[...] qu'ils crevaient de faim. Cette blague. ils manquaient peut-être de pain... mais il n'en mangent pas, cela ne les a donc pas beaucoup privé et il faut voir les grosse balles des gosses et contempler la taille et le reste... des femmes, pour voir qu'ils n'ont pas jeûné ! Dans le tas, il y a, il faut dire, un certain nombre qui ne demandent pas mieux que de devenir français. Il y en a qui vous raconte que leur grand-père était soldat sous Napoléon premier. Un tailleur à qui j'ai été servir d'interprète en a même un portrait dans son atelier, souvenir de son grand-père. Mais beaucoup le souhaitent surtout pour ne pas avoir à payer la note qu'ils reconnaissent du reste devoir payer. Un gros fermier chez qui j'allais dans le même but me disait une autre version. Heureusement que l'Allemagne été vaincue, disait-il, sans cela [...] il aurait dû se mettre au garde-à-vous "stillgestand" devant le premier "Schutzmann" (flic) venu. Que faut-il penser de tout cela ? Que je n'ai plus de place pour vous embrasser toutes mille fois de tout coeur sans oublier nos petites chéries.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Speyer
Date :
27 décembre 1918 (?)
Légende :
Speyer - Oberpostamt
Editeur :
Metz u. Lautz G.m.b.H. Darmstadt - Numéro de série : 1657
Lieu :
Speyer
Note :
Couleur. - Mention complète (au verso) : '1657 Photochromdruck der Vereinigen Kunstdruckereien Metz u. Lautz G.m.b.H. Darmstadt'

Images

  • Speyer - Oberpostamt

  • Speyer - Oberpostamt

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Speyer - Oberpostamt [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/935> (consulté le 15/11/2018)