[...] tot [?] à la compagnie, car ici c'est encore la zone des armées, et on ne passe pas par le dépôt, pour revenir au front, mais après la permission on revient dans la région, et ils vous habillent et équipent et on rentre à sa compagnie.Enfin, ce sera toujours quelques semaines de tirées et sept jours au lieu de cinq de permission. Du reste je ne suis pas encore guéri et pendant ce temps-là les mauvais jours, janvier surtout, se tirent.Maintenant mes chères tantes, il ne faut pas vous gêner pour m'envoyer quelque chose, surtout que d'après les journaux tout est si cher à Paris. Je vois d'après vos lettre et celles de Blanche, que ma petite poupée cause bien maintenant. Ce que cela doit être amusant de l'entendre. Mais j'y pense, elle va déjà avoir trois ans. Si le temps passe tout de même. Embrassez la bien fort pour moi, et je termine en vous embrassant toutes de tout coeur. A bientôt.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataires :
Pauline Jeanjean, Lucie Jeanjean et Célestine Jeanjean
Lieu d'envoi :
Contrexéville
Note :
le début manque. Texte sur toute la surface.
Légende :
Contrexéville - Le Voir
Editeur :
L.L. - Numéro de série : 28
Lieu :
Contrexéville
Note :
'L.L.' à la suite du titre. En couleur

Images

  • Contrexéville - Le Voir

  • Contrexéville - Le Voir

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Contrexéville - Le Voir [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/472> (consulté le 19/11/2018)