Inifuge : un projet pour le stockage géologique des déchets radioactifs

Inifuge : un projet pour le stockage géologique des déchets radioactifs


Le projet Inifuge a pour but de développer, à partir des matières premières minérales argileuses, des matériaux géopolymères innovants résistants au feu pour des applications dans le stockage géologique des déchets radioactifs

Inifuge : un projet pour le stockage géologique des déchets radioactifs

Le projet Infuge déposé par les laboratoires GRESE (Groupement de Recherche Eau Sol Environnement) et le SPCTS (Science des Procédés Céramiques et de Traitements de Surface) a été retenu par l’ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des Déchets RAdioactifs) auquel s’est associé l’Institut de chimie de Clermont Ferrand et l’Université de Toulouse (LMDC). Cet appel à projets a été lancé en coopération avec l’ANR (Agence Nationale de la Recherche) et le soutien du Programme d’Investissements d’Avenir afin de stimuler l’innovation autour de la gestion des déchets radioactifs ou de démantèlement dont les volumes sont amenés à croître fortement dans les années à venir.

Le projet Inifuge d’un coût complet de plus de 4M euros a pour but de développer, à partir des matières premières minérales argileuses, des matériaux géopolymères innovants résistants au feu pour des applications dans le stockage géologique des déchets radioactifs et d’étudier les paramètres d’élaboration influençant leurs propriétés.

L’objectif final est ainsi d’optimiser la résistance au feu et la durabilité de ces matériaux ainsi formulés.


> Contacts : pour le GRESE – pour le SPCTS