SousBois

SOuBois


Proposer une méthodologie de couplage de techniques de CND* pour fiabiliser l’auscultation et la surveillance des éléments de structure en bois

SOuBois

Un projet du Laboratoire de génie civil, diagnostic et durabilité (GC2D – EA 3178) d’un montant de 306 k€ dont 50% d’aide accordée par la Région Nouvelle Aquitaine dans le cadre des Appel à projets 2017 – Volet recherche qui s’étalera sur la période 2017-2020.

L’objectif de ce projet collaboratif « SOuBois », réunissant trois laboratoires de recherche de la nouvelle Aquitaine (GC2D-Egletons, XLIM-Brive et I2M-Bordeaux), est de proposer une méthodologie de couplage de techniques de CND pour fiabiliser l’auscultation et la surveillance des éléments de structure en bois (notamment dans les ouvrages d’art). En effet, l’expérience du classement structurel du matériau bois a montré l’importance de développer des méthodologies se basant sur plusieurs mesures croisées afin d’approcher au mieux les caractéristiques mécaniques. La problématique est la même pour les bois mis en œuvre en structure, avec en plus l’impact du vieillissement du bois par effet hydrique et/ou mécanique.

Deux enjeux importants sont visés dans ce projet :

  • Le premier concerne la surveillance des éléments structuraux en bois par une identification en continu des champs hydriques (exp. méthodes électriques, électromagnétiques et ultrasonores) et de l’état de fissuration (exp. méthodes acoustiques) afin d’anticiper durant la vie de l’ouvrage une maintenance préventive beaucoup plus économique que la maintenance curative. Il est proposé dans cette étude de mettre en place des outils non destructifs de suivi de l’endommagement et de l’humidité dans un élément de structure en bois. Nous partirons d’un élément de faibles dimensions (échelle matériau) pour développer et mettre au point les techniques puis valider ces dernières sur des éléments de grandes dimensions (échelle d’un élément de structure). Trois objectifs sont visés dans cette partie : (1) optimiser la localisation des fissures et le suivi de leur évolution, (2) développer une approche d’identification permettant de séparer le domaine des fissures sous critiques du domaine des fissures instables pour la mise en place d’alarmes de surveillance des structures en service, (3) développer une méthodologie d’instrumentation et qualifier de nouveaux capteurs « embarqués » électriques et acoustiques pour le suivi en continu des structures en bois
  • Le deuxième concerne les inspections détaillées par le développement d’outils d’auscultation (tomographies 2D et 3D, radar, ultrasons et résistivité électrique) permettant une cartographie spatiale des propriétés physiques et mécaniques ainsi que celle des défauts. Cette cartographie permet un diagnostic assez fin de l’état de l’ouvrage et de proposer si besoin des solutions adaptées au processus de dégradation identifiés.

*CND : Contrôle non destructif


  • Contact : Coordinateur du projet