EFEUR5 : Essais long terme, c’est parti !

EFEUR5 : Essais long terme, c’est parti !


Le GEMH est partenaire du projet EFEUR5 destiné à valoriser les essences feuillues dans la construction

EFEUR5 – Comportements structurels des Essences de bois Feuillus français en vue de leur meilleure intégration aux EURocodes 5

Le Groupe d’Études des Matériaux Hétérogènes (GEMH – EA 3178) a lancé les essais de chargement long terme prévus dans le programme EFEUR5, un projet financé par l’Agence  Nationale de la Recherche (ANR) dont il est partenaire.

La France est la première forêt de feuillus d’Europe mais le marché de la construction bois s’approvisionne essentiellement en bois résineux. La tension sur la ressource résineuse, l’augmentation du marché de la construction bois en France et la ressource locale feuillue mobilisable poussent logiquement les acteurs de la filière bois à réfléchir et commencer à mettre en œuvre ces essences dans le bâtiment. Les Eurocodes et les normes européennes associées sont bâtis sur les expériences et recherches sur les résineux. L’optimisation des structures feuillues ne pourra se faire qu’en redéfinissant les mêmes paramètres et propriétés pour les feuillus.

EFEUR5 est centré sur les essences de chêne, de hêtre et de peuplier, essences majoritaires et au plus fort potentiel. Il repose sur la mise en commun des équipes de recherche les plus expérimentées en termes de structures bois. Ce projet vise à développer des outils et des connaissances nécessaires à la mise sur le marché de produits structurels en feuillus français. L’objectif est de fiabiliser l’utilisation de ces essences pour les structures en bois justifiées selon les règles Eurocode 5 par les validations ou les corrections nécessaires. Bien que quelques rares études sur certaines essences feuillues existent, elles doivent être complétées par de nouvelles données scientifiques et expérimentales. Plusieurs incertitudes sont à lever, dont :
– La connaissance des comportements à long terme des bois d’essences feuillues ;
– La connaissance des propriétés mécaniques dites secondaires des essences feuillues ;
– La définition des modèles de calcul des assemblages des pièces de bois de feuillus ;
– L’anticipation des propriétés mécaniques : connaissance de l’impact du développement de l’arbre sur les propriétés du matériau, lien entre anatomie et physique.

Le GEMH testera quatre essences de bois: chêne, hêtre et peuplier pour les feuillus, et douglas comme résineux de référence. Deux dispositifs, placés en extérieur et en intérieur, permettront de quantifier les déformations à long terme en fonction des conditions hygrothermiques. Le même dispositif sera placé en extérieur par le laboratoire LMGC de Montpellier. Ces essais fourniront des données importantes pour mieux calibrer les champs hydriques dans les différentes poutres, et quantifier le fluage sous diverses conditions climatiques.

A l’issue du projet, un protocole de calibration des nouvelles essences de bois sera proposé, en vue de définir des valeurs de kdef, nécessaires au dimensionnement par l’Eurocode 5. Les résultats de ce projet permettront de mieux valoriser les essences feuillues dans la construction.


  • Contact :