La glande pinéale, ou le design comme promesse
Des imaginaires et des pratiques en circulation

Étienne Candel 

Publié en ligne le 15 janvier 2021

Cet article propose d’observer le déploiement et la promotion de certaines pratiques du design – en particulier du design d’expérience et du design thinking dans le champ contemporain de la communication. Analysant d’abord quelques discours de promotion des approches par le design, il montre que les attentes qui sont liées à la figure tierce du design sont ancrées dans une ambition de voir levées les principales tensions et lignes d’opposition qui travaillent le secteur professionnel de la communication. Par la suite, questionnant cette neutralisation des oppositions, il explicite le rôle de la portée connotative du mot « design », de son ambiguïté et de son fonctionnement finalement tautologique, qui fait du designer l’équivalent d’une figure d’auteur inspiré. Enfin, se penchant sur les médiations matérielles du design et les objets que sa pratique conduit à mobiliser, il étudie plus particulièrement la portée magique et narrative des dispositifs et des panoplies d’objets promus ou mobilisés au titre de cette expertise.

This paper questions the contemporary social construction of design. It relies on discourse analysis, constructivist sociology and semiology to explain how design is socially defined in a moment when it is vastly promoted and highly valued in the professional field of communications in France. Design appears to be a third-party object, the uses of which would be aimed at solving the traditional problems and dichotomies structuring the professional practices. Among those dichotomies, the dualism separating mind and body seems especially at stake. The use of the word design in French is then studied, as a phenomenon able to raise strong connotative and symbolic values. Last, the apparatuses and artifacts used in design thinking and user experience design are studied as ways to create the social image of design and the mystique of its methods and achievements.

Sommaire

1. Introduction
2. Le design, au-delà des oppositions binaires?
2.1. Le design comme figure tierce
2.2. Une promesse de recentrement
3. Le « design », une figure de la neutralisation
3.1. Une ambiguïté fondamentale
3.2. Modestie de faiseur ou génie d’auteur ?
4. Pragmatisme: idéologies, rituels et fétiches
4.1. Une praxis de la pratique
4.2. Le dispositif comme rituel
4.3. Les objets fétiches
5. Conclusion

Extrait du texte

1. Introduction

Cet article se propose d’analyser la construction communicationnelle du design dans la société contemporaine, en particulier face au développement du design numérique et au succès rencontré par les promesses du « design d’expérience » et aux méthodologies mobilisées en design. Le succès du mot « design » aujourd’hui et la légitimité grandissante des méthodes et des réalisations qui sont portées au crédit des pratiques qu’il recouvre exigent que l’on se demande non seulement com...

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en janvier 2021.

Les articles de cette revue sont soumis à un embargo de 2 ans.

Vous pouvez vous abonner à la revue (60 €/an) ou les commander à l'unité (Editions design numérique).