68, huitième ligne. Si vous voulez bien voir cette page et cette

16 ligne ?

17 Mme la Présidente (interprétation). – Oui, je vous en prie. Vous

18 pouvez poursuivre.

19 M. Jovanovic (interprétation). – C’est la raison pour laquelle

20 j’ai posé la question concernant les personnes qui étaient saoûles ou non.

21 Parce que là, on parle des personnes qui étaient ivres.

22 On va poursuivre. A la fin de cette même page, vous commencez la

23 description d’un incident, c’est-à-dire du moment où l’on vous a fait

24 sortir de la salle Partizan. Est-ce que vous pouvez nous décrire le

25 village de Brod ? Quelles sont les maisons ? S’agit-il de maisons

Page 1317

1 particulières, éventuellement de bâtiments avec des appartements ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Il n’y a pas de bâtiments de type

3 HLM ; ce sont plutôt des petites maisons. Il y a des maisons

4 particulières. Il y a une usine Maglic.

5 M. Jovanovic (interprétation). – Vous, vous étiez dans quel type

6 de bâtiment, d’immeuble ?

7 Témoin 50 (interprétation). – C’était un immeuble ; c’était un

8 immeuble pas très grand.

9 M. Jovanovic (interprétation). – Pouvez-vous me décrire cet

10 immeuble ? Y avait-il plusieurs ou un seul appartement ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Non. Il y avait plusieurs

12 appartements dans l’immeuble où j’étais.

13 M. Jovanovic (interprétation). – Entendu. Est-ce que maintenant

14 vous pouvez voir ce dernier paragraphe de la page 7, version BCS ? La

15 phrase commence par : « J’y suis restée trois jours ». Pouvez-vous juste

16 nous donner lecture de cette phrase ?

17 Témoin 50 (interprétation). – « Je suis restée à cet endroit-là

18 pendant trois jours et, pendant ce temps-là, des centaines de filles ont

19 été emmenées et ont été violées ».

20 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous pouvez préciser

21 ce que veut dire « centaines ».

22 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas comment les

23 enquêteurs du bureau du Procureur m’ont comprise ; je pensais qu’il y

24 avait plusieurs personnes.

25 M. Jovanovic (interprétation). – Il y a donc encore un problème

Page 1318

1 de traduction.

2 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas comment ils m’ont

3 comprise ; j’ai dit qu’il y en avait beaucoup. C’est tout.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Si je vous ai bien comprise,

5 vous avez dit beaucoup. Dans votre déclaration, c’est une centaine.

6 Témoin 50 (interprétation). – C’est moi qui avais compris. Quand

7 je parlais, je parlais de beaucoup.

8 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que c’est vous qui avez

9 utilisé ce chiffre et parlé d’une centaine ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas.

11 M. Jovanovic (interprétation). – Entendu. Est-ce que vous pouvez

12 me dire également ce que vous sous-entendez par l’adverbe beaucoup ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Qu’est-ce que veut dire

14 « beaucoup » ?

15 Mme la Présidente (interprétation). – « Beaucoup » veux dire

16 beaucoup. Ainsi, pouvez-vous poursuivre votre interrogation ?

17 M. Jovanovic (interprétation). – Madame la Présidente, si vous

18 permettez, nous avons commencé avec quelques centaines, ou plutôt centaine

19 –pour être précis. Ce qui m’intéresse, c’est d’apprendre par le témoin

20 comment ceci s’est passé avec une centaine de personnes.

21 Mme la Présidente (interprétation). – Elle a déjà donné des

22 explications ; elle a dit « beaucoup ». « Beaucoup », c’est tout.

23 M. Jovanovic (interprétation). – Oui, Madame la Présidente, j’ai

24 quand même demandé la réponse. J’aimerais savoir ce que le témoin

25 considère sous le terme « beaucoup ». Ensuite, je vais lui poser d’autres

Page 1319

1 questions.

2 Mme la Présidente (interprétation). – Oui. Si le témoin peut

3 l’expliquer, oui d’accord. Poursuivez !

4 Témoin 50 (interprétation). – J’ai tout simplement pensé qu’il

5 n’y avait pas une ou deux filles, qu’il y en avait assez, beaucoup. Comme

6 je l’ai déjà précisé, j’avais très peur. J’étais dans un coin, j’étais

7 couchée. Je me cachais. Beaucoup sont passées à côté de moi ; il n’y en

8 avait pas une ou deux ou trois. C’est pour cela que j’ai dit qu’elles

9 étaient nombreuses.

10 M. Jovanovic (interprétation). – Quand vous parlez de ces

11 personnes, vous parlez des personnes qui sont passées à côté de vous, à

12 côté de l’endroit où vous étiez, dans la pièce où vous étiez ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

14 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous êtes sortie de

15 cet appartement ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Pendant les trois jours ? Pendant

17 mon séjour dans cet immeuble ?

18 M. Jovanovic (interprétation). – Oui.

19 Témoin 50 (interprétation). – Je ne pense pas.

20 M. Jovanovic (interprétation). – Mais comment pouvez-vous savoir

21 que ces filles ont été emmenées dans d’autres appartements ?

22 Témoin 50 (interprétation). – De toute façon, elles n’étaient

23 plus sur place ; on les prenait, on les faisait sortir. Je le sais de ma

24 propre expérience ; moi aussi, j’y suis passée.

25 M. Jovanovic (interprétation). – Je vous pose la question

Page 1320

1 suivante : comment savez-vous que d’autres femmes ont été emmenées dans

2 d’autres appartements ? Je ne vous demande pas quoi que ce soit au sujet

3 des filles que vous avez vues dans l’appartement où vous étiez.

4 Témoin 50 (interprétation). – Vous parlez en général, de toutes

5 les femmes de la salle de Partizan. Je ne vous comprends pas tout à fait.

6 Je ne comprends pas la question que vous me posez.

7 M. Jovanovic (interprétation). – Ma question concerne donc

8 l’incident dans cet immeuble et les personnes qui sont passées par là ? Je

9 ne parle donc pas des femmes qui étaient à Partizan. J’aimerais savoir ce

10 que vous avez vu, vous, personnellement ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Ce que j’ai vu ? Mais j’ai vu

12 beaucoup de filles. On les faisait rentrer ; ensuite, on les faisait

13 sortir.

14 M. Jovanovic (interprétation). – Tout ceci s’est passé dans

15 l’appartement où vous étiez ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Je parle de l’appartement où

17 j’étais.

18 M. Jovanovic (interprétation). – Comment vous savez que, dans

19 d’autres appartements également, il y avait d’autres filles qui ont été

20 emmenées et gardées là-bas ? C’est ce que je vous demande parce que vous

21 l’avez dit.

22 Témoin 50 (interprétation). – Non, je ne sais pas. Je ne sais

23 pas comment vous l’avez appris. Je ne comprends même pas la question. Si

24 vous voulez bien me poser une question directe et me dire ce que vous

25 attendez de moi.

Page 1321

1 M. Jovanovic (interprétation). – Je vais vous donner lecture.

2 Témoin 50 (interprétation). – Oui, allez y.

3 M. Jovanovic (interprétation). – « On m’a emmenée dans un

4 appartement. D’autres ont été emmenées dans d’autres appartements. Je suis

5 restée dans mon appartement pendant trois jours. Il y avait des centaines

6 de filles qui ont été emmenées ensuite ; après avoir été violées, on les a

7 fait sortir ». Je vous demande ce que vous avez vu ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Vous me demandez comment je sais

9 qu’elles étaient parties par la suite ? Mais il s’agit des femmes qui sont

10 de Partizan. On ne s’est pas compris.

11 M. Jovanovic (interprétation). – On ne s’est pas compris ? Qui

12 n’a pas compris qui ? On ne s’est pas compris entre nous deux, moi et

13 vous, ou vous-même avec les enquêteurs ?

14 Témoin 50 (interprétation). – C’est vous et moi qui nous ne nous

15 sommes pas compris. Quand je parle ici, je parle des femmes de Partizan.

16 Si vous regardez de plus près, vous allez voir qu’il y avait des… Je parle

17 des soldats serbes que je ne connaissais pas. Ils sont arrivés pour

18 prendre un certain nombre de femmes et de filles. Ils ont simplement

19 indiqué du doigt des femmes et des filles qu’il fallait faire sortir.

20 M. Jovanovic (interprétation). – Avec l’aide de l’huissier, je

21 voudrais simplement vous demander d’identifier les personnes qui ont été

22 emmenées avec vous de Partizan, à cette occasion-là ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas. Je n’en ai

24 pas parlé dans ma déclaration. Je me souviens pas des noms de toutes les

25 femmes. Je sais qu’il y en avait plusieurs, mais je ne me souviens pas.

Page 1322

1 M. Jovanovic (interprétation). – Pas une seule ? Vous ne vous

2 souvenez pas ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Non, pas une seule.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Vous vous souvenez de tout,

5 mais vous vous souvenez pas des filles qui étaient avec vous ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Excusez-moi ?

7 M. Jovanovic (interprétation). – Vous vous souvenez de tout ce

8 qui est lié à cet événement, sauf des personnes qui étaient avec vous.

9 Témoin 50 (interprétation). – Ce que je sais, je l’ai dit. Il y

10 avait beaucoup d’événements et, moi, je ne pourrais pas dire ici quelque

11 chose d’erroné. C’est pourquoi je préfère ne pas dire ce que je ne sais

12 pas. Je ne peux pas vraiment dire qui était telle ou telle femme.

13 Mlle Lauer. – Il faut absolument que Me Jovanovic éteigne son

14 micro, à chaque fois qu’il a fini de poser une question au témoin. Ceci

15 pour éviter que la voix du témoin soit diffusée à l’extérieur.

16 M. Jovanovic (interprétation). – Merci.

17 Nous revenons maintenant à un autre événement, l’événement que

18 vous avez décrit à la page 4. C’est un événement qui figure sur la page 4,

19 il s’agit de l’incident du lycée.

20 Vous parlez du temps pendant lequel cet incident a duré ? A quoi

21 pensez-vous ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Je ne vous ai pas compris ; vous

23 pensez au temps qui s’est écoulé, pendant lequel l’événement durait ?

24 M. Jovanovic (interprétation). – Je pense à la durée de

25 l’incident. Combien de temps cela a-t-il duré depuis le début jusqu’à la

Page 1323

1 fin ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Je ne vous ai toujours pas

3 compris. De quel incident parlez-vous, s’il vous plaît ?

4 M. Jovanovic (interprétation). – Il paraît que nous ne nous

5 comprenons pas. Cela ne fait rien, nous allons passer à une autre

6 question. On va peut-être se comprendre.

7 Après cet incident, vous avez regagné la pièce où se trouvaient

8 les membres de votre famille, n’est-ce pas ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

10 M. Jovanovic (interprétation). – Vous avez dit à votre mère ce

11 qui vous est arrivé, n’est-ce pas ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Vous demandez si j’ai dit à ma

13 mère ce qui m’est arrivé ?

14 M. Jovanovic (interprétation). – Oui, c’est ce que je vous

15 demande.

16 Témoin 50 (interprétation). – J’ai toujours dit que je n’ai

17 jamais décrit ce qui m’est arrivé à qui que ce soit. Je lui ai dit, peut-

18 être, d’une autre façon, pas de manière détaillée. Je n’ai pas dit :

19 « C’est cela ou cela ». J’ai tout simplement sorti une phrase : « Le pire

20 m’est arrivé ». Je n’ai jamais donné une description détaillée.

21 M. Jovanovic (interprétation). – Bien évidemment, je ne pose pas

22 la question de savoir si vous avez décrit en détail ce qui vous est

23 arrivé, mais simplement, je voulais savoir si vous aviez dit à votre mère

24 ce qui vous est arrivé pour l’informer tout court. Est-ce que vous l’avez

25 informée ou pas de ce qui vous est arrivé ?

Page 1324

1 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas exactement

2 de ce que j’ai dit à l’instant même.

3 M. Jovanovic (interprétation). – Je ne vous demande pas de me

4 donner des précisions, mais de parler de façon tout à fait exacte.

5 Simplement, l’avez-vous dit ou non, indépendamment des mots que vous avez

6 utilisés ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Malheureusement, je ne peux pas

8 m’en souvenir en ce moment même.

9 M. Jovanovic (interprétation). – Je vais vous rafraîchir la

10 mémoire en vous parlant de votre déclaration page 5, quatrième paragraphe,

11 qui commence par « Je ne me souviens pas. Il est donc sorti et moi, j’ai

12 regagné la pièce où se trouvait ma famille. J’ai dit à ma mère ce qui

13 m’est arrivé ». Est-ce que vous l’affirmez ? L’avez-vous dit ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Vous voulez que j’affirme que je

15 l’ai dit ?

16 M. Jovanovic (interprétation). – Oui.

17 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas exactement.

18 M. Jovanovic (interprétation). – Vous ne vous souvenez pas

19 l’avoir dit aux enquêteurs ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Mais je ne me souviens pas

21 exactement : cinq ans se sont écoulés. Je ne me souviens pas de chaque

22 phrase.

23 M. Jovanovic (interprétation). – Entendu.

24 La pièce à conviction D19 a été versée au dossier aujourd’hui

25 même. C’est donc le mémo et, dans ce mémo, il est précisé que le témoin a

Page 1325

1 lu sa déclaration et qu’elle confirme toutes les déclarations qu’elle

2 avait lues, qu’elle avait données. Par conséquent, la question que je vous

3 pose est la suivante : si vous avez déclaré cela, le 26 mars de l’an 2000

4 et, que maintenant, vous me dites que vous ne savez pas, alors j’aimerais

5 savoir ce qui est vrai ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Je ne vous ai pas dit que je

7 n’étais pas au courant de ce qui était vrai. J’ai dit que je ne me

8 rappelle pas de chaque phrase de mes déclarations respectives. Je ne peux

9 pas m’en souvenir.

10 M. Jovanovic (interprétation). – Avez-vous informé votre mère,

11 oui ou non ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Mais je ne me souviens pas.

13 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que cette déclaration

14 que vous avez donnée est une déclaration qui correspond à la vérité ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Elle est exacte.

16 M. Jovanovic (interprétation). – Madame la Présidente, je pense

17 à la phrase : « J’ai dit à ma mère ce qui s’est passé ».

18 Nous sommes en train d’étudier la déclaration D17.

19 M. Hunt (interprétation). – Il serait extrêmement utile que vous

20 disiez les références de chaque document, sinon nous ne pouvons pas

21 suivre.

22 M. Jovanovic (interprétation). – Oui, excusez-moi, c’est de ma

23 faute.

24 Témoin 50 (interprétation). – Je ne vous ai pas suivi.

25 M. Jovanovic (interprétation). – Pouvez-vous me répondre ? Ce

Page 1326

1 que vous avez dit dans votre déclaration, ce qui figure dans votre

2 déclaration est-il vrai ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Je vous ai déjà dit que je ne peux

4 pas me souvenir ! Même au moment où j’ai lu cette déclaration, je ne

5 pouvais pas me souvenir de chaque phrase, de chaque terme, car il y a

6 10 pages et il n’est pas impossible que j’ai omis de voir quelque chose.

7 M. Jovanovic (interprétation). – Merci. Est-ce que vous savez

8 que votre mère, qui a déposé ici, a déclaré qu’elle n’avait rien entendu

9 par vous ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas.

11 M. Jovanovic (interprétation). – C’est moi qui vous le dis.

12 Témoin 50 (interprétation). – Je vous crois.

13 M. Jovanovic (interprétation). – C’est pourquoi je vous pose la

14 question. Vous avez dit une chose ; votre mère qui a déposé avant vous a

15 dit autre chose. Ce qui m’intéresse est de savoir où est la vérité, ce qui

16 est vrai.

17 Témoin 50 (interprétation). – En partie, les deux choses sont

18 exactes.

19 M. Jovanovic (interprétation). – Excusez-moi, est-ce que la

20 déclaration est partiellement vraie ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Non. Mais, monsieur, toute ma

22 déclaration dans son intégrité est exacte. Elle dit la vérité.

23 M. Jovanovic (interprétation). – Merci.

24 Mme la Présidente (interprétation). – Maître Jovanovic, nous

25 nous approchons de la fin. Est-ce que vous avez beaucoup de questions

Page 1327

1 encore à poser ?

2 M. Jovanovic (interprétation). – J’ai encore d’autres questions

3 à poser. Je n’ai pas regardé l’heure, excusez-moi. Merci de me l’avoir

4 dit.

5 Mme la Présidente (interprétation). – Nous allons poursuivre le

6 contre-interrogatoire demain matin, 9 heures 30.

7 Maître Jovanovic, je voudrais simplement vous avertir, avertir

8 tout le monde que nous allons avoir un programme différent pour le mois

9 d’avril : les 17 et 18 avril, le Tribunal a une plénière. C’est pourquoi

10 nous allons siéger simplement le 19 et le 20, alors que le 21, non,

11 Vendredi saint.

12 L’audience est levée à 16 heures.

13

TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL AFFAIRE N° IT-96-23-T

2 POUR L’EX-YOUGOSLAVIE

3

4 Jeudi 30 mars 2000

5

6 L’audience est ouverte à 09 heures 28.

7 Mme la Présidente (interprétation). – Madame la Greffière peut-

8 elle rappeler l’affaire ?

9 Mlle Lauer. – Affaire IT-96-23-T et IT-96-23/1-T, le Procureur

10 contre Dragoljub Kunarac, Radomir Kovac et Zoran Vukovic.

11 Mme la Présidente (interprétation). – Nous allons poursuivre le

12 contre-interrogatoire. Maître Jovanovic, je vous en prie.

13 M. Jovanovic (interprétation). – Bonjour, Madame le Témoin.

14 Témoin 50 (interprétation). – Bonjour.

15 M. Jovanovic (interprétation). – Vous avez donné plusieurs

16 déclarations jusqu’à maintenant. Auriez-vous l’amabilité de nous dire sur

17 l’initiative de qui vous avez donné ces déclarations ?

18 Témoin 50 (interprétation). – C’est le Tribunal qui m’avait

19 demandé de faire des déclarations.

20 M. Jovanovic (interprétation). – Maintenant, je vais vous

21 demander de jeter un coup d’oeil sur la pièce à conviction D18. C’est la

22 pièce à conviction de la défense. Juste une petite question à ce sujet-là.

23 Si je vous ai bien compris, c’est sur la demande du Tribunal que vous avez

24 donné cette déclaration complémentaire ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

Page 1330

1 M. Jovanovic (interprétation). – J’aimerais tout simplement vous

2 poser une question, et si vous pouvez m’éclaircir quelque chose.

3 Madame la Présidente, je parle de la pièce à conviction D18,

4 première phrase, je cite : « Je donne la déclaration complémentaire pour

5 apporter quelques précisions de la déclaration que j’ai déjà donnée

6 précédemment ».

7 Par conséquent, nous pensons à la pièce à conviction D17, votre

8 déclaration qui a été donnée en date du 30 et 31 août. C’est sur cette

9 déclaration que vous avez donnée une autre complémentaire ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

11 M. Jovanovic (interprétation). – Dans votre déclaration que vous

12 avez donnée le 30 et 31 août, vous ne parlez pas du tout de cet incident

13 alors qu’ici vous dites que vous apportez un certain nombre

14 d’éclaircissements.

15 Je suppose que, s’il y a un certain nombre de choses à

16 éclaircir, il y a des choses qui ont été dites dans la déclaration

17 précédente, et c’est pourquoi vous apportez des précisions. Mais, donc,

18 cette pièce à conviction D18 qui a été donnée le 5 septembre est une

19 déclaration qui fait figurer un incident nouveau.

20 Est-ce que vous pouvez nous apporter des éclaircissements

21 maintenant ? Est-ce qu’on vous a demandé de donner la réponse au sujet de

22 cet incident très précis ou bien il y a une autre raison ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je l’ai déjà dit hier lors de

24 ma déposition. J’ai dit que je n’en ai pas parlé. Ce n’est que plus tard

25 que j’en ai parlé en partie. Et c’est donc la dernière fois dans cette

Page 1331

1 dernière déclaration que j’ai complétée tout ce que j’avais à dire.

2 M. Jovanovic (interprétation). – Vous nous avez donc présenté

3 une partie après l’autre partie de ce qui s’était passé ?

4 Témoin 50 (interprétation). – J’ai dit ce dont je me souvenais.

5 Je ne me suis pas souvenue de tout sur-le-champ.

6 M. Jovanovic (interprétation). – Mais s’il est exact et tout ce

7 qui était la vérité et ce dont vous vous êtes souvenue et dont vous avez

8 parlé, est-ce que vous vous souvenez de tout ce qui s’est passé lors de

9 cet événement ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je me souviens. Je me

11 souviens même aujourd’hui.

12 M. Jovanovic (interprétation). – Mais je ne vous pose pas la

13 question pour savoir si c’est aujourd’hui que vous avez encore le

14 souvenir. Je vous prie de ne pas regarder en direction de l’accusation !

15 Témoin 50 (interprétation). – Est-ce que je dois regarder dans

16 votre direction ?

17 M. Jovanovic (interprétation). – Bien évidemment, ce n’est pas

18 indispensable.

19 Témoin 50 (interprétation). – Mais je me demande pourquoi ne pas

20 avoir le droit de regarder du côté de l’accusation.

21 Mme la Présidente (interprétation). – Je vous en prie, est-ce

22 que vous voulez bien poser des questions, c’est nous qui observons le

23 témoin. Si elle se comporte de façon alors qu’il ne faut pas agir, c’est

24 nous qui allons la rappeler à l’ordre.

25 M. Jovanovic (interprétation). – Mais pourquoi avez-vous donné

Page 1332

1 des déclarations partielles ? Chaque fois, quand vous avez donné des

2 nouvelles déclarations, vous avez parlé de nouveaux faits et de nouvelles

3 circonstances.

4 Mme la Présidente (interprétation). – Mais le témoin a déjà

5 donné des explications. Elle a déjà dit qu’elle a donné un certain nombre

6 d’éclaircissements au sujet de cet incident et ceci en fonction des

7 détails dont elle s’est souvenue. Elle nous a déjà donné la réponse à

8 cette question. Je vous en prie, procédez avec d’autres questions.

9 M. Jovanovic (interprétation). – Mais, Madame la Présidente,

10 j’ai obtenu plusieurs réponses. Elle m’a d’abord donné des réponses en

11 fonction de ses souvenirs. Ensuite, elle a décidé de présenter les choses

12 sous cet angle tout à fait exact, quand elle est venue devant le Tribunal.

13 Ensuite, elle a dit également qu’elle avait, dès le début, donné des

14 explications vraies et exactes à 100 %.

15 C’est la raison pour laquelle je souhaite tout simplement que le

16 témoin prenne la décision, qu’il me donne la réponse exacte et qu’il me

17 dise ce qu’il avait fait effectivement en donnant des déclarations, et où

18 elle en était.

19 Mme la Présidente (interprétation). – A ce moment-là, vous

20 pouvez lui demander cela tout à fait directement parce que je comprends

21 parfaitement et je sais qu’elle a compris ce que vous avez dit. Vous

22 n’avez donc qu’à lui poser la question, vous parlez la même langue.

23 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que je me dois de vous

24 répéter ce que j’ai déjà posé comme question ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Répétez la question, s’il vous

Page 1333

1 plaît.

2 M. Jovanovic (interprétation). – Jusqu’à maintenant, vous avez

3 dit plusieurs choses différentes.

4 D’abord vous avez pratiquement chaque fois dit la vérité à

5 100 %. Deuxièmement, vous avez également dit que vous avez donné des

6 explications en fonction de vos souvenirs. Et troisièmement, vous avez dit

7 que ce n’est que maintenant, lors de la déposition devant le Tribunal, que

8 vous avez décidé de dire la vérité, toute la vérité.

9 Témoin 50 (interprétation). – Non, je n’ai pas dit que j’ai pris

10 la décision de parler des choses vraies devant le Tribunal, j’ai dit que

11 c’est la première fois que j’ai décidé de parler de cet incident. Je l’ai

12 dit au cours de ma déposition hier que j’en avais honte et que je n’ai pas

13 pu parler de cet incident.

14 Mais j’ai pris tout simplement la décision une fois : quand j’ai

15 pris la décision de venir dans ce prétoire, de déposer et de parler devant

16 la Chambre, il fallait vraiment que je donne la description de cet

17 incident.

18 Je ne sais pas, Maître, si vous comprenez la langue, notre

19 langue, que nous parlons et pourquoi il faut que je le répète.

20 M. Jovanovic (interprétation). – Je comprends parfaitement la

21 langue que nous parlons et c’est pourquoi je vous pose la question. Je

22 poursuis donc.

23 Quand avez-vous décidé, ou éventuellement est-ce que vous pouvez

24 nous dire à quel moment vous vous êtes souvenue de cet incident auquel

25 vous avez participé où vous avez été obligée de prendre le nom d’une

Page 1334

1 Serbe ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Mais je ne comprends pas la

3 question. Je ne comprends absolument pas la question.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Au cours de votre déposition

5 hier, vous nous avez relaté un événement. Vous avez dit que vous avez

6 passé une nuit dans une maison où on vous a présentée comme si vous étiez

7 serbe.

8 La question que je vous pose est de savoir à quel moment vous

9 avez pris la décision de le dire, ici, devant le Tribunal ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Mais je n’ai pas pris la décision

11 de le dire devant le Tribunal. Au moment où j’ai donné ces déclarations,

12 j’ai complètement oublié cet événement et en réfléchissant, bien

13 évidemment, sur tout ce qui s’est passé et sur ce que j’ai dit lors de mes

14 déclarations, j’ai essayé véritablement de me souvenir de tout ce qui

15 m’était arrivé.

16 Et je me suis souvenue de nombreux détails et j’ai relaté tous

17 ces détails. Entre autres, c’était cela également. Mais, pour moi, c’était

18 très dur. Je me suis peut-être souvenue de cet événement avant cette

19 déclaration complémentaire. Je ne l’ai pas dit. On m’a présentée comme une

20 Serbe, on m’a demandé de donner un autre nom et prénom.

21 Pour moi, c’était difficile de relater tout à cela. J’ai pris la

22 décision, je vous le dis maintenant, de dire devant cette Chambre tout ce

23 qui m’est arrivé, de dire tous les détails.

24 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous voudriez nous

25 dire éventuellement quelque chose d’autre maintenant dont vous vous

Page 1335

1 souvenez et que vous n’auriez pas dit ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas.

3 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous vous êtes

4 souvenue de cet événement avant le 26 mars de l’an 2000 ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je me suis souvenue.

6 M. Jovanovic (interprétation). – Mais vous n’en avez pas parlé

7 devant les enquêteurs le 26 mars de l’an 2000 ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Oui, j’en ai parlé.

9 M. Jovanovic (interprétation). – Madame la Présidente, juste une

10 minute pour me consulter avec mon conseil ?

11 Mme la Présidente (interprétation). – Je vous en prie.

12 M. Jovanovic (interprétation). – La pièce à conviction D19,

13 l’information en date du 26 mars de l’an 2000. Le témoin a dit qu’elle en

14 parlait avec les enquêteurs, mais dans ce mémo, on n’en parle pas du tout.

15 Pouvez-vous apporter des précisions ?

16 Mme la Présidente (interprétation). – Mais Maître Jovanovic, ce

17 n’est pas une déclaration. Vous avez entendu ce qu’a déjà dit l’accusation

18 hier à ce sujet. Il s’agit d’un mémo ; il y a quelques notes. L’accusation

19 a pris la décision de ce qu’ils vont mettre dans ce document. Ce n’est pas

20 le témoin qui en a pris la décision.

21 M. Jovanovic (interprétation). – Merci. Entendu, Madame la

22 Présidente. Outre l’événement qui vous est arrivé, l’incident à

23 Buk Bijela, y avait-il d’autres femmes qui ont subi des sévices ? Avez-

24 vous vu quelque chose ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Je n’ai pas vu ; je n’ai rien vu.

Page 1336

1 M. Jovanovic (interprétation). – Je vous pose la question de

2 savoir si vous êtes au courant si quelque chose s’est passé ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je le sais.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous pouvez s’il

5 vous plaît regarder la liste et me dire le numéro qui correspond au nom ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Par exemple, le témoin 75.

7 M. Jovanovic (interprétation). – Qui y avait-il d’autre ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas exactement, par

9 conséquent, je ne peux pas dire quoi que ce soit. J’ai entendu dire ces

10 choses de la part d’autres personnes. Ce sont les ouï-dire.

11 M. Jovanovic (interprétation). – Entendu. Je voudrais vous

12 demander de bien vouloir revenir à la pièce à conviction D18. Il s’agit

13 donc de la déclaration que vous avez donnée le 30 et 31 août 1995. J’aurai

14 quelques questions à vous poser à ce sujet-là.

15 Est-ce que… D’abord, vous pouvez voir la page 2 de la

16 version BCS, cinquième paragraphe, la phrase commence : « Outre cela… ».

17 Est-ce que vous pouvez me lire cette phrase, s’il vous plaît ?

18 Témoin 50 (interprétation). – « Par ailleurs, à Mjesaja, il était

19 relativement calme jusqu’en juillet. Au début, il n’y avait pas de

20 résistance. Par conséquent, c’était donc calme ».

21 M. Jovanovic (interprétation). – Qu’est-ce que vous voulez dire

22 par « il n’y avait pas de résistance » ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Au mois de mai, tous ceux qui

24 déposaient des fusils de chasse, des armes, des carabines ont restitué ces

25 armes et se sont montrés loyaux aux autorités serbes.

Page 1337

1 M. Jovanovic (interprétation). – Plus tard, pouvez-vous dire ce

2 qui s’est passé ? Y avait-il de la résistance ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas de la résistance.

4 Je ne pense même pas qu’il y ait eu.

5 M. Jovanovic (interprétation). – C’est pourtant ce que vous avez

6 dit. C’est sur cela que j’appelle votre attention.

7 (On rappelle à l’ordre Me Jovanovic qui ne ménage pas de pause

8 entre les questions et réponses.)

9 Vous, vous êtes au clair ; je vous pose la question, parce que

10 je ne vous comprends pas.

11 Témoin 50 (interprétation). – J’ai essayé de vous donner des

12 explications ; j’ai dit que l’on a restitué des armes, que l’on n’a pas

13 résisté. On nous a dit que tout serait en ordre. Par conséquent je pensais

14 que c’était un point qui n’était pas important. Jusqu’en juillet, c’était

15 relativement paisible.

16 Mais, monsieur, il nous est arrivé, même avant le mois de

17 juillet, que l’on ait tiré en direction de notre maison tout simplement

18 pour nous faire peur. Quand je dis « relativement », c’est à cela que je

19 pensais.

20 M. Jovanovic (interprétation). – Maintenant, vous introduisez un

21 nouveau détail. Vous dites qu’on a tiré en direction de votre maison. Ni

22 votre père ni votre mère n’en ont parlé.

23 Témoin 50 (interprétation). – Moi, je me souviens. Une fois,

24 j’étais devant la maison…

25 Mme la Présidente (interprétation). – Maître Jovanovic, il

Page 1338

1 s’agit de trois témoins ; ce sont trois témoins différents. Ce sont des

2 personnes différentes. Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que tout ce

3 que ce témoin a vu, les parents puissent en parler. Ils ont pu ne pas le

4 voir.

5 M. Jovanovic (interprétation). – Je ne m’attends pas à ce que

6 tout le monde donne les mêmes déclarations. De toute façon, le témoin a

7 passé tout ce temps avec sa mère. Cela m’intéresse de savoir d’où viennent

8 ces différences, ces discordances. Il ne s’agit quand même pas de détails.

9 Si on portait un vêtement ou un autre, ce ne sont pas de petites

10 différences.

11 Mme la Présidente (interprétation). – Maître Jovanovic, je n’ai

12 pas dit tout. Je vous dis que tout ce que ce témoin a vu, ses parents

13 n’ont pas dû obligatoirement le voir. Pas tout.

14 M. Jovanovic (interprétation). – D’accord, je me conforme à ce

15 que vous me demandez, Madame la Présidente.

16 Au cours de votre déposition d’hier, vous avez dit que vous ne

17 vous souveniez pas, vu la période qui s’est écoulée depuis, -si je fais

18 une erreur, vous me corrigez- vous ne vous souveniez pas du moment exact

19 où vous avez été capturée.

20 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est vrai. Je ne me souviens

21 pas des circonstances dans lesquelles j’ai été arrêtée.

22 M. Jovanovic (interprétation). – Maintenant, nous sommes à la

23 page 3. Est-ce que vous voulez bien la regarder ? Paragraphe 2 qui

24 commence par : « Ma famille et moi-même… ». Est-ce que vous pouvez lire et

25 comme cela, vous allez rafraîchir votre mémoire ?

Page 1339

1 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je sais ; j’ai lu. Et ce dont

2 je me souviens, je l’ai dit. Par conséquent, je ne peux pas dire

3 davantage. Je ne me souviens pas ce qui s’est passé en dehors de cela.

4 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce vous qui avez donné

5 cette déclaration ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est moi.

7 M. Jovanovic (interprétation). – Etes-vous d’accord avec ce que

8 vous avez dit ici et ce qui est contenu dans la déclaration ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Mais je ne me souviens pas

10 d’autre chose.

11 M. Jovanovic (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez

12 de ce que vous avez dit aux enquêteurs ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Est-ce terrible ? Est-ce une faute

14 grave de ne pas m’en souvenir ?

15 M. Jovanovic (interprétation). – Je n’ai pas dit que c’était une

16 faute grave. Je vous demande si vous vous souvenez ou non.

17 Témoin 50 (interprétation). – J’ai dit que je ne me souvenais

18 pas comment cela est arrivé. C’est tout.

19 M. Jovanovic (interprétation). – Merci. Madame la Présidente, je

20 n’ai plus de question à poser.

21 Mme la Présidente (interprétation). – Y a-t-il d’autres conseils

22 qui voudraient interroger le témoin ?

23 Mme Pilipovic (interprétation). – Oui, c’est moi qui ai

24 l’intention de contre-interroger le témoin.

25 Le témoin a déclaré qu’elle a été violée le 2 août 1992. Ma

Page 1340

1 première question : quand, le 2 août 1992, avez-vous été emmenée de

2 Partizan à l’endroit que vous avez dit ? Je voudrais simplement rappeler

3 quelque chose au témoin, c’est la déclaration qu’elle a donnée le 30 et

4 31 août 1995, page 8, cinquième paragraphe qui commence : « J’ai été violée

5 de nouveau ».

6 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je vois.

7 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que vous pouvez nous

8 dire à quel moment, à quelle heure avez-vous été emmenée de Partizan ce

9 jour-là ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas, je ne me

11 souviens pas exactement.

12 Mme Pilipovic (interprétation). – Etait-ce le matin ou

13 éventuellement l’après-midi ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Je pense que c’était l’après-midi.

15 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez

16 de l’heure de l’après-midi ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas.

18 Mme Pilipovic (interprétation). – Je vais rafraîchir votre

19 mémoire. Dans la déclaration que vous avez donnée en août 1995, vous avez

20 dit, ou vous-même pouvez lire : « Je me souviens de la date car, le jour

21 même, la mosquée a été démolie, c’était à peu près à 2 heures de l’après-

22 midi ». Conviendrez-vous avec moi que c’était à 2 heures de l’après-midi,

23 ou éventuellement un peu avant ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Là, maintenant, je ne me souviens

25 plus.

Page 1341

1 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-il vrai ce que vous avez

2 dit, que c’était autour de 2 heures de l’après-midi, ce qui est contenu

3 dans la déclaration ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Mais en ce moment même, je ne peux

5 plus me souvenir.

6 Mme Pilipovic (interprétation). – Votre mémoire était meilleure

7 au moment où vous avez donné cette déclaration en 1995 ou hier ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Logiquement, c’était en 1995, mais

9 il y a toujours des détails qu’on oublie.

10 Mme Pilipovic (interprétation). – Qui vous a fait sortir de

11 Partizan pour vous emmener dans cette maison ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas de ces

13 personnes.

14 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que vous pouvez

15 éventuellement nous donner la description ? Est-ce que vous savez comment

16 ils étaient vêtus ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Ils avaient des uniformes. Je ne

18 sais pas.

19 Mme Pilipovic (interprétation). – Et ils étaient combien ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Non, je ne me souviens plus

21 vraiment.

22 Mme Pilipovic (interprétation). – Comment êtes-vous allée

23 jusqu’à cette maison ?

24 Témoin 50 (interprétation). – En voiture.

25 Mme Pilipovic (interprétation). – Je vous attends. Est-ce à pied

Page 1342

1 que vous êtes partie ou en voiture ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Je vous ai déjà donné la réponse.

3 Mme la Présidente (interprétation). – Elle a dit qu’ils sont

4 partis en voiture.

5 Mme Pilipovic (interprétation). – Cette voiture était de quelle

6 couleur ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas. En ce

8 moment, je ne me souviens plus.

9 Mme Pilipovic (interprétation). – D’après votre déclaration, un

10 peu plus loin par rapport à ce paragraphe, vous avez dit que vous avez été

11 emmenée dans une voiture qui était conduite par Zoran Vukovic ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est ce que j’ai dit.

13 Mme Pilipovic (interprétation). – Au moment où vous êtes venue à

14 la maison, vous avez trouvé qui dans cette maison ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Non, je ne sais pas, je pense

16 qu’il y avait d’autres soldats, mais de toute façon je ne me souviens pas

17 exactement.

18 Mme Pilipovic (interprétation). – Etes-vous partie toute seule

19 avec ces deux soldats, comme vous l’avez précisé ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Non, il y avait d’autres filles.

21 Mme Pilipovic (interprétation). – Avec vous, dans la même

22 voiture ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Là, je ne me souviens pas. Mais je

24 sais que, dans la maison, il y avait d’autres filles.

25 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que vous vous souvenez

Page 1343

1 des filles, des noms des filles ?

2 Témoin 50 (interprétation). – C’était la personne DB,

3 ensuite 75. Je sais que les deux étaient sur place, mais pour les autres

4 je ne sais pas.

5 Mme Pilipovic (interprétation). – Dans votre déclaration, dans

6 la déclaration que vous avez sous vos yeux, vous avez dit qu’elles sont

7 arrivées après vous ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

9 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que vous pouvez lire

10 l’avant-dernier paragraphe ?

11 Témoin 50 (interprétation). – Quelle page, s’il vous plaît ?

12 Mme Pilipovic (interprétation). – Page 8, qui commence avec le

13 paragraphe : « J’ai été violée de nouveau », et vous avez les deux dernières

14 lignes, si vous voulez bien les lire.

15 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je les ai lues.

16 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que vous pouvez en

17 donner lecture ? Ne dites pas les noms. Tout simplement, si vous voulez

18 bien nous donner lecture de la phrase qui commence « après mon arrivée » ?

19 Témoin 50 (interprétation). – « Après mon arrivée, d’autres

20 filles ont été emmenées toutes les quinze minutes ».

21 Mme Pilipovic (interprétation). – Entendu. Est-ce que ces filles

22 étaient sur place ou éventuellement elles sont arrivées après vous ? C’est

23 ce qui m’intéresse, cette précision.

24 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas exactement

25 maintenant.

Page 1344

1 Mme Pilipovic (interprétation). – Je vous demande une fois de

2 plus : est-ce que votre mémoire était meilleure en 1995 ou éventuellement

3 aujourd’hui, quand vous donnez des réponses aux questions que nous

4 posons ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Je suppose que ma mémoire était

6 certainement plus fraîche à l’époque, mais pas aujourd’hui.

7 Mme Pilipovic (interprétation). – Merci. Combien de fois étiez-

8 vous dans cette maison, avant cette arrivée dont il est question dans ce

9 paragraphe ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Jamais auparavant.

11 Mme Pilipovic (interprétation). – Par conséquent c’était bien la

12 première fois que vous étiez dans cette maison ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

14 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que vous pouvez me

15 donner la description de cette maison ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’était un immeuble qui avait

17 le rez-de-chaussée et puis un étage. Il y avait trois ou quatre chambres,

18 pièces, au premier étage. C’est à peu près cela.

19 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que vous pouvez faire

20 un croquis s’il vous plaît, de cette maison, de cet immeuble ? Ce serait

21 utile pour tout le monde, pour la Chambre et pour nous également.

22 Témoin 50 (interprétation). – Vous voulez parler de l’intérieur

23 de la maison ?

24 Mme Pilipovic (interprétation). – Non, je voulais simplement

25 savoir comment se présentait la maison de l’extérieur, quand vous êtes

Page 1345

1 rentrée là-dedans.

2 (Le témoin esquisse un croquis.)

3 Témoin 50 (interprétation). – Je ne peux pas le faire, je suis

4 désolée, je ne me souviens plus vraiment en détail pour pouvoir faire un

5 croquis.

6 Mme Pilipovic (interprétation). – Merci.

7 Témoin 50 (interprétation). – Maintenant, est-ce que vous pouvez

8 nous décrire la pièce où vous avez été emmenée ? Et comme vous ne pouvez

9 pas faire le croquis, dites-nous qui était dans la pièce au moment où vous

10 êtes arrivée.

11 Témoin 50 (interprétation). – Je vous ai déjà dit que je ne me

12 souvenais plus maintenant qui était assis dans cette pièce. Je sais qu’il

13 y avait une table et deux canapés. Je ne me souviens plus de détails. Il y

14 avait une première pièce qui donnait sur l’entrée, il y avait l’entrée,

15 l’escalier, puis une première chambre.

16 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que ces filles dont

17 vous avez parlé étaient avec vous au moment où vous êtes arrivée ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas vraiment.

19 Mais je sais qu’elles y étaient, mais je ne sais plus les détails.

20 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous avez parlé de DB,

21 D87 et D75 ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

23 Mme Pilipovic (interprétation). – Combien de temps avez-vous

24 passé dans cette maison depuis le moment où vous êtes arrivée jusqu’au

25 moment où on vous a fait sortir ?

Page 1346

1 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas exactement. Je sais

2 qu’il était minuit à peu près quand nous sommes sortis.

3 Mme Pilipovic (interprétation). – Au moment où vous êtes partie,

4 qui est resté dans cette maison ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Mais des soldats. Je pense que des

6 filles également sont restées là-bas.

7 Mme Pilipovic (interprétation). – Quelles filles ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas. Je ne me

9 souviens plus maintenant.

10 Mme Pilipovic (interprétation). – Il y en avait combien au

11 total ?

12 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas.

13 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous avez dit que vous avez

14 été violée dans cette maison ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Oui. Oui, oui, je l’ai dit.

16 Mme Pilipovic (interprétation). – Combien de fois ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Deux fois.

18 Mme Pilipovic (interprétation). – Qui vous a violée ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Une fois, c’était Zaga. Une autre

20 fois, c’était quelqu’un que je ne connaissais pas.

21 Mme Pilipovic (interprétation). – Qui vous a violée en premier

22 sur les deux ?

23 Témoin 50 (interprétation). – La première fois, c’était Zaga.

24 Mme Pilipovic (interprétation). – C’était à peu près quelle

25 heure par rapport à l’heure où vous êtes arrivée à la maison ?

Page 1347

1 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas exactement. Il

2 faisait nuit, je crois.

3 Mme Pilipovic (interprétation). – Qui était dans la maison au

4 moment où Zaga vous a violée ? Et où vous a-t-il violée ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Dans la chambre. A partir de

6 l’entrée, cette chambre se trouvait à gauche.

7 Mme Pilipovic (interprétation). – Qui était avec vous dans la

8 chambre ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Dans la première chambre ou dans

10 la chambre où j’ai été violée ?

11 Mme Pilipovic (interprétation). – Dans la chambre où vous avez

12 été violée ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Personne.

14 Mme Pilipovic (interprétation). – Avez-vous remarqué quelque

15 chose de particulier sur la personne qui vous a violée, dont vous dites

16 que c’est Dragoljub Kunarac ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

18 Mme Pilipovic (interprétation). – Pourriez-vous nous dire ce que

19 c’était ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Ses yeux.

21 Mme Pilipovic (interprétation). – Y avait-il d’autres signes

22 particuliers sur lui que vous auriez pu remarquer ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens plus.

24 Mme Pilipovic (interprétation). – Etait-il plus gros que

25 maintenant ?

Page 1348

1 Témoin 50 (interprétation). – Oui, un peu.

2 Mme Pilipovic (interprétation). – Portait-il une barbe ou était-

3 il rasé ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas, en ce qui

5 concerne la barbe.

6 Mme Pilipovic (interprétation). – Ses cheveux étaient-ils plus

7 longs ou plus courts ?

8 Témoin 50 (interprétation). – Plus longs.

9 Mme Pilipovic (interprétation). – Avait-il toutes ses dents ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas.

11 Mme Pilipovic (interprétation). – Portait-il un bandeau, un

12 foulard ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Je ne le sais pas non plus. Ils

14 étaient nombreux, je ne me souviens pas exactement qui portait quoi.

15 Mme Pilipovic (interprétation). – Portait-il une chaîne, un

16 pendentif autour du cou ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas. Je ne sais pas.

18 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous avez dit que la deuxième

19 personne dans cette maison, la deuxième personne qui vous a violée, était

20 un homme plutôt âgé ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

22 Mme Pilipovic (interprétation). – Quand vous a-t-il violée ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Après celui-ci, après le premier.

24 Mme Pilipovic (interprétation). – Combien de temps après entre

25 le premier et deuxième viol, combien de temps s’est-il déroulé entre les

Page 1349

1 deux viols ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas exactement. Peut-

3 être quelques heures, je ne sais pas exactement.

4 Mme Pilipovic (interprétation). – Ce deuxième viol s’est-il

5 déroulé avant l’explosion que vous avez entendue ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Non, c’était après.

7 Mme Pilipovic (interprétation). – Et quand a eu lieu l’explosion

8 exactement ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas exactement,

10 mais en tout cas avant minuit.

11 Mme Pilipovic (interprétation). – Dans votre déclaration, vous

12 avez dit que cela s’est produit vers 8 heures du soir. Il s’agit de la

13 page 9 de votre déclaration, paragraphe 2. Ce paragraphe commence par :

14 « Plus tard, dans cette soirée, la mosquée a été détruite ».

15 Pouvez-vous continuer, s’il vous plaît ? Pourriez-vous continuer

16 à lire, s’il vous plaît ?

17 Témoin 50 (interprétation). – « Pendant ce temps-là, j’étais dans

18 la maison du tailleur. Quand je suis arrivée, la mosquée était toujours

19 debout mais j’ai vu qu’elle était endommagée. Il était à peu près 8 heures

20 du soir ».

21 Mme Pilipovic (interprétation). – Merci. Est-il exact qu’il

22 était 8 heures du soir ? Ou bien est-ce que cela s’est passé plus tard ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Madame, je sais que cela s’est

24 produit avant minuit. Je sais que j’ai oublié un certain nombre de

25 détails, je ne peux pas vous répondre avec exactitude. Je n’arrive pas à

Page 1350

1 me décider.

2 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous ne pouvez donc pas nous

3 dire exactement l’heure où l’explosion s’est produite et quand la mosquée

4 a été détruite ?

5 Témoin 50 (interprétation). – Non, je ne peux pas vous répondre

6 avec exactitude puisque je n’ai pas regardé ma montre.

7 Mme Pilipovic (interprétation). – Combien de temps êtes-vous

8 restée dans la maison après avoir entendu l’explosion ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas exactement. On m’a

10 ramenée à Partizan, peut-être vers 2 ou 3 heures après minuit, 2 ou

11 3 heures du matin.

12 Mme Pilipovic (interprétation). – Qui vous a ramenée ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens plus vraiment.

14 Mme Pilipovic (interprétation). – Comment êtes-vous rentrée, à

15 pied ou en voiture ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens plus non plus.

17 Mme Pilipovic (interprétation). – Qui est rentré avec vous ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Personne.

19 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous êtes donc rentrée toute

20 seule ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Non, je veux dire personne des

22 jeunes filles, peut-être un soldat m’a escortée. On ne rentrait jamais

23 toute seule de toute façon.

24 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous m’avez dit qu’un homme

25 âgé, d’un certain âge, vous a violée dans cette maison. Où vous a-t-il

Page 1351

1 violée ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Dans cette pièce que je vous ai

3 décrite comme un atelier, au rez-de-chaussée.

4 Mme Pilipovic (interprétation). – S’agit-il du sous-sol ou du

5 rez-de-chaussée ?

6 Témoin 50 (interprétation). – C’est une pièce qui est juxtaposée

7 à la maison. Elle est au rez-de-chaussée.

8 Mme Pilipovic (interprétation). – S’agit-il d’un atelier ou

9 d’une pièce ? Je veux dire, d’après les meubles qui s’y trouvaient.

10 Témoin 50 (interprétation). – Je n’ai pas remarqué de meuble,

11 peut-être qu’il y avait un lit. Je ne me souviens plus exactement. Je ne

12 sais pas. C’était entre les deux.

13 Mme Pilipovic (interprétation). – Et combien y avait-il de

14 chambres ou de pièces à l’étage ?

15 Témoin 50 (interprétation). – J’ai dit trois ou quatre, je ne

16 sais plus exactement.

17 Mme Pilipovic (interprétation). – Dans votre déclaration

18 préalable que vous avez sous vos yeux, à la page 8 vers la fin, dans la

19 maison du tailleur, le paragraphe qui commence par : « Dans la maison du

20 tailleur » ; ainsi qu’à la page 9, pouvez-vous tourner la page et passer à

21 la page 9, et nous lire le paragraphe qui commence par : « Il m’a emmenée ».

22 Témoin 50 (interprétation). – « Il m’a emmenée dans l’autre pièce

23 et il m’a violée là-bas ».

24 Mme Pilipovic (interprétation). – A l’époque vous n’aviez pas

25 dit que c’était un atelier. Est-ce qu’il est possible qu’il s’agisse d’une

Page 1352

1 chambre à l’étage, ou la chambre qui était juste à côté d’une autre

2 chambre ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Je pense que ce n’était pas une

4 chambre de l’étage.

5 Mme Pilipovic (interprétation). – Alors c’était quoi

6 exactement ? Une chambre ou l’atelier ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas ce que c’est,

8 madame, c’est une pièce. Je ne sais pas si c’était une chambre ou un

9 atelier.

10 Mme Pilipovic (interprétation). – Je vais vous rappeler qu’hier

11 vous avez dit qu’il s’agissait bien d’un atelier. C’est pour cela que je

12 vous pose la question. Un atelier, c’est quelque chose de particulier, la

13 chambre c’est autre chose.

14 Témoin 50 (interprétation). – Pour moi, c’est une pièce.

15 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous avez dit que vous avez

16 été violée par Dragoljub Kunarac, Zago. D’après la déclaration préalable,

17 la première déclaration que vous avez faite devant les enquêteurs du

18 Tribunal, vous ne l’aviez pas dit. Vous avez parlé de l’événement qui

19 s’est produit dans la maison. Je viens de vous montrer cette déclaration.

20 Pourriez-vous me répondre à la question suivante : pourquoi à

21 l’époque vous n’avez pas parlé de cet événement ?

22 Témoin 50 (interprétation). – Je pense que je ne m’en souvenais

23 pas. Au moment où j’ai donné cette déclaration, je ne m’en souvenais pas.

24 Mme Pilipovic (interprétation). – Quand vous êtes-vous rappelé

25 de cet événement ?

Page 1353

1 Témoin 50 (interprétation). – Plus tard, graduellement, quand

2 j’ai regardé des photographies. J’ai vu plusieurs photographies, j’ai

3 montré une photographie, par exemple, et je me suis rappelé, je me suis

4 rappelé des choses. Et en réfléchissant, j’ai restitué la mémoire et

5 maintenant je sais où cela s’est produit et quand.

6 Mme Pilipovic (interprétation). – Je vais vous montrer la

7 déclaration que vous avez faite devant les enquêteurs du Tribunal le

8 31 mars 1998.

9 Je voudrais vous demander de verser au dossier cette

10 déclaration. Il s’agit de la déclaration où la personne procède à la

11 reconnaissance.

12 Mlle Lauer. – La déclaration datée du 31 mars 1998 sera cotée au

13 dossier à la cote D20 des pièces de la défense.

14 Je répète : la déclaration du témoin datée du 31 mars 1998 sera

15 cotée pièce D20 des pièces de la défense.

16 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous avez cette déclaration

17 devant vos yeux ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

19 Mme Pilipovic (interprétation). – Je vais tout d’abord vous

20 poser une question. Savez-vous quand M. Kunarac a été arrêté ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Non.

22 Mme Pilipovic (interprétation). – Avez-vous regardé à la

23 télévision son arrestation ?

24 Témoin 50 (interprétation). – Non, jamais.

25 Mme Pilipovic (interprétation). – Quand on vous a montré ces

Page 1354

1 photographies, vous a-t-on dit pourquoi on vous montrait ces

2 photographies ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Non. On m’a juste demandé

4 d’essayer, dans la mesure du possible, de reconnaître éventuellement

5 quelqu’un, ou de dire si quelqu’un de ces photographies ressemblait à

6 quelqu’un que je connaissais ou dont je me souvenais.

7 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous a-t-on demandé si vous

8 étiez en mesure de reconnaître Dragoljub Kunarac ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Non.

10 Mme Pilipovic (interprétation). – Dans le mémorandum du

11 Tribunal, il s’agit de la pièce à conviction de l’accusation D19 : le

12 26 mars, lors de votre interrogatoire, on vous a dit que vous pouviez

13 apporter des corrections à votre déclaration, il s’agissait donc du

14 26 mars 2000.

15 Et on vous a demandé de lire votre déclaration ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

17 Mme Pilipovic (interprétation). – On vous a dit que vous pouviez

18 apporter des corrections, éventuellement, à cette déclaration préalable.

19 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens plus exactement

20 de ce qui m’a été dit.

21 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que vous avez dit que

22 vous alliez parler d’un nouvel incident ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

24 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous avez donc ajouté

25 l’incident qui impliquait l’accusé Vukovic ?

Page 1355

1 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est vrai.

2 Mme Pilipovic (interprétation). – Pourquoi n’avez-vous pas

3 ajouté, pourquoi vous n’avez pas parlé de l’incident que vous avez eu avec

4 l’accusé Kunarac ?

5 Témoin 50 (interprétation). – A l’époque, je ne sais pas comment

6 dire, je n’étais vraiment sûre que c’était bien lui.

7 Mme Pilipovic (interprétation). – A partir de quel moment étiez-

8 vous sûre de cela ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Hier, quand je l’ai vu ! C’est à

10 ce moment-là que j’ai vraiment été certaine, certaine à 1000 % . Je sais

11 que c’est lui. Je le vois, je sais que c’est lui. Et eux, ils le savent,

12 ils savent, tous ceux-là.

13 Mme Pilipovic (interprétation). – Comment expliquez-vous le fait

14 que vous avez oublié cela pendant huit ans ?

15 Témoin 50 (interprétation). – Très simplement. Quelqu’un qui a

16 vécu cela ne l’oublie jamais. On s’en souvient, surtout au moment où on

17 voit ces gens, où on les regarde dans les yeux. On ne l’oublie après plus

18 jamais.

19 Mme Pilipovic (interprétation). – Avez-vous suivi ce procès sur

20 les médias ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Non.

22 Mme Pilipovic (interprétation). – Pourquoi n’avez-vous pas dit

23 aux enquêteurs du Tribunal, au moment où vous avez regardé les photos

24 qu’on vous a présentées, que le 31 mars 1998 Dragoljub Kunarac vous a

25 violée ?

Page 1356

1 Témoin 50 (interprétation). – Parce que je n’avais pas dit que

2 c’était Dragoljub Kunarac sur la photo. J’ai dit que c’était la personne

3 que j’ai vue, ensuite je les ai décrites, j’ai décrit ce qui s’est passé.

4 Ensuite, j’ai réfléchi moi-même, je n’étais pas vraiment sûre puisque, sur

5 la photo, il est quelque peu différent.

6 Mme Pilipovic (interprétation). – Je vais vous demander de vous

7 reporter à la déclaration qui est sous vos yeux, et de nous lire le

8 paragraphe n° 3 de cette déclaration.

9 Mme la Présidente (interprétation). – Pourriez-vous nous dire de

10 quelle déclaration il s’agit, de quelle déclaration vous parlez ?

11 Mme Pilipovic (interprétation). – Il s’agit de la déclaration

12 qui porte la cote D19, excusez-moi, D20. Il s’agit de la déclaration du

13 31 mars 1998. Il s’agit donc du paragraphe 3.

14 Pourriez-vous nous donner lecture de ce paragraphe ?

15 Témoin 50 (interprétation). – « Je ne connais pas le nom. Je ne

16 sais pas le nom de cette personne, mais je pense l’avoir vu dans une

17 maison privée à Aladza. Cela se trouve à Foca. Je ne peux rien dire de

18 plus précis, que de croire que c’est bien la personne que j’ai vue à cet

19 endroit. »

20 Mme Pilipovic (interprétation). – Continuez, s’il vous plaît.

21 Témoin 50 (interprétation). – « Je ne peux pas être sûre à

22 100 %. »

23 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous avez dit que vous ne vous

24 souvenez pas du nom de cette personne ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

Page 1357

1 Mme Pilipovic (interprétation). – A quel moment vous vous êtes

2 rappelé du nom de Dragoljub Kunarac ?

3 Témoin 50 (interprétation). – Moi, j’ai toujours su ce nom, mais

4 je n’osais pas le dire parce que j’avais peur de prononcer ce nom, de

5 faire une erreur. Peut-être que j’avais peur de faire une erreur. J’avais

6 peur que ce ne soit pas l’homme qui était sur la photo numérotée 7.

7 J’avais peur de faire une erreur.

8 Mme Pilipovic (interprétation). – Je vais vous poser ma question

9 à nouveau. Avez-vous suivi dans les médias ce procès ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Je vous réponds à nouveau non,

11 jamais.

12 Mme Pilipovic (interprétation). – Etiez-vous présente dans le

13 public ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Non, jamais.

15 Mme Pilipovic (interprétation). – A la différence de votre

16 déclaration d’aujourd’hui, à l’époque trouviez-vous que Kunarac était

17 différent, physiquement différent ?

18 Témoin 50 (interprétation). – Oui, c’est ce que je viens de

19 dire. Il était quelque peu différent.

20 Mme Pilipovic (interprétation). – Avec la permission de la

21 Chambre, je souhaiterais montrer une série de photos faites par les

22 avocats de la défense. On y trouve les photographies, entre autres les

23 photographies des accusés. Je demande donc la permission à la Chambre de

24 montrer au témoin cette série de photographies, et d’essayer de

25 reconnaître, de nous dire si elle est en mesure de reconnaître les

Page 1358

1 personnes qui se trouvent sur cette photographie.

2 Mme la Présidente (interprétation). – Je voudrais juste vérifier

3 si le bureau du Procureur a les copies de ces photographies.

4 Mme Pilipovic (interprétation). – J’ai préparé aussi une série

5 de photographies pour le bureau du Procureur.

6 Mme la Présidente (interprétation). – Ce que je dois demander au

7 conseil, c’est si les photographies que vous allez présenter sont des

8 photographies qui se trouvent dans les faisceaux ou si ce sont les photos

9 séparées de la défense ?

10 Mme Pilipovic (interprétation). – Ce sont les photos de la

11 défense. Certaines personnes sur cette série de photographies se trouvent

12 aussi dans la liasse du Procureur. Certaines de ces photographies, c’est

13 pour cela que je demande la permission.

14 Mme la Présidente (interprétation). – Mais pas toutes ?

15 Mme Pilipovic (interprétation). – Non, pas toutes !

16 Mme la Présidente (interprétation). – Deuxième question que je

17 veux vous poser : s’agit-il de photocopies ? Ce ne sont pas des

18 photographies ?

19 Mme Pilipovic (interprétation). – Oui, ce sont des photocopies.

20 Nous n’avons pas de photographies.

21 Mme la Présidente (interprétation). – Oui, mais elles ne sont

22 pas claires.

23 Mme Pilipovic (interprétation). – Je demande à la Chambre de

24 décider si on peut montrer au témoin cette série de photocopies de

25 photographies pour qu’il essaie de déterminer s’il connaît quelqu’un parmi

Page 1359

1 les personnes présentées ?

2 M. Hunt (interprétation). – Mon problème, c’est que je ne vois

3 pas quelle est la valeur du document que vous avez. Ce sont des

4 photocopies des photographies. Ces photocopies ne sont jamais suffisamment

5 claires. Si nous utilisons ce genre de copies, nous craignons de ne pas

6 aboutir à un résultat valable. Si vous pouvez nous présenter les

7 photographies originales, je suis d’accord, si l’accusation est d’accord

8 de présenter les photographies originales. Mais je pense qu’il est

9 parfaitement inutile de montrer des photocopies de photographies.

10 Mme Pilipovic (interprétation). – Nous ne disposons pas de

11 photographies originales. Nous avons fait ces photocopies à partir de ce

12 que l’accusation nous a communiqué.

13 Mme la Présidente (interprétation). – Qu’en est-il des autres

14 photographies, puisque vous avez dit que vous disposiez d’autres

15 photographies ?

16 Mme Pilipovic (interprétation). – Il s’agit toujours des

17 photocopies de photographies.

18 Je vous demande de nous permettre de montrer au témoin ce que

19 nous avons, le document que nous avons.

20 M. Hunt (interprétation). – Il est écrit dans le procès-verbal

21 que l’accusation a montré les photocopies au témoin. Si vous pensez aux

22 photocopies des photographies, dites-nous quand cela s’est produit.

23 Mme Pilipovic (interprétation). – Oui, je pense qu’il s’agit des

24 photocopies des photographies, puisque c’est ce dont nous disposons. Si

25 l’accusation dispose des photographies originales, elle peut nous le dire.

Page 1360

1 La défense ne dispose que de photocopies de photographies. Si l’accusation

2 dispose des photographies originales, nous pouvons retirer notre demande.

3 Mme la Présidente (interprétation). – Nous souhaitons tout

4 simplement vérifier cela auprès du bureau du Procureur.

5 Est-ce que vous disposez des originaux des photographies d’une

6 des personnes qui se trouvent sur cette série de photocopies de

7 photographies ? En attendant, pourrions-nous avoir la cote pour ce

8 document, s’il vous plaît ?

9 Mlle Lauer. – Ce document sera coté D21 des pièces de la

10 défense.

11 Mme la Présidente (interprétation). – Allez-y !

12 Mme Kuo (interprétation). – Les photos que nous avons présentées

13 aux témoins étaient des photographies. Ce n’étaient pas des photocopies.

14 Nous n’avons jamais reçu la demande de la défense de présenter des

15 photographies originales. Il ressort de la pièce à conviction de la

16 défense, la pièce D21, que certains de ces photos sont des photos que nous

17 avons présentées, mais pas toutes les photos.

18 M. Hunt (interprétation). – Est-ce que vous préférez attendre de

19 voir les originaux ? Est-ce que vous pouvez reconnaître ces photocopies ?

20 Mme Kuo (interprétation). – Il est difficile de dire quels sont

21 les originaux.

22 Mme la Présidente (interprétation). – Madame Pilipovic, j’espère

23 que vous avez compris les commentaires de la Chambre. Que souhaitez-vous

24 faire ?

25 Mme Pilipovic (interprétation). – Je ne vais pas présenter cette

Page 1361

1 série de photos au témoin.

2 Mme la Présidente (interprétation). – Donc, la pièce à

3 conviction D21 n’est pas versée au dossier. Elle a juste été cotée pour

4 des besoins d’identification.

5 Mme Pilipovic (interprétation). – Puis-je continuer mon contre-

6 interrogatoire ?

7 Mme la Présidente (interprétation). – Oui.

8 Mme Pilipovic (interprétation). – Quand avez-vous Drago Kunarac

9 pour la première fois à Foca lors de votre séjour qui a duré 40 jours ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas. Je ne m’en

11 souviens pas.

12 Mme Pilipovic (interprétation). – L’avez-vous vu à l’école

13 secondaire ?

14 Témoin 50 (interprétation). – Je ne m’en souviens plus. Je pense

15 que je ne l’ai pas vu à l’école secondaire.

16 Mme Pilipovic (interprétation). – L’avez-vous vu à Partizan ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Oui, je le voyais à Partizan.

18 Mme Pilipovic (interprétation). – Quand l’avez-vous vu à

19 Partizan, dans la journée ou plutôt dans la soirée ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas exactement.

21 Maintenant, je ne m’en souviens plus ; je ne sais plus si c’était le jour

22 ou la nuit.

23 Mme Pilipovic (interprétation). – Entrait-il à l’intérieur de

24 l’immeuble de Partizan ou le voyiez-vous à l’extérieur ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas. Je ne sais pas

Page 1362

1 exactement. Je ne pouvais sortir de l’immeuble Partizan qu’avec une

2 permission spéciale ou si j’étais escortée. Donc, je ne sais pas

3 exactement où je l’ai vu, à l’intérieur ou à l’extérieur.

4 Mme Pilipovic (interprétation). – Je vais rafraîchir votre

5 mémoire. Vous souvenez-vous qu’une journaliste est venue à Partizan ?

6 Témoin 50 (interprétation). – Je ne m’en souviens pas vraiment.

7 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce qu’une de vos

8 codétenues à Partizan vous a dit qu’une journaliste était venue ?

9 Témoin 50 (interprétation). – Oui, on en a parlé. Je ne m’en

10 souviens pas.

11 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous souvenez-vous de la

12 personne qui vous en a parlé ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Je pense que c’était la personne

14 qui porte le pseudonyme 48.

15 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous a-t-elle dit qui a parlé

16 avec la journaliste ?

17 Témoin 50 (interprétation). – Non, non, je ne me souviens pas

18 qu’elle m’a dit quelque chose de tel. Probablement, mais je ne sais pas

19 plus.

20 Mme Pilipovic (interprétation). – Quand avez-vous appris pour la

21 première fois le nom de la personne qui vous a violée dans la maison

22 Aladza pour laquelle vous dites qu’elle s’appelait Dragoljub Kunarac ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Quand je l’ai appris pour la

24 première fois ? Je ne m’en souviens plus.

25 Mme Pilipovic (interprétation). – Je voudrais que l’on revienne

Page 1363

1 sur un événement dont vous avez parlé au début de votre déclaration. Je

2 vais vous demander d’écrire sur un papier les personnes qui se cachaient

3 avec vous dans la forêt le 3 juillet.

4 Témoin 50 (interprétation). – Vous voulez que je les écrive ?

5 Mme Pilipovic (interprétation). – Oui, ou bien essayez de les

6 identifier à partir de la liste. J’aurais préféré que vous mettiez cela

7 sur papier pour mieux identifier ces personnes.

8 Témoin 50 (interprétation). – Est-ce que je peux donner les noms

9 des autres personnes ? Ces personnes ne sont-elles pas protégées ?

10 Mme Pilipovic (interprétation). – C’est pourquoi je vous demande

11 d’écrire ces noms pour garder la protection de l’anonymat de ces

12 personnes.

13 Témoin 50 (interprétation). – Je ne peux pas le faire.

14 Mme Pilipovic (interprétation). – Mais vous avez dit qui était

15 avec vous. Je vous demande d’écrire le nom de ces personnes.

16 Témoin 50 (interprétation). – Je l’ai dit à qui ?

17 Mme Pilipovic (interprétation). – Aux enquêteurs du Tribunal. Je

18 vous demande d’écrire le nom de ces personnes. Vous avez dit que vous

19 étiez avec un groupe.

20 Témoin 50 (interprétation). – Oui, j’étais avec un groupe.

21 Mme Pilipovic (interprétation). – Je vous demande d’écrire le

22 nom des personnes qui étaient avec vous. Rien de plus.

23 Mme la Présidente (interprétation). – Témoin, voudriez-vous

24 essayer d’écrire le nom des personnes dont vous vous souvenez ?

25 (Le témoin écrit des noms)

Page 1364

1 Témoin 50 (interprétation). – Dois-je écrire aussi le nom des

2 enfants ?

3 Mme Pilipovic (interprétation). – Excusez-moi ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Dois-je écrire aussi le nom des

5 enfants ?

6 Mme Pilipovic (interprétation). – Ce n’est pas nécessaire. Mais

7 vous pouvez donner le nombre des personnes qui étaient présentes.

8 Mme Pilipovic (interprétation). – Je souhaiterais demander que

9 l’on verse cette pièce au dossier, je souhaiterais remercier également le

10 témoin.

11 Mme la Présidente (interprétation). – Je vais demander à

12 l’huissier de montrer ce document aux autres conseils de la défense.

13 Mlle Lauer. – Ce document recevra la cote D22 des pièces de la

14 défense. Il sera enregistré de façon confidentielle.

15 Mme Pilipovic (interprétation). – Je souhaiterais demander au

16 témoin de se rapporter à la page 8 de sa déclaration afin de préciser un

17 certain nombre de points. Il s’agit de la pièce à conviction D17 de la

18 défense.

19 Et je voudrais vous rappeler que vous avez dit qu’il y avait des

20 hommes, là-bas, des soldats. Pouvez-vous nous dire combien ?

21 Témoin 50 (interprétation). – Je ne peux pas vous le dire

22 exactement. Je ne le sais pas.

23 Mme Pilipovic (interprétation). – Pouvez-vous donner une idée :

24 cinq, dix ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Non, je ne peux pas parce que je

Page 1365

1 ne sais pas.

2 Mme Pilipovic (interprétation). – Combien étaient-ils quand vous

3 êtes arrivée ?

4 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens pas non plus.

5 Mme Pilipovic (interprétation). – Quand la mosquée d’Aladza a

6 explosé, à ce moment-là, est-ce que vous êtes sortie de la maison ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas.

8 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que Dragoljub Kunarac

9 était à la maison ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas.

11 Mme Pilipovic (interprétation). – Vous nous avez dit qu’il était

12 dans la maison ?

13 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

14 Mme Pilipovic (interprétation). – Il devait donc être dans la

15 maison quand vous êtes arrivée ?

16 Témoin 50 (interprétation). – Je ne sais pas.

17 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que vous pouvez nous

18 dire ?

19 Témoin 50 (interprétation). – Je ne peux pas vous dire quelque

20 chose que je ne sais pas.

21 Mme Pilipovic (interprétation). – Quand l’avez-vous vu pour la

22 première fois dans la maison ?

23 Témoin 50 (interprétation). – Eh bien ce jour-là, où j’étais

24 dans la maison.

25 Témoin 50 (interprétation). – Pouvez-vous nous dire quand et à

Page 1366

1 quelle heure ?

2 Témoin 50 (interprétation). – Je ne le peux pas. Je vous l’ai

3 déjà dit.

4 Mme Pilipovic (interprétation). – Les personnes qui vous ont

5 emmenée en voiture, est-ce qu’elles sont rentrées dans la maison avec

6 vous ?

7 Témoin 50 (interprétation). – Oui.

8 Mme Pilipovic (interprétation). – Sont-elles restées tout le

9 temps avec vous ?

10 Témoin 50 (interprétation). – Je ne me souviens plus.

11 Mme Pilipovic (interprétation). – Je vous prie de m’excuser,

12 mais je souhaiterais que nous précisions ceci : une fois encore votre

13 mémoire était meilleure qu’aujourd’hui, quand vous avez fait votre

14 déclaration ?

15 Témoin 50 (interprétation). – On ne peut pas dire meilleure, ce

16 n’est pas cela. Mais il y a des détails dont je me souvenais alors et dont

17 je ne me souviens plus.

18 Mme Pilipovic (interprétation). – Quand vous avez fait cette

19 déclaration, vous avez donné des détails, n’est-ce pas ?

20 Témoin 50 (interprétation). – Eh bien, je me souvenais de

21 certains petits détails mieux qu’aujourd’hui : qui était dans la maison,

22 qui est parti, qui est revenu, etc.

23 Mme Pilipovic (interprétation). – Est-ce que pour vous c’est un

24 détail ce que M. Kunarac vous aurait fait, d’après vous ?

25 Témoin 50 (interprétation). – Je vous dis, Madame, que c’est

Page 1367

1 quelque chose qui m’est revenu peu à peu. Ce n’est pas un détail, ce n’est

2 pas un point de détail, Madame !

3 Mme Pilipovic (interprétation). – Je n’ai plus de questions.

4 Mme la Présidente (interprétation). – Maître Kolesar, avez-vous

5 des questions

6

7 Témoin 50 (interprétation). – Non.

8 Mme la Présidente (interprétation). – Y a-t-il des questions

9 supplémentaires que souhaite poser l’accusation ?

10 Mme Kuo (interprétation). – Non, Madame la Présidente.

11 Mme la Présidente (interprétation). – La Chambre n’a plus de

12 question à poser au témoin. Merci beaucoup, Madame le Témoin, d’être venue

13 déposer devant ce Tribunal. Vous pouvez maintenant disposer.

14 (Le témoin est reconduit hors du prétoire.)

15 Mme la Présidente (interprétation). – Il nous faut maintenant

16 faire une pause de 10 minutes, afin que les témoins puissent régler les

17 dispositifs de la voix du témoin suivant. Nous allons maintenant faire une

18 pause de dix minutes.

19 (L’audience, suspendue à 10 heures 35, est reprise à

20 10 heures 50.)

 

33 rue François Mitterrand
BP 23204
87032 Limoges - France
Tél. +33 (5) 05 55 14 91 00
université ouverte 
source de réussites