Optim’Care, la e-santé au service des patients transplantés


Une start-up pour valoriser les recherches de l'IPPRITT

Optim’Care, la e-santé au service des patients transplantés

Parmi les cinq projets retenus par la Région Nouvelle Aquitaine pour les laboratoires de l’Université de Limoges dans son Appel à projets Innovation et transfert 2017, le projet proposé par Pierre Marquet, directeur du laboratoire IPPRITT (Ciblage individuel et prévention des risques en transplantation – UMR Inserm-CHU 1248) a trouvé une continuité avec l’intégration de la start-up Optim’Care dans l’incubateur de l’AVRUL en avril 2018.

La transplantation d’organe offre une survie largement prolongée et une qualité de vie améliorée aux patients présentant une insuffisance fonctionnelle terminale d’un organe vital. Face à des listes d’attente qui s’allongent sans cesse (+17% en 5 ans en France), l’amélioration du suivi des patients transplantés est un enjeu majeur pour limiter la perte de fonctions des greffons et et ainsi éviter d’amplifier cette problématique.

Dans cet objectif, l’unité de recherche a développé :

  • des algorithmes de calculs, en collaboration avec les équipes de transplantation françaises et internationales, permettant de personnaliser la posologie des médicaments immunosuppresseurs à partir d’un nombre de prélèvement sanguins limités et ainsi garantir une meilleure survie du greffon. Grâce à ces résultats, un prototype de logiciel de téléexpertise pour l’adaptation de posologie des immunosuppresseurs, a été développé et est déjà utilisé à l’échelle internationale par le CHU de Limoges (9000 demandes par an).
  • des résultats sur la corrélation de la qualité de vie des patients avec leur adhésion au traitement, ce qui devrait permettre d’intensifier les mesures de prévention chez ces patients « à risque » de mauvaise observance de leur traitement et donc d’éviter des épisodes de rejet.

Optim’Care a donc été créée pour valoriser les résultats de recherche de l’IPPRITT en développant des solutions de e-santé pour une prise en charge optimisée et personnalisée de chaque patient transplanté.

Julie Vandenbergue devient la présidente d’Optim’Care, Pierre Marquet, co-fondateur et associé, au même titre que 5 autres scientifiques, ingénieurs hospitaliers ou pharmacologues du CHU de Limoges et/ou de l’unité de recherche, chacun apportant son concours scientifique à la start-up afin de transférer le savoir faire de la recherche vers la société.


  • Contacts: