[...] avec la démobilisation des plus vieux il y a forcément leur remplacement par des plus jeunes, les chevaux n'ayant pas encore l'habitude de se conduire tout seuls, tant et si bien que la journée s'est passée à travailler sans avancer beaucoup le travail courant. Et pour nous remettre d'aplomb, on parle d'un déménagement à la fin de la semaine (à moins que pour ne pas changer les bonnes habitudes cela soit pour dimanche). Heureusement qu'il n'y aurait qu'une étape. En attendant c'est encore deux jours de perdus ! Vivement que se tire soit mieux [soi même ?] de la dedans [sic]. Il est vrai que quand je rentrerai de permission je n'aurai plus à attendre bien longtemps la démobilisation ! Je l'espère du moins. Sans autre, mes chères tantes et ma chère Blanchette, je vous prie de bien embrasser mes petites poupées pour moi. Je vous embrasse toutes mille fois de tout coeur.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataires :
Blanche Jeanjean, Lucie Jeanjean, Pauline Jeanjean et Célestine Jeanjean
Lieu d'envoi :
Speyer
Note :
Le début manque
Légende :
Französisches Kriegerdenkmal auf dem Geisberg b. Weissenburg
Editeur :
Jul. Manias & Cie Strassburg - Numéro de série : 16
Lieu :
Weissenburg

Images

  • Französisches Kriegerdenkmal auf dem Geisberg b. Weissenburg

  • Französisches Kriegerdenkmal auf dem Geisberg b. Weissenburg

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Französisches Kriegerdenkmal auf dem Geisberg b. Weissenburg [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/940> (consulté le 12/11/2018)