université ouverte
       source de réussites


Lire…


Lire… L’article de Robert Cario, Professeur émérite de criminologie, Président de l’Institut français pour la justice restaurative (IFJR), « La consécration législative de la justice restaurative« , Petites affiches, 1er – 4 javier 2016, n° 1-2.

Pour n’être pas nouvelle dans le monde, la justice restaurative se voit consacrée en France par la loi Taubira du 15 août 2014 relative à l’individualisation des peines et renforçant l’efficacité des sanctions pénales. En ce sens, le nouvel article 10-1 du Code de procédure pénale prévoit la mise en oeuvre des mesures qu’elle promeut à l’occasion de toute procédure pénale et à tous les stades de la procédure, y compris lors de l’exécution des peines. Inscrit de manière très symbolique au sien du titre préliminaire de la partie législative du code, ce texte vient conforter la nécessité de répondre, en complémentarité avec les réponses pénales traditionnelles, non seulement aux conséquences directes du crime (au sens large) mais encore aux répercussions qu’il entraîne inévitablement chez les personnes concernées (auteur, victimes, proches, communautés d’appartenance), toujours en souffrance. Il offre aux très prometteuses expériences développées depuis 2010 dans notre pays, un cadre légal, soucieux de garantir la dignité et la sécurité des personnes qui s’y engagent volontairement, en présence de professionnels spécialement formés.

En ligne sur Lextenso.fr, accès réservé aux abonnés.

33 rue François Mitterrand
BP 23204
87032 Limoges - France
Tél. +33 (5) 05 55 14 91 00
université ouverte 
source de réussites