Dimanche 17/01/15

Ma petite femme chérie,

Je reçois ta bonne lettre du 13 et suis bien content que tu aies reçu mes excuses pour celle de dimanche. Pour moi je vais toujours à peu près. Sais-tu si mon père a reçu ma carte du 29 décembre. Il ne m'a pas répondu et je lui ai écrit cette semaine pour le taper. Sais-tu si Lefèvre a reçu la sienne (même date). Dans une de vos lettres vous me dites qu'il nous avait dit m'avoir écrit. Je n'ai rien reçu. Il faut encore que je te gronde. Du vendredi au jeudi, cela fait 6 jours. Or tu m'avais promis de m'écrire tous les 3 jours ? Gare, quand je vais revenir en permission. Je suis capable de te manger... de baiser[s] mon petit loup adoré. Ne gâtez pas trop la petite. Si vous lui cédez tout le temps, on ne pourra rien en faire. - Embrassez la bien pour moi. Ici, il tombe de la neige presque continuellement. Quel temps fait-il à Paris ? Il est vrai que nous sommes dans les montagnes. Je t'embrasse bien fort, ma chérie adorée. A bientôt ma mignonne. Simon.

Expéditeur/auteur :
Simon Jeanjean
Destinataire :
Blanche Jeanjean
Lieu d'envoi :
La Bourboule
Date :
17 janvier 1915
Note :
Texte sur toute la surface

Images

  • l'Auvergne - La Bourboule - Abside de l'église

  • l'Auvergne - La Bourboule - Abside de l'église

Droits d'utilisation des images : aucune restriction de copyright connue.

Pour citer ce document

SCD - Université de Limoges, l'Auvergne - La Bourboule - Abside de l'église [En ligne]. Limoges : SCD Université de Limoges, 2010. Disponible sur <https://www.unilim.fr/jeanjean/223> (consulté le 10/12/2018)