Lundi

Ma chère Blanchette,

Je reçois ta lettre de vendredi et te remercie de m'écrire un peu plus souvent. Embrasse bien notre fille pour la remercier des fleurs qu'elle a ramassées pour son papa. Je les mets avec celle de dimanche dans l'enveloppe avec les photos. Malheureusement il n'y a rien à faire pour la vue. Eveno est le contraire de moi. C'est l'oeil droit qui est le plus faible, moi c'est le gauche. Or ils ne mettent même pas dans l'auxiliaire les borgnes de l'oeil gauche. Du reste Eveno n'est pas quitte. Il passe de cette semaine une visite et il peut repasser dans l'active. Tout ce que je puis faire c'est essayer de rester le plus longtemps possible à la 31e. Le jour où je passerai à la 32e je ne tarderai pas à partir sur le front. Que veux -tu, Lucien Triclot y est bien allé trois fois. À la grâce de Dieu. Sans autre embrasse bien notre fille pour moi, et je t'embrasse de tout coeur. Ton mari.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Saint-Nazaire
Note :
Texte sur toute la surface
Légende :
Saint-Nazaire. - Naufrage du Transatlantique "La Champagne" le 28 mai 1915

Le navire s'est cassé en deux par le travers des machines.

Editeur :
Artaud et Nozais Nantes - Numéro de série : 138
Lieu :
Saint-Nazaire

Images

  • Saint-Nazaire. - Naufrage du Transatlantique "La Champagne" le 28 mai 1915

  • Saint-Nazaire. - Naufrage du Transatlantique "La Champagne" le 28 mai 1915

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, Saint-Nazaire. - Naufrage du Transatlantique "La Champagne" le 28 mai 1915 [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/332> (consulté le 10/12/2018)