IPPRITT – Ciblage individuel et prévention des risques en transplantation
UMR Inserm-CHU 1248


Présentation

Pierre MARQUET – Directeur
Tél. : + 33 (0)5 55 05 60 17

Adresse : Centre de Biologie et de Recherche en Santé (CBRS), 2ème étage Rue du Pr. Bernard Descottes 87025 LIMOGES Cedex

SITE WEB

TutellesUniversité de LimogesInserm – CHU de Limoges

Institut d’appartenance : GEIST

Ecole doctorale: ED 615 – Sciences Biologiques et Santé (SBS)

Structure fédérativeFHU SUPORT (SUrvival oPtimization in Organ Transplantation) avec Poitiers (U1082 « Ischémie-Reperfusion en transplantation d’organes ») et Tours (EA4245 “cellules dentritiques, immuno-modulation et greffes”

Indicateurs personnels (30/06/2017)

Enseignants-chercheurs & chercheurs: 13
Enseignants-chercheurs et chercheurs non titulaires: 10
Ingénieurs, techniciens, personnels administratifs: 5
Ingénieurs, techniciens et administratifs non titulaires: 2
Doctorants: 8
HDR: 11

38 personnes présentes en moyenne

Production scientifique (2012-2016)

Articles dans des revues à comité de lecture internationale: 227

Thèses soutenues : 9 >

Consultez les publications d’IPPRITT sur HAL-Unilim

Projets en cours

ANR: ROCKET (Reclassification using OmiCs integration in KidnEy Transplantation)

Projets nationaux en coordination: PHRC national « Transplantation utérine » 2015; « tolérance à l’ischémie prolongée de l’utérus de brebis » AO recherche 2016 de l’Agence de la BioMédecine ; « EPIPHITe, EPIgénétique et Pharmacologie des Immunosuppresseurs en Transplantation », AO recherche 2016 de l’Agence de la BioMédecine

Projets internationauxFP7 BIOMARGIN, BIOMARkers of Renal Graft Injuries (coordonnateur) ; « Precision Medicine can PREVENT AMR », financé par Genome Canada ; IMMUSTICATRE, Programme Hubert Curien avec l’Algérie (coordonnateur)

Autres projets: « Modeling membrane crossing of drugs used in transplantation », APREL 2016 financement interne CHU Limoges (coordonnateur)

Recherche

L’unité de recherche 1248 mène une recherche translationnelle sur les médicaments utilisés en transplantation dans le but d’optimiser leur balance bénéfice/risque, selon une approche dite de « médecine personnalisée ». Cette recherche nécessite :

  • D’identifier les facteurs pharmacocinétiques, pharmacogénétiques, pharmacodynamiques et environnementaux de variabilité de la réponse (thérapeutique ou toxique) aux traitements
  • De mettre au point des outils de compensation de cette variabilité, de prévention ou de traitement des évènements indésirables • De valider le bénéfice clinique et médico-économique de ces outils de médecine personnalisée.

Thèmes de Recherche:

  • Axe « biomarqueurs »: Etude des biomarqueurs pharmacodynamiques des immunosuppresseurs (ISD), en particulier des inhibiteurs de la calcineurine (ICN, ciclosporine, tacrolimus), pouvant servir à individualiser les traitements ; Etude des mécanismes d’action toxique des ICN sur les tubules rénaux (dysfonction chronique des greffons rénaux) ; Recherche de biomarqueurs urinaires précoces des lésions du greffon rénal ; Biomarqueurs en transplantation hépatique
  • Axe « pharmacogénomique »:Identification des variants exomiques rares associés à des phénotypes extrêmes en transplantation par séquençage du génome entier ; Effets des IS sur les marques épigénétiques et effets du statut épigénétique individuel sur la réponse aux ISD
  • Axe « pharmacométrie » : Modélisation moléculaire des transferts trans-membranaires des médicaments anti-CMV et ISD ; Développement de modèles pharmacocinétiques et d’estimateurs Bayésiens pour les IS et validation clinique ; Transfert vers la clinique au travers du système expert « ExpertIS » et du site Internet ABIS (https://pharmaco.chu-limoges.fr) ; Développement de modèles pronostiques du devenir du greffon et du patient transplanté basés sur l’analyse de cohortes multicentriques rétrospectives et prospectives ; Etude pharmaco-épidémiologique de l’observance, des effets indésirables, de la qualité de vie et de leurs déterminants chez les patients transplantés ; Etude pharmaco-économique des différentes stratégies thérapeutiques en transplantation
  • Axe « innovations thérapeutiques » : Transplantation utérine

Mots-clés:

Pharmacocinétique – Pharmacogénétique – Biomarqueurs – Toxicité – Pharmaco-épidémiologie – Recherche translationnelle – Recherche clinique – Transplantation – Immunosuppresseurs

Equipements / Ressources techniques

Spectrométrie de masse ; Analyse protéomique ; PCR, PCR en temps réel ; Culture cellulaire ; Biologie moléculaire ; Modélisation pharmacocinétique ; modélisation de la maladie ; modélisation moléculaire

Plate-forme technique

Prestations

Conseil, expertise: l’UMR 1248 donne accès aux cliniciens et aux biologistes, à ses outils d’adaptation de posologie des immunosuppresseurs via un site internet hébergé par le CHU de Limoges. L’unité a établi quelques contrats d’expertise avec l’indusctrie pharmaceutique et des membres de l’UMR conseillent également des laboratoires pharmaceutiques, essentiellement sur les aspects pharmacologiques.

Formation: l’unité organise tous les ans depuis 4 ans un atelier de formation à la pharmacogénétique, initialement pour la grande région Sud-Ouest, puis pour la France entière en 2015, avec vocation à devenir bientôt international.

Valorisation

Secteurs d’application: Santé ; Pharmacie ; Bio-industrie (pharmacologie, transplantation d’organes)

Applications industrielles: Le site internet ABIS/ISBA d’individualisation thérapeutique chez les patients transplantés, développé à partir des résultats de l’UMR-S850, a reçu plus de 9000 demandes en 2014, provenant de 54 unités de transplantation, dont une douzaine à l’étranger (Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Afrique du Nord). L’activité du site pour la France est financée par une facturation inter-hôpitaux. En 2019, cette activité ainsi qu’une application de télésurveillance issue d’autres travaux de l’UMA seront transférées à la société Optim’Care, spin-off de l’UMR.

Chaire d’excellence: Pharmacologie de la Transplantation

Pôle de compétitivitéEuroBioMed

Partenariats

  • Collaborations universitaires nationales: Vaste réseau de collaboration avec les centres de transplantation d’organes (ex. 7 centres de transplantation rénale participant à notre étude EPHEGREN) ;  Pharmacogénétique : Pr. D Anglicheau, U845 INSERM, Hôpital Necker, Paris ; Protéomique et biomarqueurs : 6 partenaires Français dans le programme FP7 BIOMARGIN
  • Collaborations universitaires internationales: FP7 BIOMARGIN : partenaires en Allemagne, Belgique, Suède et Pays-Bas ;  Pharmacologie des ISD : partenariats avec Profs. P Wallemacq, V Haufroid et M Mourad, Cliniques Saint-Luc, Belgique et Profs. T van Gelder et R van Schaik, Erasme Hospital, Pays-Bas ; Pharmacodynamie des ISD : Pr. Patricia Espéron, université de la république d’Uruguay (thèse en cotutelle d’Ofelia Noceti) ; Pr. Mercedes Brunet, Hospital Clinic of Barcelona, Espagne ; Modélisation PK et PK/PD : M Neally & R Jelliffe, L.A. PK lab, USC, USA ; Modélisation de la maladie : N Holford, Univ. Auckland, New Zealand ; Modélisation moléculaire : Regional Center of Advanced Technologies and Materials (Olomouc, Czech Republic); Institut für Chemie, Technische Universität Berlin (Berlin, Germany); Laboratory for Chemistry of Novel Materials (Mons, Belgium) ; Transfert clinique des outils de médecine personnalisée grâce au site Internet de l’unité, utilisé par une douzaine de services de transplantation étrangers (Européens, Américains, Asiatiques et d’Afrique du Nord) ; …
  • Collaborations industrielles nationales: Contrats de recherche clinique avec Sandoz, Astellas et Chiesi
  • Collaborations industrielles internationales: Partenariat avec Mosaïques Diagnostics (Allemagne) et AcureOmics (Suède) et Sandoz Europe (Allemagne)

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________