Dimanche

Ma chère Blanchette,

Reçu hier enfin ta lettre du 18 et suis heureux que vous alliez toutes bien. Nous voilà installés à Niederbronn. Quelle réception, c'est merveilleux. Décorations, illuminations, ce matin réception du maréchal Pétain à laquelle j'ai accepté [sic], par des Alsaciennes en costumes, et une foule ! Il fallait les entendre crier Vive la France. Le plus touchant, hier à notre arrivée, était la réception par un orphelinat, les enfants portant des drapeaux alsaciens ou français, courant après nous, et les soeurs (celles de la rue du Retrait, leur maison mère est à Niederbronn) qui couraient presque après les soldats, c'est magnifique, malheureusement un travail fou, comme toujours, on a heureusement des lits, c'est toujours cela de gagné. Ce soir, retraite aux flambeaux, bal, musique et voilà encore du monde, je suis forcé de bien vite vous embrasser toutes de tout coeur. Dans l'espoir de pouvoir enfin vous écrire plus longuement.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Niederbronn
Date :
24 novembre 1918 (?)
Légende :
Lunéville au XVIIIe siècle. - Le Château, d'après Héré
Editeur :
Quantin lib.-éditeur Lunéville
Lieu :
Lunéville
Note :
Reproduction d'une gravure

Images

  • Lunéville au XVIIIe siècle. - Le Château, d'après Héré

  • Lunéville au XVIIIe siècle. - Le Château, d'après Héré

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Lunéville au XVIIIe siècle. - Le Château, d'après Héré [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/842> (consulté le 17/11/2018)