Mercredi

Ma chère Blanchette,

Me voici à la 31e, la compagnie où j'étais avant de partir sur le front, à Sedan. Elle ne vaut pas la 28e. Mais enfin tous les soirs on fait un tour au bord de la mer. À ce propos, dis-moi si tu as reçu les coquillages pour notre fille. Dis-moi aussi si Tourniéroux t'a envoyé l'argent. Je me suis arrêté d'écrire pour manger. Un copain a sorti une boîte de sardines, un autre a payé un litre de blanc, le rata et on a mangé dans l'herbe derrière le cantonnement. Le temps est assez beau et le cantonnement actuel est mieux que celui de la 28e. On est à la bourse du travail de Saint-Nazaire. Bref que veux -tu, on prend le temps comme il vient.Sans autre je te prie de bien embrasser notre fille pour moi. Je t'embrasse de tout coeur.

Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
Saint-Nazaire
Date :
03 juin 1915 - Date déduite avec une quasi-certitude certitude de la carte suivante (n° 158)
Note :
Texte sur toute la surface
Légende :
St-Nazaire (L.-Inf.) - Le "St-Brévin"
Editeur :
Collection Poulain Saint-Nazaire - Numéro de série : 107
Lieu :
Saint-Nazaire

Images

  • St-Nazaire (L.-Inf.) - Le "St-Brévin"

  • St-Nazaire (L.-Inf.) - Le "St-Brévin"

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, St-Nazaire (L.-Inf.) - Le "St-Brévin" [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/304> (consulté le 10/12/2018)