Lundi

Mes chères tantes

Blanche me dit que tante Lucie est indisposée. J'espère que ce ne sera rien. Voilà les beaux jours qui viennent mais qu'elle fasse attention. - Je vous remercie de nouveau d'avoir joint à Blanche pour m'envoyer [sic]. Je suis honteux de vous taper par ces temps. J'ai reçu le certificat hier à midi, et les papiers vont partir ce soir pour Clermont-Ferrand. C'est de là qu'ils fixeront la date de notre départ. Au bureau ils parlent de jeudi ou de samedi de cette semaine. Reste à savoir si ils nous garderont quelques jours avant de partir pour Paris. On ne sait rien ici. Mais le major a dit à un des 5 qui doivent avoir une convalo que c'était affaire presque faite, et qu'il en proposait trop peu pour la convalescence pour qu'on nous les refuse à Clermont. Pas moins vrai que je voudrais bien être fixé. Enfin encore quelques jours de patience. Voici l'heure des trains : Il y en a un qui arrive le soir à 11 heures à Paris, un autre à 6 heures ¾ le matin..... 

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataires :
Pauline Jeanjean, Lucie Jeanjean et Célestine Jeanjean
Lieu d'envoi :
La Bourboule
Date :
15 mars 1915 (?) - "Voilà les beaux jours qui viennent"
Note :
Texte sur toute la surface - Ecrit à la plume - A suivre carte N° 97
Légende :
La Bourboule. - Le Pont du Charlet
Editeur :
L.L. Lévy Fils et Cie - Paris - Numéro de série : 88
Lieu :
La Bourboule

Images

  • La Bourboule. - Le Pont du Charlet

  • La Bourboule. - Le Pont du Charlet

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, La Bourboule. - Le Pont du Charlet [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/254> (consulté le 15/11/2018)